Photo : Teddy ATTIA/M6

L’humoriste originaire de Lévis, Jean-Michel Martel, a pris part à la première ronde de la 17e saison du concours de talents télévisé français La France a un incroyable talent, lors de l’émission télédiffusée le 25 octobre. Ce dernier a présenté un numéro d’humour visuel à sa sauce et les quatre juges, Sugar Sammy, Éric Antoine, Marianne James et Hélène Ségara, ont été unanimes et ont offert quatre oui à l’humoriste.

«Mon gérant m’a proposé qu’on l’essaie. Je trouvais ça complètement absurde, donc j’ai embarqué dans le projet. C’était pour vivre une expérience un peu absurde et advienne que pourra, j’ai envoyé une vidéo d’audition et ils m’ont sélectionné», explique au Journal en riant Jean-Michel Martel.

C’est l’envie de sortir de sa zone de confort qui l’a également poussé à partir en France à la fin août afin de participer à cette première ronde d’auditions devant public et télévisée. Ce dernier s’est mesuré à toutes sortes d’artistes avec des talents extrêmement différents, soit des chanteurs, des danseurs, des magiciens et plusieurs autres.

«Je pense que si j’avais offert un numéro de stand-up classique, ça aurait été difficile, mais mon style d’humour a joué en ma faveur dans le processus de sélection», partage le Lévisien qui a livré un numéro où il présentait un cours d’arts plastiques dont il déconstruit de façon absurde des dessins.

Une adaptation déjà connue

«Le numéro était solide parce que je l’ai joué énormément au Québec, mais c’est toujours stressant quand il faut aller l’essayer sur un autre continent. Le sens de l’humour n’est pas le même, on ne rit pas des mêmes choses, nos codes humoristiques ne sont pas les mêmes, il y a toujours cette crainte-là. Normalement, je ne m’en fais pas, mais quand je suis filmé, c’est différent!», exprime-t-il.

Cependant, Jean-Michel Martel n’était pas à son premier voyage sur le Vieux-Continent, lui qui avait présenté ses numéros avec l’École nationale de l’humour et qui avait remporté le prix Révélation lors du ComediHa! 2019. Ce prix venait notamment avec une participation à trois festivals de la francophonie, dont en Suisse, en Belgique et à Paris.

«J’ai pu roder ce numéro-là quelques fois en Europe. J’y ai fait quelques légères modifications dans le choix des mots pour m’assurer d’être bien compris, mais c’est tout, c’était vraiment une légère adaptation pour moi», souligne l’humoriste.

Les juges ont notamment indiqué qu’il avait proposé un numéro efficace, rythmé et original, c’est ce qui lui a mérité cette unanimité autour de la table de délibération des juges.

Bien que le public était nombreux lors de l’enregistrement, c’est plutôt les caméras qui ont créé un peu de stress chez le Lévisien puisqu’une mauvaise performance ou un faux pas peut être ainsi immortalisé à la télévision.

La suite

Ce sont 120 talents qui tentent de remporter la bourse de 100 000 euros remise au grand gagnant. Avec ses quatre oui, Jean-Michel Martel attend toujours de savoir s’il accèdera ou non à la prochaine étape qu’est celle de la demi-finale. Toutefois, les chances sont grandes que son parcours se poursuive étant donné son résultat lors de la première ronde.

S’il obtient son laissez-passer pour la demi-finale, l’humoriste lévisien souhaite conserver sa signature humoristique, mais étonner de nouveau le public et les juges avec son prochain numéro.

«Je veux maintenir mon humour visuel, mais de continuer à surprendre. Si jamais je me rends en demi-finale, les gens ne seront pas déboussolés, mais je veux offrir quelque chose de nouveau», conclut-il.

Les plus lus

Incendie mortel à Lévis

Un aîné de 88 ans est décédé à la suite d'un incendie survenu dans une maison du quartier Lévis, en fin de journée mercredi.

Vivre la magie de Noël à Pintendre

Bien connu dans la région pour ses sapins et ses décorations de Noël disponibles dans les quincailleries, Sapins Goupil bonifie cette année sa gamme de services en vue du temps des Fêtes. Grâce à son nouveau village de Noël, les gens de la région pourront s’imprégner de l’ambiance de la fête familiale tout en pouvant aller couper eux-mêmes leur sapin chez le producteur établi à Pintendre.

Des vestiges lévisiens à Sainte-Claire

Depuis près de 70 ans, une partie de l’histoire de Lévis se retrouve dans un édifice commercial de Sainte-Claire, dans Bellechasse. Depuis les années 50, des anciennes pièces du pont Garneau, qui permettait d’enjamber la rivière Chaudière près de la marina de Saint-Romuald, font partie de la structure du bâtiment qui abrite les activités d’Isolation Morin et Jos Morin.

Loïc Mathieu travaille de nouveau à faire une différence

Pour une troisième année, Loïc Mathieu, un adolescent lévisien, poursuit sa quête de contenants consignés afin de faire un beau cadeau au Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la Guignolée du Dr Julien. Jusqu’à maintenant, il a pu réunir environ 5 000 $ pour l’organisme grâce à sa collecte et il n’entend pas s’arrêter d’ici décembre.�

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches

C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional.

Vers un débrayage à la STLévis

N’étant pas régis par la Loi sur les services essentiels et sans convention collective depuis quelques mois, les quelque 110 chauffeurs de la Société de transport de Lévis (STLévis) prévoient mener une grève de 24 heures, le lundi 14 novembre prochain.

Une première victoire pour Dubreuil

Le patineur de vitesse longue piste lévisien, Laurent Dubreuil, prenait part aux épreuves du 500 mètres, 1 000 mètres et sprint par équipe à Heerenveen, aux Pays-Bas, dans le cadre du circuit de la Coupe du monde, qui se déroulait du 18 au 20 novembre derniers. Bien qu’il ait joué de malchance à l’épreuve du 1 000 mètres, le Lévisien s’est bien repris et a remporté l’or au 500 mètres.

Problèmes d’eau au Domaine Val-des-Bois : les résidents devront quitter d’ici la fin 2024

En raison de problématiques reliées aux infrastructures d’eaux potable et usée, les 14 maisons mobiles du Domaine Val-des-Bois devront être expropriées d’ici la fin 2024. À bout de solutions, la Ville de Lévis a présenté cette «difficile» décision aux résidents du parc de maisons mobiles lévisiens et s’engage à acquérir les terrains ainsi que fournir de l’aide financière et psychologique à ces fam...

Opération Nez rouge : le satellite de Lévis reprend du collier

Le satellite lévisien de l’Opération Nez rouge reprendra ses activités à la fin du mois de novembre a annoncé Alliance-Jeunesse, l’organisme qui a pris en charge l’organisation du service cette année, accompagné de Pierre Boulanger, administrateur à la Caisse Desjardins de la Chaudière, Stéphanie Caron, porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Geneviève Guillemette, coordonna...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 16 novembre 2022

Lors du Gala des Fidéides 2022 organisé par la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, le Groupe Boucher Sports a remporté le prix dans la catégorie Commerce de détail et e-commerce ainsi que le prestigieux prix « Moyenne-grande Entreprise de l’année. Bravo à Martin Boucher, un entrepreneur lévisien, et à toute son équipe pour cette autre belle réussite. (1ere photo)