Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, désire que Québec réponde favorablement aux demandes du conseil. CRÉDIT : ARCHIVES

Quelques jours après le dévoilement du projet de tramway à Québec dont ne fait pas partie la Rive-Sud, le conseil municipal de Lévis a adopté, en séance extraordinaire, une résolution pour dévoiler officiellement ses demandes au gouvernement du Québec. Entre autres, la Ville espère assurer le leadership de l’interconnexion entre les réseaux de transport collectif de Lévis et de Québec, élément absent jusqu’à maintenant du projet de tramway.

Plaidant notamment que la congestion routière affecte quotidiennement la qualité de vie des Lévisiens et rappelant que la municipalité a déposé en juin son projet de transport collectif structurant, les échevins ont demandé trois choses au gouvernement provincial, grâce à leur résolution. 

D’abord, les conseillers réclament que Québec confirme le financement du projet de transport collectif structurant de la Ville de Lévis et des études reliées. La première phase de ce plan, misant sur des voies réservées, l’ajout et la synchronisation des feux de circulation ainsi que l’optimisation des stations d’arrêt, coûterait près de 80 M$. 

Notons que les investissements nécessaires pour transformer la route des Rivières (116) en boulevard urbain, désiré par la Ville de Lévis dans le cadre du projet, ne sont pas inclus dans cette somme.

Priorité : interconnexion

Ensuite, ils désirent que le gouvernement provincial confie à la municipalité le leadership pour la réalisation des études sur l’interconnexion entre le réseau de tramway et celui de la Société de transport de Lévis (STLévis). Enfin, le conseil municipal veut s’assurer que la Ville aura l’accès à l’ensemble des études déjà réalisées ou en cours sur cette possibilité d’interconnexion.

«Nous avons toujours dit qu’il était essentiel d’inclure l’interconnexion entre les deux rives à un projet de transport collectif structurant majeur pour la région. C’est pourquoi nous demandons maintenant au gouvernement du Québec de s’engager à financer les études nécessaires pour assurer l’interconnexion entre les deux rives», a ajouté le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, tout en chiffrant cette demande à plusieurs millions de dollars.

De plus, le premier citoyen a rappelé qu’il s’attendait à ce que le gouvernement provincial et le gouvernement fédéral financent en entier le projet de transport collectif structurant, comme ils l’ont fait pour Québec.

«Pour la première phase, notre projet est chiffré. Nous nous attendons à ce que le gouvernement du Québec nous indique clairement dans les prochaines semaines, si possible, que le transport collectif à Lévis soit financé à 100 %. […] Il faut dire qu’en dehors de Québec, il y a d’autres villes qui existent», a soutenu M. Lehouillier.

Ouverture du gouvernement

Bon prince, le maire de Lévis a toutefois confirmé que le gouvernement provincial avait tendu l’oreille aux demandes de la ville. D’ailleurs, selon Le Soleil, le premier magistrat a déjà reçu un écho plus que favorable. En effet, le quotidien de Québec a dévoilé lundi que le premier magistrat a obtenu, mercredi dernier, des garanties de la part du président du Conseil du Trésor, Pierre Arcand.

Le ministre libéral a accepté les demandes de la Ville de Lévis visant à financer les études et les améliorations à son réseau de transport en commun. Même que la subvention a été bonifiée pour identifier la meilleure interconnexion avec le réseau de tramway de Québec. Mais malgré ces bonnes nouvelles, Gilles Lehouillier refuse de s’emballer.

«Dans le prochain budget provincial, nous voulons qu’un chiffre apparaisse […] Pourquoi la sortie aujourd’hui? Souvenez-vous de l’épisode du viaduc de Saint-Rédempteur. Jusqu’à la dernière minute, pas juste des députés, des ministres m’ont dit que nous allions avoir notre 10 M$. Au moment où l’on se parle, je n’ai aucune confirmation alors que Régis Labeaume (maire de Québec) a en poche 3 G$. C’est ça la différence. C’est parfait, mais annoncez-le rapidement», a conclu Gilles Lehouillier.

 

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

Le SPVL arrête l'athlète international Thierry Pellerin

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 3 juillet, qu'il a procédé le 2 juillet à l'arrestation de Thierry Pellerin, un Lévisien de 22 ans plutôt connu pour ses exploits sur la scène internationale de la gymnastique, pour quatre infractions d’ordre sexuel sur plusieurs victimes d’âge mineur.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Un incendie ravage une usine de Saint-Nicolas

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) a déclenché une cinquième alarme (alerte générale), samedi en début de soirée, afin de combattre un incendie qui a fait rage chez Palettes Pal Bois, une entreprise située sur le chemin Industriel à Saint-Nicolas.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

La COVID-19 a raison d'un gym lévisien

Energiegym, le centre d'entraînement de Saint-Romuald qui était également responsable du club de boxe Energybox, a annoncé sa fermeture définitive en raison de la crise de la COVID-19.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.