Photo : Courtoisie

La Coop FA a lancé le 21 février dernier son nouveau projet dédié aux adolescents de 13 à 17 ans et leur famille afin qu’ils diminuent leur consommation de nourriture émettrice de gaz à effet de serre (GES), le Défi GEStes. Jusqu’au 21 mars, la Coop FA et ses partenaires invitent les élèves du secondaire à faire une différence sur le thème de l’alimentation durable.

C’est une invitation de la Ville de Montréal qui a fait germer l’idée du Défi GEStes dans la tête de la Coop FA, du GRAME et GUEPE, les trois organismes derrière le projet.

«Dès le début du projet, la Ville de Montréal nous a interpellés afin de faire le pont avec le projet Carbone Scol’ERE qui est implanté dans plusieurs écoles primaires. On s’est penché sur comment on peut aider les jeunes à poursuivre leurs bonnes pratiques et qu’ils puissent s’engager au niveau de l’écoresponsabilité au secondaire», explique Jacinthe Dion-Côté, coordonnatrice du Défi GEStes.

Dédiée principalement aux jeunes de Montréal, cette première édition sera un test afin de voir l’engouement pour un tel mouvement pour ensuite ratisser le reste de la province dans les années à venir. Notons toutefois que le Défi GEStes est accessible dans les autres régions du Québec via une application. Ainsi, 13 jeunes montréalais âgés de 13 à 17 ans ont eu la mission de trouver la thématique de la première édition. Ils ont fait du Défi GEStes un projet par et pour les jeunes, en prenant part à des tables de concertation, des ateliers et des rencontres avec des experts du milieu.

«Ils ont constaté dans les statistiques que l’alimentation est en grande partie émettrice des GES pour les individus. C’était un besoin et un intérêt des jeunes d’aborder cette thématique-là cette année», indique Mme Dion-Côté.

Comment ça marche?

Tout au long du prochain mois, les jeunes de 13 à 17 ans et leur famille sont invités à télécharger l’application du Défi GEStes où une foule de défis, lectures et renseignements seront proposés sur le sujet d’une alimentation moins émettrice en GES et durable.

«Par exemple, au lieu de choisir une assiette composée de viande rouge lors d’un repas, ce sera de choisir plutôt une viande blanche qui est déjà plus sobre en GES. On ne parle pas d’un projet qui interpelle les végétariens et les véganes, on parle plutôt de réduire notre production de GES une assiette à la fois en faisant des petits choix accessibles», assure la coordonnatrice du projet.

De plus, des ateliers et kiosques seront offerts dans les écoles montréalaises ainsi qu’en ligne afin d’offrir une formation riche aux élèves quant à leur production de GES. Les jeunes sont également invités à partager des idées et des recettes inspirantes sur leurs réseaux sociaux.

Le Défi GEStes deviendra alors la suite du programme éducatif sur les habitudes de vie écoresponsables et leurs impacts sur les changements climatiques pour les jeunes de 9 à 12 ans, Carbone Scol’ERE.

«On souhaite de plus en plus créer des ponts entre les jeunes du primaire et du secondaire et s’assurer que ce parcours se poursuit et puisse avoir des options pour se maintenir actif. Au cours des prochaines années, on souhaite développer le Défi à travers la province», partage Jacinthe Dion-Côté.

Pour plus d’information, consultez le defigestes.ca.

Carbone Scol’ERE atteint un cap important

La Coop FA annonçait au début du mois de février qu’elle avait cette année 446 classes inscrites à son programme Carbone Scol’ERE, un record pour l’organisme alors que l’initiative comptait 350 classes participantes l’année dernière.

«C’est fou d’en être rendu là malgré les deux dernières années où les classes ont dû jongler avec le virtuel et le présentiel. D’avoir atteint ce nombre de classes, c’est vraiment une belle fierté, souligne Isabelle Boutin, responsable des communications et du marketing à la Coop FA. Le sujet de l’environnement est de plus en plus cher aux yeux des élèves, des enseignants et des écoles qui veulent mettre en place des choses pour faire leur part. Aussi, on est de plus en plus connu et avec notre grand nombre de partenaires, ça nous aide beaucoup à nous faire connaître dans nos milieux.»

Les plus lus

Plusieurs occasions pour célébrer le Québec

Avec la reprise des activités dans la société, les occasions de souligner la Fête nationale du Québec seront nombreuses dans le Grand Lévis, les 22, 23 et 24 juin prochains.

Programmation dévoilée pour le Festibière de Lévis

En vue de sa quatrième édition qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet au quai Paquet, le Festibière de Lévis a dévoilé la programmation détaillée de sa mouture 2022, le 6 juin.

École anglophone à Lévis : début de la construction

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

La Fête de la famille misera sur des classiques

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, la Fête de la famille de Lévis sera de retour au centre communautaire de Saint-Rédempteur (1325, rue de Saint-Denis), les 10, 11 et 12 juin. Lors de la 13e édition de l’événement lévisien, les familles de la région pourront profiter de plusieurs activités qui amuseront autant les petits que les grands.

Québec veut en finir avec les véhicules sur la traverse Québec-Lévis

Le gouvernement Legault pense à remplacer par des navettes fluviales destinées aux cyclistes et piétons, les navires actuels qui arriveront en fin de vie dans dix ans.

Projet UMANO : inauguration d’une piste multiroulante

Le Groupe CSB a officiellement inauguré une piste multiroulante publique ce matin, sur le chemin des Forts à Lévis. Cette installation qui fait partie du projet immobilier UMANO, est unique en son genre à Lévis et les envions.

Décès de Monique Labrecque : la coroner recommande une meilleure couverture ambulancière à Lévis

Le Bureau du coroner a déposé, le 22 juin dernier, le rapport de Me Geneviève Thériault concernant le décès de la Lévisienne Monique Labrecque, dans la soirée du 24 mai 2020. Dans son rapport, la coroner recommande au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu’au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) «de compléter promptement l’évaluat...

Chronique historique - Une énigme historique de temps de guerre

Un article de journal du 1er juillet 1915 nous raconte la découverte à Lévis en juin 1915 d’un mystérieux dépôt de dynamite près du parc Shaw, site actuel de la Terrasse du Chevalier-De Lévis. À moins d’avis contraire, cette histoire reste, encore aujourd’hui, à résoudre.

De Lévis à Vancouver en vélo tandem

Destination commune, c’est le projet de deux amoureux de vélo qui se sont lancé le défi de traverser le Canada. Tout au long de leur périple, Ella Sargent et Rémi Proteau animeront des activités pour promouvoir la pratique cycliste. L’équipage s’est lancé dans l’aventure le 30 mai dernier.

Un Lévisien rencontre ses héros

Une rencontre entre un citoyen lévisien, victime d’un incendie, et les pompiers qui lui ont sauvé la vie, a eu lieu ce matin à la caserne 1 sur le boulevard Guillaume-Couture. Une vague de témoignages émouvants a été partagée par les personnes impliquées lors de cette réunion qui a pris la forme d’un point de presse.