Photo : Courtoisie

La Coop FA a lancé le 21 février dernier son nouveau projet dédié aux adolescents de 13 à 17 ans et leur famille afin qu’ils diminuent leur consommation de nourriture émettrice de gaz à effet de serre (GES), le Défi GEStes. Jusqu’au 21 mars, la Coop FA et ses partenaires invitent les élèves du secondaire à faire une différence sur le thème de l’alimentation durable.

C’est une invitation de la Ville de Montréal qui a fait germer l’idée du Défi GEStes dans la tête de la Coop FA, du GRAME et GUEPE, les trois organismes derrière le projet.

«Dès le début du projet, la Ville de Montréal nous a interpellés afin de faire le pont avec le projet Carbone Scol’ERE qui est implanté dans plusieurs écoles primaires. On s’est penché sur comment on peut aider les jeunes à poursuivre leurs bonnes pratiques et qu’ils puissent s’engager au niveau de l’écoresponsabilité au secondaire», explique Jacinthe Dion-Côté, coordonnatrice du Défi GEStes.

Dédiée principalement aux jeunes de Montréal, cette première édition sera un test afin de voir l’engouement pour un tel mouvement pour ensuite ratisser le reste de la province dans les années à venir. Notons toutefois que le Défi GEStes est accessible dans les autres régions du Québec via une application. Ainsi, 13 jeunes montréalais âgés de 13 à 17 ans ont eu la mission de trouver la thématique de la première édition. Ils ont fait du Défi GEStes un projet par et pour les jeunes, en prenant part à des tables de concertation, des ateliers et des rencontres avec des experts du milieu.

«Ils ont constaté dans les statistiques que l’alimentation est en grande partie émettrice des GES pour les individus. C’était un besoin et un intérêt des jeunes d’aborder cette thématique-là cette année», indique Mme Dion-Côté.

Comment ça marche?

Tout au long du prochain mois, les jeunes de 13 à 17 ans et leur famille sont invités à télécharger l’application du Défi GEStes où une foule de défis, lectures et renseignements seront proposés sur le sujet d’une alimentation moins émettrice en GES et durable.

«Par exemple, au lieu de choisir une assiette composée de viande rouge lors d’un repas, ce sera de choisir plutôt une viande blanche qui est déjà plus sobre en GES. On ne parle pas d’un projet qui interpelle les végétariens et les véganes, on parle plutôt de réduire notre production de GES une assiette à la fois en faisant des petits choix accessibles», assure la coordonnatrice du projet.

De plus, des ateliers et kiosques seront offerts dans les écoles montréalaises ainsi qu’en ligne afin d’offrir une formation riche aux élèves quant à leur production de GES. Les jeunes sont également invités à partager des idées et des recettes inspirantes sur leurs réseaux sociaux.

Le Défi GEStes deviendra alors la suite du programme éducatif sur les habitudes de vie écoresponsables et leurs impacts sur les changements climatiques pour les jeunes de 9 à 12 ans, Carbone Scol’ERE.

«On souhaite de plus en plus créer des ponts entre les jeunes du primaire et du secondaire et s’assurer que ce parcours se poursuit et puisse avoir des options pour se maintenir actif. Au cours des prochaines années, on souhaite développer le Défi à travers la province», partage Jacinthe Dion-Côté.

Pour plus d’information, consultez le defigestes.ca.

Carbone Scol’ERE atteint un cap important

La Coop FA annonçait au début du mois de février qu’elle avait cette année 446 classes inscrites à son programme Carbone Scol’ERE, un record pour l’organisme alors que l’initiative comptait 350 classes participantes l’année dernière.

«C’est fou d’en être rendu là malgré les deux dernières années où les classes ont dû jongler avec le virtuel et le présentiel. D’avoir atteint ce nombre de classes, c’est vraiment une belle fierté, souligne Isabelle Boutin, responsable des communications et du marketing à la Coop FA. Le sujet de l’environnement est de plus en plus cher aux yeux des élèves, des enseignants et des écoles qui veulent mettre en place des choses pour faire leur part. Aussi, on est de plus en plus connu et avec notre grand nombre de partenaires, ça nous aide beaucoup à nous faire connaître dans nos milieux.»

