CRÉDIT : ARCHIVES

C’est le 26 février que le Mouvement Desjardins a dévoilé ses résultats financiers pour l’année 2017. Le groupe coopératif estime que l’an dernier «a été exceptionnel à bien des égards», ce qui lui permet d’augmenter les ristournes versées aux membres.

Les excédents avant ristournes aux membres sont de 2,151 G$, une hausse de 379 M$ par rapport à l'année précédente. Le retour aux membres et à la collectivité atteint quant à lui 320 M$. 

De ce montant, 202 M$ seront versés en ristournes, une augmentation de 40 % par rapport à l’année 2016. C’est la première fois depuis 2014 que les ristournes sont en hausse. Le reste des 320 M$ sera octroyé en dons et en commandites (82 M$) ainsi qu’en avantages membres (36 M$).

Selon Desjardins, cette performance lui permet de soutenir sa croissance, «mais aussi de remplir sa mission coopérative au bénéfice de ses membres et clients ainsi que de maintenir son excellente capitalisation».

«Ces résultats confirment que Desjardins réussit mieux que jamais à se rapprocher de ses membres et clients, principalement par notre importante transformation numérique qui répond efficacement à leurs attentes. Cela nous donne encore plus de moyens pour poursuivre notre mission sociale et économique dont les impacts sont directs», s’est réjoui Guy Cormier, le président et chef de la direction du mouvement coopératif.

Moins bonne année pour l’assurance de dommages

Toutefois, comme le rapporte La Presse canadienne, le secteur de l’assurance de dommages a connu une moins bonne année. En excluant un «gain exceptionnel» de 241 M$ réalisé l’an dernier, l’excédent de ce secteur a plongé de 28 %, s’établissant désormais à 237 M$.

Lors d’une conférence téléphonique, Guy Cormier a expliqué que l’assurance de dommages a été touchée par une augmentation des réclamations, provoquée par les inondations du printemps 2017 et une hausse du nombre d’accidents automobiles. 
Cette dernière aurait notamment été provoquée par le fait que les conducteurs sont plus distraits. De plus, les factures de réclamations sont plus élevées puisque les réparations de véhicules sont de plus en plus chères. 

Pour faire face aux défis provoqués par ces changements au niveau des assurances pour l’automobile, le mouvement coopératif est d’ailleurs en train d’effectuer une analyse, évaluant notamment la possibilité d’augmenter les primes des conducteurs ayant des comportements problématiques.

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Dans son plus récent bilan sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir que trois autres Lévisiens ont été infectés par le nouveau coronavirus.

La nouvelle centrale de police au coin du Sault/Guillaume-Couture

Lors de la séance du conseil municipal de Lévis du 27 avril, les échevins lévisiens ont adopté deux résolutions afin d’enclencher le projet de construction d’une nouvelle centrale de police. L’une d’elles a notamment permis l’acquisition par expropriation du site où sera construit le nouvel édifice municipal. Il s’agit du terrain vacant situé au coin du chemin du Sault et du boulevard Guillaume-Co...