La résidence pour aînés Jazz Lévis a présenté, ce 11 janvier, à ses résidents le véhicule 100 % électrique qui sera mis à leur disposition sous la formule de l’autopartage.

La directrice générale de la résidence pour aînés Jazz Lévis, Julie Bernard, en compagnie de Yves Duguay, vice-président exploitation, division résidences pour aînés de Cogir Immobilier, ont dévoilé le tout premier véhicule électrique Jazzauto dans la région. Venus, nombreux pour l’occasion, les résidents ont découvert le fonctionnement et les avantages de ce service d’autopartage.

Garantir la sécurité

Plusieurs dispositifs visant à assurer la sécurité des usagers ont été ajoutés à la Chevrolet Bolt 2017. En effet, la Jazzauto est équipée d’un système GPS intégré qui suit non seulement le véhicule dans tous ses déplacements et le localise en tout temps, mais qui transmet aussi des informations mécaniques en simultané à la résidence ce qui permet de s’assurer que le véhicule est toujours en ordre et sécuritaire.

«En plus de la technologie existante, ce qu’il y a dans une voiture normale de ce type, on a ajouté de la technologie. On a ajouté une caméra intérieure, pas pour vous surveiller. Si jamais il arrive un accident ou une panne, vous allez pouvoir avec un bouton à l’intérieur de la voiture, téléphoner directement à la résidence. Le personnel va pouvoir voir à l’intérieur de la voiture. On a jouté ça pour votre sécurité», explique Yves Duguay aux résidents.

L’autonomie de ce véhicule 100 % électrique est d’environ 400 kilomètres en été et 250 kilomètres en période hivernale, en raison du chauffage notamment. Les utilisateurs devront réserver le véhicule à la réception selon le principe du premier arrivé, premier servi. Ils ont seulement besoin d’un permis de conduire valide puisque l’assurance est couverte par la résidence.

Un facteur de solidarité

Lors de la première utilisation de ce système à Drummonville, la direction de l’établissement a eu la belle surprise de voir que l’auto a créé des liens de solidarité entre les aînés. «Il y a des résidents qui se sont mis bénévoles pour offrir de conduire d’autres résidents», raconte Yves Duguay. Ainsi un utilisateur, qui souhaite conduire l’auto pour aller faire une commission, pourrait proposer, comme cela c’est passé précédemment, de conduire une personne intéressée à se rendre elle aussi dans un centre commercial, par exemple.

«Ça permet aux résidents d’avoir une plus grande autonomie. Les résidents qui n’ont pas de voiture peuvent continuer à faire leurs commissions sans demander aux enfants de venir. Ça peut être pratique et ça améliore la qualité de vie», conclut-il.

Sur la photo : (de gauche à droite) Sophie Tremblay, directrice régionale principale pour Cogir Immobilier, Fleur Paradis, conseillère municipale de la Ville de Lévis, Yves Duguay, vice-président exploitation, division résidences pour aînés de Cogir Immobilier, Régis Rousseau, résident, Denis Turgeon, président du comité des résidents, Julie Bernard, directrice générale de la résidence Jazz Lévis.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 janvier 2023

Que cette nouvelle année qui vient d’ouvrir ses portes vous apporte le bonheur, la joie et la bonne santé et que chacun des jours de cette nouvelle année soit pour vous comme un beau cadeau et que tous vos vœux de 2023 se réalisent et que cette année, soit en tous points exquise. Et merci de continuer de supporter le Journal de Lévis. Bonne année!

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...

Un doublé pour les Chevaliers

Malgré le départ de plusieurs joueurs clés de l’alignement en raison de leur promotion dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Chevaliers de Lévis n’ont pas été ralentis au cours de la dernière semaine d’activités et ont remporté leurs deux affrontements de la semaine face aux Élites de Jonquière et aux Estacades de Trois-Rivières, les 11 et 15 janvier derniers. La formation lévisienn...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 11 janvier 2023

Je souhaite à notre députée des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron (1re photo), beaucoup de voyages à l’étranger pour nous faire rayonner et du succès dans tous vos divers dossiers.

Chronique historique - La Coopérative d’habitation de Lévis

La chronique historique d’octobre 2022 qui portait sur la Société de construction permanente de Lévis et de l’éphémère Société de construction mutuelle de Lévis nous permet de nous souvenir d’une expérience plus récente, soit celle de la Coopérative d’habitation de Lévis aux débuts des années 1950. Projet qui fera sortir de terre un quartier complet sur les hauteurs de Lévis.

Deux feux prennent naissance dans des garages

Les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ont connu un matin occupé ce 27 janvier. Ils ont été appelés à intervenir à deux reprises alors qu’un feu a pris naissance dans un garage attaché à une maison de Charny ainsi qu’un autre également dans un garage attaché à une maison de Saint-Nicolas.

Effectif infirmier en hausse en Chaudière-Appalaches

Au 31 mars 2022, Chaudière-Appalaches comptait 3 % plus d’infirmiers et d’infirmières en emploi par rapport à la même période l’an dernier. C’est le double du taux pour l’ensemble du Québec (1,5 %). C’est l’une des informations qui ressort du plus récent portrait statistique présenté le 22 novembre par l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ).