Photo : Mélanie Labrecque

TOURISME. C’est sous un soleil radieux que plusieurs producteurs, intervenants touristiques et élus de la région se sont rassemblés le 14 juin à la ferme Genest du quartier Saint-Nicolas, à Lévis, pour le lancement de la deuxième saison estivale de la nouvelle mouture des Arrêts gourmands.

Mélanie Labrecque - Collaboration spéciale

Cette année, la TACA misera sur la proximité du producteur, du transformateur ou du restaurateur qui offre une variété de produits aux amateurs d'alimentation locale. Ils sont 160 à avoir associé leurs forces pour faire la promotion de l’agroalimentaire dans la région.

«En plus d’acheter des produits frais dont vous connaissez la provenance, ce sont des produits respectueux de l’environnement. Vous aurez en prime la chance de vivre une expérience unique qui se nomme le savoir-faire. C’est ce savoir-faire qui relie tous les arrêts gourmands entre eux. Je dois vous avertir, il se pourrait que vous développiez une dépendance positive à cette façon d’acheter votre nourriture», a soutenu la présidente du conseil d’administration de la TACA, Caroline Laterreur.

On compte une cinquantaine d’Arrêts gourmands dans la MRC de Bellechasse, 23 dans la MRC Lotbinière et près de 20 à Lévis. Par ailleurs, la TACA s’attend à ce que d’autres producteurs rejoignent l’initiative cet été.

Tourisme

«Notre région, elle mérite de se faire découvrir encore plus et qu’elle rayonne à l’extérieur», a lancé Jeannot Demers, conseiller municipal du quartier Saint-Nicolas, à Lévis.

Ainsi, l’initiative permet de découvrir la région et ses MRC d’une façon différente. «Si la pratique veut que les centres-ville se visitent en marchant, les régions se visitent en mangeant. Toute Chaudière-Appalaches nous offre une quantité de produits diversifiés et uniques qui nous permettent de découvrir notre région», a illustré la députée de Bellechasse à l’Assemblée nationale, Stéphanie Lachance.

Le tourisme gourmand est aussi une façon de sortir des routes principales pour se rendre dans des lieux inattendus

«Ce qu’on veut amener les gens à faire chez nous, c’est de venir voir des paysages qu’ils ne voient pas nécessairement souvent. Nous avons quelque chose de différent dans la montagne. C’est un paysage plus brut, plus forestier où nous sommes capables de faire pousser des légumes», a renchéri Rosalie-Anne Gagnon de la ferme Manche de Pelle, de Saint-Nérée-de-Bellechasse.

De son côté, la famille Genest mise sur l’expérience qu’elle fait vivre à ses visiteurs et elle invite à aller à la rencontre des producteurs. «Chaudière-Appalaches, nous sommes sur la Rive-Sud du Saint-Laurent. Nous sommes de 60 à 70 beaux villages à voir. Ce qu’il y a de plus beau, entre tous les clochers, ce sont les cultivateurs qui entretiennent leurs champs et vivent leur passion», a précisé Guy Genest de la ferme Genest, à Saint-Nicolas.

 

 

Sur la photo: Richard Moreau, dg Tourisme Chaudière-Appalaches, Samuel Larochelle, ambassadeur des Arrêts Gourmands, Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac, Jeannot Demers, conseiller Ville de Lévis, Guy Genest, Ferme Genest, Sandra Lapointe, Ferme de la Sainte-Catherine, Stéphanie Lachance, députée de Bellechasse, Natacha Lagarde, 2e vp UPA Chaudière-Appalaches, Caroline Laterreur, présidente du conseil d'administration de la TACA, Rosalie-Anne Gagnon, Ferme Manche de pelle.

 

 

Les plus lus

Incendie mortel à Lévis

Un aîné de 88 ans est décédé à la suite d'un incendie survenu dans une maison du quartier Lévis, en fin de journée mercredi.

Vivre la magie de Noël à Pintendre

Bien connu dans la région pour ses sapins et ses décorations de Noël disponibles dans les quincailleries, Sapins Goupil bonifie cette année sa gamme de services en vue du temps des Fêtes. Grâce à son nouveau village de Noël, les gens de la région pourront s’imprégner de l’ambiance de la fête familiale tout en pouvant aller couper eux-mêmes leur sapin chez le producteur établi à Pintendre.

Des vestiges lévisiens à Sainte-Claire

Depuis près de 70 ans, une partie de l’histoire de Lévis se retrouve dans un édifice commercial de Sainte-Claire, dans Bellechasse. Depuis les années 50, des anciennes pièces du pont Garneau, qui permettait d’enjamber la rivière Chaudière près de la marina de Saint-Romuald, font partie de la structure du bâtiment qui abrite les activités d’Isolation Morin et Jos Morin.

Loïc Mathieu travaille de nouveau à faire une différence

Pour une troisième année, Loïc Mathieu, un adolescent lévisien, poursuit sa quête de contenants consignés afin de faire un beau cadeau au Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la Guignolée du Dr Julien. Jusqu’à maintenant, il a pu réunir environ 5 000 $ pour l’organisme grâce à sa collecte et il n’entend pas s’arrêter d’ici décembre.�

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches

C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional.

Vers un débrayage à la STLévis

N’étant pas régis par la Loi sur les services essentiels et sans convention collective depuis quelques mois, les quelque 110 chauffeurs de la Société de transport de Lévis (STLévis) prévoient mener une grève de 24 heures, le lundi 14 novembre prochain.

Problèmes d’eau au Domaine Val-des-Bois : les résidents devront quitter d’ici la fin 2024

En raison de problématiques reliées aux infrastructures d’eaux potable et usée, les 14 maisons mobiles du Domaine Val-des-Bois devront être expropriées d’ici la fin 2024. À bout de solutions, la Ville de Lévis a présenté cette «difficile» décision aux résidents du parc de maisons mobiles lévisiens et s’engage à acquérir les terrains ainsi que fournir de l’aide financière et psychologique à ces fam...

Une première victoire pour Dubreuil

Le patineur de vitesse longue piste lévisien, Laurent Dubreuil, prenait part aux épreuves du 500 mètres, 1 000 mètres et sprint par équipe à Heerenveen, aux Pays-Bas, dans le cadre du circuit de la Coupe du monde, qui se déroulait du 18 au 20 novembre derniers. Bien qu’il ait joué de malchance à l’épreuve du 1 000 mètres, le Lévisien s’est bien repris et a remporté l’or au 500 mètres.

Opération Nez rouge : le satellite de Lévis reprend du collier

Le satellite lévisien de l’Opération Nez rouge reprendra ses activités à la fin du mois de novembre a annoncé Alliance-Jeunesse, l’organisme qui a pris en charge l’organisation du service cette année, accompagné de Pierre Boulanger, administrateur à la Caisse Desjardins de la Chaudière, Stéphanie Caron, porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Geneviève Guillemette, coordonna...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 16 novembre 2022

Lors du Gala des Fidéides 2022 organisé par la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, le Groupe Boucher Sports a remporté le prix dans la catégorie Commerce de détail et e-commerce ainsi que le prestigieux prix « Moyenne-grande Entreprise de l’année. Bravo à Martin Boucher, un entrepreneur lévisien, et à toute son équipe pour cette autre belle réussite. (1ere photo)