Les plus lus

Incendie mortel à Lévis

Un aîné de 88 ans est décédé à la suite d'un incendie survenu dans une maison du quartier Lévis, en fin de journée mercredi.

Vivre la magie de Noël à Pintendre

Bien connu dans la région pour ses sapins et ses décorations de Noël disponibles dans les quincailleries, Sapins Goupil bonifie cette année sa gamme de services en vue du temps des Fêtes. Grâce à son nouveau village de Noël, les gens de la région pourront s’imprégner de l’ambiance de la fête familiale tout en pouvant aller couper eux-mêmes leur sapin chez le producteur établi à Pintendre.

Des vestiges lévisiens à Sainte-Claire

Depuis près de 70 ans, une partie de l’histoire de Lévis se retrouve dans un édifice commercial de Sainte-Claire, dans Bellechasse. Depuis les années 50, des anciennes pièces du pont Garneau, qui permettait d’enjamber la rivière Chaudière près de la marina de Saint-Romuald, font partie de la structure du bâtiment qui abrite les activités d’Isolation Morin et Jos Morin.

Loïc Mathieu travaille de nouveau à faire une différence

Pour une troisième année, Loïc Mathieu, un adolescent lévisien, poursuit sa quête de contenants consignés afin de faire un beau cadeau au Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la Guignolée du Dr Julien. Jusqu’à maintenant, il a pu réunir environ 5 000 $ pour l’organisme grâce à sa collecte et il n’entend pas s’arrêter d’ici décembre.�

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches

C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional.

Vers un débrayage à la STLévis

N’étant pas régis par la Loi sur les services essentiels et sans convention collective depuis quelques mois, les quelque 110 chauffeurs de la Société de transport de Lévis (STLévis) prévoient mener une grève de 24 heures, le lundi 14 novembre prochain.

Problèmes d’eau au Domaine Val-des-Bois : les résidents devront quitter d’ici la fin 2024

En raison de problématiques reliées aux infrastructures d’eaux potable et usée, les 14 maisons mobiles du Domaine Val-des-Bois devront être expropriées d’ici la fin 2024. À bout de solutions, la Ville de Lévis a présenté cette «difficile» décision aux résidents du parc de maisons mobiles lévisiens et s’engage à acquérir les terrains ainsi que fournir de l’aide financière et psychologique à ces fam...

Une première victoire pour Dubreuil

Le patineur de vitesse longue piste lévisien, Laurent Dubreuil, prenait part aux épreuves du 500 mètres, 1 000 mètres et sprint par équipe à Heerenveen, aux Pays-Bas, dans le cadre du circuit de la Coupe du monde, qui se déroulait du 18 au 20 novembre derniers. Bien qu’il ait joué de malchance à l’épreuve du 1 000 mètres, le Lévisien s’est bien repris et a remporté l’or au 500 mètres.

Opération Nez rouge : le satellite de Lévis reprend du collier

Le satellite lévisien de l’Opération Nez rouge reprendra ses activités à la fin du mois de novembre a annoncé Alliance-Jeunesse, l’organisme qui a pris en charge l’organisation du service cette année, accompagné de Pierre Boulanger, administrateur à la Caisse Desjardins de la Chaudière, Stéphanie Caron, porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Geneviève Guillemette, coordonna...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 16 novembre 2022

Lors du Gala des Fidéides 2022 organisé par la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, le Groupe Boucher Sports a remporté le prix dans la catégorie Commerce de détail et e-commerce ainsi que le prestigieux prix « Moyenne-grande Entreprise de l’année. Bravo à Martin Boucher, un entrepreneur lévisien, et à toute son équipe pour cette autre belle réussite. (1ere photo)