Photos : Gilles Boutin, Érick Deschênes et Capture d'écran

Politique provinciale et municipale auront marqué l’actualité lors du mois de l’Halloween en 2022.

La CAQ conserve ses acquis

3 octobre

Malgré la montée en puissance du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans la région et le départ de vétérans de la vie politique qui portaient ses couleurs au cours de la dernière année, la Coalition avenir Québec (CAQ) a réussi à conserver dans son giron les trois circonscriptions lévisiennes, soit Bellechasse, Chutes-de-la-Chaudière et Lévis. Martine Biron, Bernard Drainville et Stéphanie Lachance ont eu la chance d’être 3 des 90 députés élus sous les couleurs de la CAQ, qui conserve également le pouvoir à Québec.

Si Bernard Drainville et Martine Biron ont été élus avec de fortes majorités, la lutte a été serrée dans Bellechasse entre Stéphanie Lachance et le candidat conservateur, Michel Tardif. La députée sortante a été réélue avec près de 46 % des suffrages tandis que Michel Tardif a été son plus proche poursuivant, en obtenant un peu plus de 35 % des voix exprimées.

Hôtel dans le secteur de la Traverse : la saga se poursuit

11 octobre

Par voie de communiqué, la société immobilière BATIGA, l’entreprise regroupant les activités immobilières de la famille Gagné, a indiqué, le 11 octobre, qu’elle est déterminée «à réaliser son projet d’hôtel» dans le secteur de la Traverse et a partagé son incompréhension face à la décision de la Ville d’entamer des procédures pour récupérer les terrains où l’établissement doit voir le jour.

Rappelons que le conseil municipal de Lévis a adopté une résolution, lors de sa séance ordinaire du 26 septembre, pour déposer un avis de défaut afin d’obtenir la rétrocession des lots 2 434 867 et 2 434 868 du cadastre du Québec. Ces lots sont les terrains vendus en 2020 sous conditions à La Traverse Un, S.E.C, une société en commandite du promoteur immobilier lévisien Pierre Gagné, afin qu’elle construise un hôtel dans le secteur de la Traverse, après un appel de projets effectué en 2018.

Avec la résolution adoptée par le conseil, la Ville a décidé de se prévaloir de la clause résolutoire et pénale prévue à l’acte de vente. La municipalité argue qu’il s’agit d’un cas de défaut du propriétaire de respecter l’obligation de construire dans le délai prévu, ce qui inclut ici le dépôt de la demande de permis et l’approbation du financement, selon la Ville.

La fin pour le Marché public de Lévis

11 octobre

 Dans son édition du 11 octobre, le Journal dévoile qu’en raison du non-renouvellement de l’aide financière de la Ville de Lévis pour permettre son existence dans le quartier Miscéo, le Marché public de Lévis fermera ses portes d’ici la fin de 2022. Cette décision ne fait pas l’affaire de l’une des dernières productrices à occuper les étals de l’établissement.

Pour sa part, comme l’a laissé entendre à quelques reprises le maire de Lévis, Gilles Lehouillier,  la Ville de Lévis souligne qu’elle entend désormais concentrer ses efforts pour soutenir les initiatives développées par les producteurs eux-mêmes ou d’autres organismes communautaires. Elle n’envisage donc pas, «pour l’instant, de déménager le Marché public de Lévis à un autre endroit».

Lévis de retour au conseil des ministres

20 octobre

Absents du précédent gouvernement caquiste, les députés lévisiens seront présents dans le nouveau conseil des ministres. Martine Biron et Bernard Drainville ont été nommés dans le nouveau gouvernement provincial dirigé encore par le premier ministre François Legault, le 20 octobre.

Députée des Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron s’est vu confier le portefeuille des Relations internationales et de la Francophonie. L’ancienne journaliste de Radio-Canada est aussi nommée ministre responsable de la Condition féminine. Pour sa part, Bernard Drainville, le nouveau député de Lévis et ancien ministre péquiste, revient au conseil des ministres. Le 20 octobre, il s’est vu confier le portefeuille de l’Éducation et le titre de ministre responsable de la Chaudière-Appalaches.

Andrée Kronström démissionne

24 octobre

La coroner et conseillère municipale Andrée Kronström démissionne de ses fonctions politiques afin de conserver son titre de coroner, annonce Gilles Lehouillier, maire de Lévis et chef de Lévis Force 10, lors de la mêlée de presse du conseil municipal du 24 octobre.

Conseillère municipale élue du district Christ-Roi, il y a moins d’un an sous les couleurs de Lévis Force 10, Mme Kronström travaillait particulièrement sur les dossiers de sécurité publique et de la culture depuis le début de son mandat. Absente du conseil municipal du 24 octobre, sa démission a officiellement été effective à compter du 30 octobre.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

REVUE 2022 - Rétrospective de juillet

Un autre départ à la direction générale à la Ville de Lévis, des anniversaires soulignés, un nouveau dirigeant au Comptoir alimentaire Le Grenier et des performances sportives historiques pour la Chaudière-Appalaches ont été en vedette en juillet dernier.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

REVUE 2022 - Rétrospective de septembre

Si septembre a été marqué par les débats entre les candidats en lice lors des élections provinciales, c’est pendant ce mois que Lévis a notamment connu un nouvel exploit sportif et a été l’hôte de prestigieux invités.

REVUE 2022 - Rétrospective d'août

Le mois d’août a été marqué par les retours du Festivent et du Concert au crépuscule, la victoire mondiale de DM Nation, la fin d’une saison unique pour le Pro Style Lettrage (PSL) de Lévis ainsi que l’annonce du départ de la vie politique de Marc Picard et du déclenchement de la campagne électorale provinciale.

REVUE 2022 - Rétrospective d’octobre

Politique provinciale et municipale auront marqué l’actualité lors du mois de l’Halloween en 2022.

REVUE 2022 - Rétrospective de novembre

Si novembre a été marqué par les succès d’un artiste lévisien en pleine progression, différents dossiers municipaux, une histoire de terrorisme présumé et un incendie mortel ont également marqué l’actualité de ce mois.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 janvier 2023

Que cette nouvelle année qui vient d’ouvrir ses portes vous apporte le bonheur, la joie et la bonne santé et que chacun des jours de cette nouvelle année soit pour vous comme un beau cadeau et que tous vos vœux de 2023 se réalisent et que cette année, soit en tous points exquise. Et merci de continuer de supporter le Journal de Lévis. Bonne année!

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...