CRÉDIT : COURTOISIE

Après un passage remarqué dans la série Star Trek Continues (STC) cet automne, Émie Morissette (au centre sur la photo), la jeune artiste peintre bien connue à Lévis pour son École des Beaux-Arts, a récemment eu la chance de prendre part à une autre production américaine. En effet, c’est finalement en avril, à Los Angeles, que la jeune femme de 17 ans a tourné les scènes où son personnage évolue dans le court-métrage When The Trains Stops.

«Je suis pleine d’émotions. Je suis énervée, nerveuse et contente. Ça s’est super bien passé. Je suis revenue motivée à continuer dans ce domaine. Vous ne pouvez pas imaginer comme j’ai aimé mon expérience», a d’emblée partagé Émie Morissette, quelques jours après son retour au pays. 

Rappelons que When The Train Stops est un court-métrage mettant en scène un univers inspiré de La quatrième dimension (The Twilight Zone). Ce dernier devrait être diffusé sur les réseaux américains à l’automne et peut-être sur Netflix en 2019. Dans ce dernier, la jeune artiste incarne le personnage de Christine Lafont, une secrétaire juridique. 

C’est en raison de sa participation à STC qu’elle a obtenu un rôle dans When The Train Stops. L’équipe derrière STC est aussi celle derrière ce projet télévisuel. Séduits par la performance d’Émie Morissette dans son rôle de remplaçante aux commandes, ils ont offert cette autre chance à la jeune femme d’être au petit écran.

Et Émie Morissette a encore une fois profité de l’expérience pour en apprendre davantage sur la comédie. Sur le plateau de When The Trains Stops, l’adolescente a eu la chance de donner la réplique à John de Lancie, acteur américain bien connu pour son rôle de Q dans différentes séries Star Trek.

«C’est curieux de dire qu’il y a cinq ans, je me trouvais devant ma télé à écouter Star Trek avec mon père et à voir John de Lancie incarner Q. Et cinq ans plus tard, je me retrouve sur un plateau de tournage avec lui. […] Cette expérience a été encore une fois riche en apprentissages. J’ai beaucoup discuté avec les acteurs pendant les pauses et j’ai beaucoup analysé leur jeu lorsque je n’avais pas une scène à tourner», a souligné Émie.

Bientôt de nouvelles aventures

En plus d’avoir pu ajouter une nouvelle participation à une production télévisuelle américaine à son curriculum vitae, Émie Morissette a obtenu un rôle dans une autre série.

Dans cette production de science-fiction basée sur l’univers de Gene Roddenberry, elle incarnerait une biologiste sur un vaisseau spatial, un rôle de plus grande envergure que ces précédentes expériences. Présentement, la jeune artiste veut se donner le temps de lire le scénario avant d’accepter ou pas la proposition.

Mais également, Émie Morissette n’oublie pas pour autant sa carrière d’artiste peintre. La fin de semaine dernière, elle présentait la deuxième édition de la Convention des Beaux-Arts de Lévis au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, un événement qui a réuni environ 200 artistes. 

Aussi, Émie Morissette ira à Paris en juin pour recevoir une médaille d’argent de l’Académie Arts-Sciences-Lettres. C’est en raison de sa présence à une exposition parisienne cet hiver que l’artiste de la région va recevoir cet honneur.

Les plus lus

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Incendie mortel dans une résidence de Lévis

Les pompiers du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ainsi que les policiers du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) sont intervenus le 16 juillet au soir alors qu’une maison s’est enflammée sur la rue Sainte-Thérèse à Lévis. Le SPVL a confirmé que deux personnes qui étaient dans la résidence ont perdu la vie en raison du violent incendie.

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Pont Pierre-Laporte : la première phase des travaux majeurs se termine plus tôt que prévu

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé mardi matin la fin du premier blitz de travaux sur le pont Pierre-Laporte, qui devait se terminer demain.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

De Lévis à Paris

La comédienne Daphnée Côté-Hallé est présentement en France pour le tournage de la série Week-End Family de Disney+. La jeune femme, qui a passé son adolescence à Lévis, interprètera le personnage d’Emanuelle, l’une des protagonistes de l’émission.

Plus d’1 M$ pour le Défi têtes rasées de Québec et Lévis

La campagne régionale du Défi têtes rasées Leucan de Québec et Lévis s’est conclue le 29 juin dernier au Centre Vidéotron alors que les hommes d’affaires qui prenaient part au Défi des leaders inspirants se sont fait raser les cheveux pour la cause. Au total, le défi de Québec et Lévis s’est terminé avec un montant record de 1 127 345 $.

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.