Mario Fortier a notamment occupé la fonction de président de la Société de transport de Lévis de 2017 à 2021. Photos : Manuel Cardenas

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) a annoncé Mario Fortier comme nouveau candidat dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, le 8 août. L’ancien conseiller municipal, qui a œuvré de 2009 à 2021 et avait été défait lors des dernières élections municipales à Lévis, affrontera donc la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) Martine Biron lors des prochaines élections provinciales.

Par Manuel Cardenas

Le nouveau candidat conservateur, qui réclame un état moins interventionniste, des baisses de taxes et des services essentiels plus accessibles pour les citoyens, n’a pas pesé ses mots quand il a expliqué la raison qui l’a poussé à être candidat en vue du scrutin du 3 octobre.

«L’étincelle qui m’a fait bouger, c’est l’arrogance et le manque de respect de M. Legault envers les citoyens des Chutes-de-la-Chaudière et de Lévis. Ils ont tassé deux députés appréciés des Lévisiens pour faire place à deux amis des médias qui vivent à l’extérieur de Lévis. Un ancien ex-candidat à la chefferie péquiste, animateur de radio à Montréal, et une journaliste de la colline parlementaire qui habite Sillery. Ça donne l’impression qu’ils prennent les gens des Chutes-de-la-Chaudière pour acquis. Comme s’il n’y avait pas de gens assez compétents et engagés parmi les 150 000 citoyens de Lévis», a exprimé d’un ton ferme M. Fortier en faisant référence à Bernard Drainville ainsi que Martine Biron, tous deux candidats de la CAQ ayant remplacé François Paradis et Marc Picard.

Le chef du PCQ, Éric Duhaime, qui était sur place, s’est réjoui de cette annonce.

«Je suis vraiment heureux d’accueillir un homme d’expérience comme Mario dans l’équipe conservatrice. Les électeurs des Chutes-de-la-Chaudière ont la chance d’avoir un candidat pour les représenter qui a fait ses preuves, qui est à l’écoute et qui, lui, connaît la réalité quotidienne des citoyens, les besoins et les enjeux de la région», a exprimé le chef conservateur.

Les dossiers importants

M. Fortier a énuméré certains enjeux locaux qui sont primordiaux pour lui.

«Au plan local, j’ai toujours été et je serai toujours un farouche défenseur du troisième lien qui assurera à long terme la prospérité et la sécurité des citoyens des deux rives. On veut aussi continuer d’élargir les autoroutes 20 dans les deux directions, il y a du gros transit entre l'Ontario et les Maritimes et c’est important que l’économie de la région ne soit pas paralysée. Il manquerait un lien est et ouest autre que la 132 et la 20 et ça ne s’est pas fait dans la dernière décennie, mais c’est un enjeu qui me préoccupe certainement beaucoup», a affirmé Mario Fortier.

Le nouveau candidat a également mentionné son intention d’améliorer le transport en commun et favoriser une interconnexion entre Lévis et Québec.

Une image reconnue dans la région

Le candidat conservateur a été membre du comité exécutif dans l’équipe du maire Gilles Lehouillier de 2013 à 2017 et il a notamment occupé la fonction de président de la Société de transport de Lévis de 2017 à 2021. Fort de ses 17 ans d’implication politique au niveau municipal, dont 12 à titre d’élu à la Ville de Lévis, le résident de Lévis mise sur cette longue implication sur le territoire.

Finalement, Mario Fortier a réaffirmé son sentiment d’appartenance pour la Rive-Sud de Québec.

«Je veux travailler pour que ce soit des gens de Lévis qui soient élus à Lévis et qu’on continue de travailler les dossiers des Lévisiens au profit des Lévisiens», a conclu M. Fortier.

 

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

REVUE 2022 - Rétrospective de juillet

Un autre départ à la direction générale à la Ville de Lévis, des anniversaires soulignés, un nouveau dirigeant au Comptoir alimentaire Le Grenier et des performances sportives historiques pour la Chaudière-Appalaches ont été en vedette en juillet dernier.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

REVUE 2022 - Rétrospective de septembre

Si septembre a été marqué par les débats entre les candidats en lice lors des élections provinciales, c’est pendant ce mois que Lévis a notamment connu un nouvel exploit sportif et a été l’hôte de prestigieux invités.

REVUE 2022 - Rétrospective d'août

Le mois d’août a été marqué par les retours du Festivent et du Concert au crépuscule, la victoire mondiale de DM Nation, la fin d’une saison unique pour le Pro Style Lettrage (PSL) de Lévis ainsi que l’annonce du départ de la vie politique de Marc Picard et du déclenchement de la campagne électorale provinciale.

REVUE 2022 - Rétrospective d’octobre

Politique provinciale et municipale auront marqué l’actualité lors du mois de l’Halloween en 2022.

REVUE 2022 - Rétrospective de novembre

Si novembre a été marqué par les succès d’un artiste lévisien en pleine progression, différents dossiers municipaux, une histoire de terrorisme présumé et un incendie mortel ont également marqué l’actualité de ce mois.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 janvier 2023

Que cette nouvelle année qui vient d’ouvrir ses portes vous apporte le bonheur, la joie et la bonne santé et que chacun des jours de cette nouvelle année soit pour vous comme un beau cadeau et que tous vos vœux de 2023 se réalisent et que cette année, soit en tous points exquise. Et merci de continuer de supporter le Journal de Lévis. Bonne année!

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...