Native de Drummondville et élève finissante au double DEC en sciences humaines et langues du Cégep de Lévis-Lauzon, Catherine Dufort-Cusson a accompli ce que peu de jeunes adultes parviennent à faire. En février, la jeune femme de 19 ans est devenue l’une des 34 boursière Loran 2018 à l’échelle canadienne.

Plus de 5 000 candidatures ont été envoyées à travers le pays pour l’obtention de cette bourse d’études de 100 000 $ offerte sur quatre ans. Sélectionnée en considération des valeurs d’intégrité, de courage, de détermination et d’indépendance, Catherine a été évaluée par une douzaine d’individus pendant tout le processus, qui a duré environ trois mois. 

Elle est devenue la première élève du Cégep de Lévis-Lauzon à atteindre les finales depuis 1996, dans une année particulièrement compétitive puisque la fondation a reçu quelque 1 000 dossiers de plus que le nombre habituel. «Je ne m’attendais pas à être prise. Ç’a vraiment été une surprise, dès le moment où j’ai été invitée pour les demi-finales. Puis à la dernière étape, à Toronto, j’ai rencontré tellement de gens impliqués, passionnés et intelligents. Je me suis identifiée à ce groupe, mais je ne voyais pas pourquoi je serais choisie plutôt qu’un autre», a soutenu Catherine.

Avec cette bourse, la future étudiante en droit à l’Université d’Ottawa obtiendra une allocation annuelle de 10 000 $ et une dispense des droits de scolarité, l’accès aux fonds de stage d’été de 10 000 $, un programme de mentorat et la participation aux retraites annuelles et d’autres rassemblements de boursiers.

Impliquée pour s’intégrer

Venue étudier au Cégep de Lévis-Lauzon à 16 ans, la récipiendaire a commencé à s’impliquer dans différents comités simplement pour s’intégrer. Ses engagements se sont multipliés. Présidente du comité local de l’Entraide universitaire mondiale du Canada, elle a notamment participé à la mise sur pied du programme pour les étudiants réfugiés. Secrétaire du comité premiers soins ainsi que du comité LGBT et membre de  l’association générale des étudiants, elle siège aussi sur le conseil d’administration du Cégep, en plus d’être membre de l’équipe de cross-country des Faucons. 

Elle n’aurait probablement pas rêvé à la possibilité de poursuivre ses études à Ottawa, où elle pourra étudier le système juridique anglais ainsi que le droit civil qu’on applique au Québec, si ce n’était de la Bourse Loran. Du moins, le chemin aurait été différent. 

«J’avais déjà l’envie d’aller à Ottawa, mais c’est cher et je n’avais pas vraiment d’argent de côté pour mes études. Donc, cette bourse fait une différence énorme. Ça change tout, a admis la Drummondvilloise. J’aurais peut-être pris une sabbatique pour travailler ou je serais sans doute allée à l’Université Laval, tandis que là, je peux aller à Ottawa et y aller tout de suite.» 

Tout ça parce qu’elle a bien voulu compléter le dossier de candidature, en réponse à un simple courriel qui avait été envoyé par la Fondation aux élèves finissants.  

Les plus lus

COVID-19 : éclosion au Costco de Saint-Romuald

Par voie de communiqué, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 8 octobre, que 13 cas positifs de COVID-19 ont été découverts au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald.

COVID-19 : délestage à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 15 octobre, que l'Hôtel-Dieu de Lévis diminuera temporairement certains rendez-vous médicaux et opérations au bloc opératoire. La direction du CISSS-CA justifie sa décision par le fait que son personnel est fortement sollicité pour combattre des éclosions sur des unités de soi...

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.

COVID-19 : la Chaudière-Appalaches atteint un nouveau sommet quotidien pour les nouveaux cas

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet. Hier, ce sont 73 résidents de la région qui ont appris qu'ils avaient contracté la maladie.

Unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis : des adaptations nécessaires pendant la pandémie

L’Hôtel-Dieu de Lévis a réagi au texte d’une pétition qui dénonce la manière qu’a l’établissement d’appliquer les directives du ministère de la Santé au sein du service mère-enfant pour lutter contre les risques de transmission de la COVID-19 ainsi qu’aux propos tenus par la porte-parole du Regroupement Naissance-Renaissance, Sophie Mederi, qui est à l’origine de cette initiative.

COVID-19 : un nouveau décès et augmentation des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a enregistré une nouvelle baisse du nombre quotidien de nouveaux cas d'infection au coronavirus alors que 25 résidents de la région ont reçu un diagnostic positif dans la journée d'hier. Toutefois, la maladie a emporté une autre personne qui vivait dans la région et le nombre des hospitalisations a augmenté.

COVID-19 : plus de 70 nouveaux cas et 1 autre décès en Chaudière-Appalaches

Si la Chaudière-Appalaches n'a pas atteint un sommet de nouveaux cas comme lundi, 73 cas d'infection au coronavirus ont été découverts hier dans la région. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté, mercredi, qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a succombé des suites de la COVID-19.

Pas de messes dans le Grand Lévis jusqu’à la fin du mois

Par voie de communiqué, les trois paroisses couvrant les quartiers de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon, Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis, ont annoncé qu’elles ne tiendront pas de messes ni de regroupements de prière lors de la période de confinement partiel en zone rouge, en cours jusqu’au 28 octobre.

Un mois pour revivre l’histoire de Charny

Dans le cadre des Journées de la culture, la Corporation Charny Revit propose jusqu’au 25 octobre une programmation d’activités respectant les consignes de la Santé publique et mettant en valeur l’histoire de ce quartier lévisien.

Des projets de logements sociaux nécessaires

Selon ce que rapporte un tweet publié par Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, une entente de principe entre Ottawa et Québec a été officialisée afin d’octroyer 1,8 G$ sur 10 ans pour la construction de logements sociaux. Accompagnée par plusieurs Villes de la province, l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) souhaite qu’avec cette ent...