CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Un mois après le début des négociations entre le gouvernement fédéral et Chantier Davie portant sur le possible octroi d’un contrat pour fournir des brise-glaces intérimaires à la Garde côtière canadienne, l’Association des fournisseurs du Chantier Davie Canada (AFCDC) s’inquiète qu’aucune entente ne soit encore intervenue.

«On a le droit de s’attendre à autre chose. En ce qui a trait aux négociations, les éléments sont déjà connus puisque Davie avait déjà transmis sa proposition il y a plusieurs mois. Dans le monde des affaires, quand vient le temps de négocier, ça ne prend pas des mois comme ça», a déploré Pierre Drapeau, l’un des fondateurs de l’AFCDC et président de la Fondation Chefs d’entreprises.

Rappelons que le 18 janvier dernier, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a indiqué que les négociations pour le projet Resolute du Chantier Davie allaient s’amorcer le lendemain. Par cette proposition, l’entreprise maritime lévisienne offre au gouvernement fédéral de louer quatre brise-glaces déjà existants, convertis par Davie, afin de répondre aux besoins intérimaires de la Garde côtière canadienne.

Mais depuis, un mois s’est passé et aucune entente n’est intervenue, ce que critique plusieurs intervenants de la région. En ce qui a trait à l’AFCDC, elle désire que la proposition de Davie soit rapidement acceptée puisque l’arrivée de nouveaux brise-glaces permettrait de déglacer d’une «manière optimale» le fleuve Saint-Laurent.

Mais essentiellement , un pacte entre les deux parties permettrait le retour au travail de 300 des 800 travailleurs de l’entreprise lévisienne mis à pied à la fin de l’année dernière, en raison du manque de contrats, ainsi que de plusieurs travailleurs des entreprises membres de l’AFCDC.

Des impacts aussi chez les fournisseurs

En effet, selon un recensement effectué par l’association il y a deux semaines, 770 postes ont été coupés chez 243 fournisseurs, présents dans 10 régions administratives du Québec, en raison du ralentissement des activités à la Davie. Des statistiques qui provoquent certaines craintes à Pierre Drapeau.

«L’inquiétude, on la sent de plus en plus. Lors de l’annonce de M. Trudeau le 18 janvier, ça avait amené un certain optimisme chez des fournisseurs, même si certains avaient déjà procédé à des coupes. Un mois plus, qu’il n’y ait rien de concret sur la table, ça risque de sonner le coup de mort pour d’autres postes», a soutenu M. Drapeau.

Notons finalement que l’AFCDC prévoit effectuer un autre sondage, au début mars, pour faire une mise à jour des effets du ralentissement des activités de Davie chez ses fournisseurs.

 

Les plus lus

Incendie mortel à Lévis

Un aîné de 88 ans est décédé à la suite d'un incendie survenu dans une maison du quartier Lévis, en fin de journée mercredi.

Vivre la magie de Noël à Pintendre

Bien connu dans la région pour ses sapins et ses décorations de Noël disponibles dans les quincailleries, Sapins Goupil bonifie cette année sa gamme de services en vue du temps des Fêtes. Grâce à son nouveau village de Noël, les gens de la région pourront s’imprégner de l’ambiance de la fête familiale tout en pouvant aller couper eux-mêmes leur sapin chez le producteur établi à Pintendre.

Des vestiges lévisiens à Sainte-Claire

Depuis près de 70 ans, une partie de l’histoire de Lévis se retrouve dans un édifice commercial de Sainte-Claire, dans Bellechasse. Depuis les années 50, des anciennes pièces du pont Garneau, qui permettait d’enjamber la rivière Chaudière près de la marina de Saint-Romuald, font partie de la structure du bâtiment qui abrite les activités d’Isolation Morin et Jos Morin.

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches

C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional.

Vers un débrayage à la STLévis

N’étant pas régis par la Loi sur les services essentiels et sans convention collective depuis quelques mois, les quelque 110 chauffeurs de la Société de transport de Lévis (STLévis) prévoient mener une grève de 24 heures, le lundi 14 novembre prochain.

Loïc Mathieu travaille de nouveau à faire une différence

Pour une troisième année, Loïc Mathieu, un adolescent lévisien, poursuit sa quête de contenants consignés afin de faire un beau cadeau au Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la Guignolée du Dr Julien. Jusqu’à maintenant, il a pu réunir environ 5 000 $ pour l’organisme grâce à sa collecte et il n’entend pas s’arrêter d’ici décembre.�

Problèmes d’eau au Domaine Val-des-Bois : les résidents devront quitter d’ici la fin 2024

En raison de problématiques reliées aux infrastructures d’eaux potable et usée, les 14 maisons mobiles du Domaine Val-des-Bois devront être expropriées d’ici la fin 2024. À bout de solutions, la Ville de Lévis a présenté cette «difficile» décision aux résidents du parc de maisons mobiles lévisiens et s’engage à acquérir les terrains ainsi que fournir de l’aide financière et psychologique à ces fam...

Opération Nez rouge : le satellite de Lévis reprend du collier

Le satellite lévisien de l’Opération Nez rouge reprendra ses activités à la fin du mois de novembre a annoncé Alliance-Jeunesse, l’organisme qui a pris en charge l’organisation du service cette année, accompagné de Pierre Boulanger, administrateur à la Caisse Desjardins de la Chaudière, Stéphanie Caron, porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Geneviève Guillemette, coordonna...

Sortie de route sur la route des Rivières

Les policiers du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont été dépêchés sur la route des Rivières dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon après qu’un véhicule utilitaire sport (VUS) aurait effectué une sortie de route, ce 8 novembre au matin.

Bâtir l’histoire du milieu communautaire lévisien

Dans le cadre des 30 ans de la Corporation de développement communautaire (CDC) de Lévis et de la Semaine nationale de l’action communautaire, la CDC de Lévis en a profité pour dévoiler un long travail qui lui a permis de retracer l’histoire du milieu communautaire lévisien ainsi que de reconnaître les efforts de ses bâtisseurs, lors d’une soirée tenue le 20 octobre dernier.