Photo : Gilles Boutin - Archives

La coroner Me Géhane Kamel a publié ses conclusions et recommandations à la suite de son enquête sur les décès de personnes âgées ou vulnérables survenus dans des milieux d’hébergement au cours de la première vague de la pandémie de COVID-19, le 16 mai dernier. Dans son rapport, Me Kamel revient sur le décès de Jacques Levesque, un résident du Manoir Liverpool décédé au cours de cette période.

Rappelons d’emblée que M. Levesque serait probablement décédé par étouffement dans sa chambre du Manoir Liverpool alors qu’il était dans un état d’hypoglycémie.

«Je reste avec ce sentiment bien présent que c’était une mort qui aurait pu être évitable et je trouve ça extrêmement triste et désolant pour la famille», avait affirmé Me Géhane Kamel lors des audiences publiques du Bureau du coroner à ce sujet en avril 2021.

Dans son rapport, la coroner déplore que «sans le reportage de Radio-Canada sur la situation dramatique qui prévalait au Manoir Liverpool, cette situation aurait pu perdurer».

Également, Me Kamel écorche le Centre intégré de santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et son président-directeur général de l’époque, Daniel Paré, dans son rapport d’enquête en indiquant qu’«il est aussi difficile de croire que cette situation les ait pris par surprise et qu’aucun contrôle systémique n’ait été mis en place».

Elle souligne qu’aux moments des faits, le Manoir Liverpool était connu pour des difficultés récurrentes depuis au moins cinq ans. «Il est donc étonnant d’entendre le PDG qui était en fonction à cette époque (M. Paré) cautionner des mesures d’accompagnement et de soutien sur une aussi longue période sans être au courant de la gravité des mesures reprochées», peut-on lire dans le document.

Les plus lus

Lévis ne veut pas que ses citoyens s’ennuient cet été

C’est le 2 juin dernier que la Ville de Lévis a dévoilé la programmation de l’édition 2022 de Cet été, je parcours Lévis. Grâce à un investissement de plus de 1 M$, la municipalité offrira plus de 200 activités sur 30 sites répartis à travers la ville lors de la belle saison.

Plusieurs occasions pour célébrer le Québec

Avec la reprise des activités dans la société, les occasions de souligner la Fête nationale du Québec seront nombreuses dans le Grand Lévis, les 22, 23 et 24 juin prochains.

Programmation dévoilée pour le Festibière de Lévis

En vue de sa quatrième édition qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet au quai Paquet, le Festibière de Lévis a dévoilé la programmation détaillée de sa mouture 2022, le 6 juin.

Une rue qui n’est pas désirée à Saint-Étienne

Plusieurs citoyens de Saint-Étienne-de-Lauzon ne comprennent toujours pas pourquoi un passage piétonnier projeté dans le quartier des Peintres sera remplacé par la Ville de Lévis par une rue qui prolongera la rue Cézanne. Plus de 350 citoyens ont signé une pétition demandant à la municipalité de faire marche arrière dans ce dossier.

École anglophone à Lévis : début de la construction

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

La Fête de la famille misera sur des classiques

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, la Fête de la famille de Lévis sera de retour au centre communautaire de Saint-Rédempteur (1325, rue de Saint-Denis), les 10, 11 et 12 juin. Lors de la 13e édition de l’événement lévisien, les familles de la région pourront profiter de plusieurs activités qui amuseront autant les petits que les grands.

Le ministère de l'Environnement prend une ordonnance contre une bleuetière de Saint-Étienne

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a annoncé, le 13 juin qu’il a pris une ordonnance à l’égard de Bleuetière Duroy, un établissement de Saint-Étienne-de-Lauzon.

Palmarès des pires routes de CAA-Québec : des artères lévisiens s'y retrouvent

Comme à son habitude, CAA-Québec a tenu son traditionnel palmarès des pires routes du Québec ce printemps. L'organisme a dévoilé, le 8 juin, ses classements finaux et plusieurs rues lévisiennes s'y retrouvent.

Québec veut en finir avec les véhicules sur la traverse Québec-Lévis

Le gouvernement Legault pense à remplacer par des navettes fluviales destinées aux cyclistes et piétons, les navires actuels qui arriveront en fin de vie dans dix ans.

Chronique historique - Une énigme historique de temps de guerre

Un article de journal du 1er juillet 1915 nous raconte la découverte à Lévis en juin 1915 d’un mystérieux dépôt de dynamite près du parc Shaw, site actuel de la Terrasse du Chevalier-De Lévis. À moins d’avis contraire, cette histoire reste, encore aujourd’hui, à résoudre.