Les partenaires de Coop FA ont annoncé des aides financières et la création d'un rassemblement des participants.

Après une augmentation de 60 % du nombre de classes rejointes, la Bourse du carbone Scol’ERE de la Coop FA continuera son développement pour lequel elle a reçu de nouveaux soutiens financiers, annoncés lors d’une conférence de presse ce 12 juin à bord du traversier entre Lévis et Québec, par le mouvement Desjardins et le gouvernement du Québec, ainsi que l’appui de la Ville de Lévis qui organisera un rassemblement des meilleurs participants en 2019.

Pour mener à bien sur son plan de déploiement de la Bourse Scol’ERE qui vise un objectif de 250 classes participantes l’an prochain et 500 en 2020, la Coop FA, située à Lévis, pourra compter sur le soutien de ses partenaires afin de permettre à davantage de jeunes du primaire, de la quatrième à la sixième année, de participer aux ateliers d’éducation aux changements climatiques et à la réduction des gaz à effet de serre.

La ministre du Développement durable, de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon a annoncé un montant de 500 000 $ sur trois ans, dans le cadre du programme Action climat Québec, financé par le Fonds vert dont les revenus proviennent du marché du carbone. Elle a souligné la réussite, l’ingéniosité des moyens utilisés pour sensibiliser et informer, ainsi que la gestion efficace du projet.

«C’est un projet qui a fait ses preuves et qui ne cesse de gagner en popularité, a-t-elle rappelé. On avance dans ce nouveau Québec, plus vert, plus durable, plus sobre en carbone. C’est pour cette raison qu’existent des programmes gouvernementaux qui soutiennent la mobilisation citoyenne, sans laquelle c’est impossible de relever les défis climatiques.»

«C’est une initiative unique, dont l’essor à travers le Québec permettra de rejoindre encore plus de jeunes dans les établissements scolaires et leur milieu. Ça va permettre d’accroître les connaissances sur les changements climatiques tout en développant un comportement éco-responsable. Ce sont les jeunes qui incitent les parents», a déclaré Pauline d'Amboise, vice-présidente en charge de la gouvernance et la responsabilité sociale ainsi que secrétaire générale du mouvement Desjardins, dont la contribution pour les trois ans à venir s’élève à 300 000 $.

10 heures d'atelier

 En pratique, la Bourse Scol’ERE est un programme de 10 heures, comprenant 5 activités de 2 heures chacune échelonnées sur 3 à 5 mois, pour les jeunes de 9 à 12 ans. L’an passé, 150 classes de 70 écoles dans 9 régions du Québec y ont participé, soit 3 200 jeunes, contre 80 classes l’année précédente. Les ateliers sont donnés par des organismes de formation locaux accrédités par la coopérative.

Après avoir lancé sa propre chaîne Youtube dédiée à l’éco-citoyenneté, afin d’inspirer des actions responsables, et créé une formation en ligne pour rendre les enseignants autonomes dans la conduite de leur projet, à laquelle 30 personnes se sont inscrites, Coop FA a présenté ses projets. Une nouvelle plateforme Web sera ainsi mise en ligne en septembre prochain et le contenu pédagogique enrichi avec une grande carte d’explorateur.

En 2017, 14 000 défis ont été pris sur le site Internet par les participants et 15 000 par leurs supporters, soit autant de nouvelles habitudes de vie plus responsables. Parmi les 14 défis, l’un invite par exemple à utiliser une bouteille d’eau réutilisable, tandis qu’un autre propose de garder trois objets jusqu’à leur fin de vie utile. Au final, 4 400 tonnes de gaz à effet de serre ont été évitées.

«On fait la démonstration que chaque petit geste, qui vaut quelque kilos, multiplié par des milliers de jeunes et de famille, ç’a une importance en terme de gaz à effet de serre», a fait valoir Charles-Hugo Maziade, directeur de projet chez Coop FA.

Les premières 24h Scol’ERE en 2019

La création d’un Grand Prix National a été annoncé par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, les 24h Scol’ERE. Ce rassemblement se tiendra à Lévis en juin 2019 avec les meilleures classes de la Bourse du carbone Scol’ERE. L’objectif est de souligner l’engagement des jeunes et de leur famille.

«Lévis est fière d’être la toute première ville ayant cru au potentiel de La Bourse du carbone Scol’ERE, initiée chez nous en 2011. L’an prochain, pour marquer le 8e anniversaire, c’est avec grand plaisir que nous accueillerons des centaines de jeunes de partout au Québec pour leur faire vivre une expérience inoubliable avec le 24h SCOL’ERE. Chaque jour, les jeunes nous en apprennent un peu plus sur les meilleurs moyens de prendre soin de notre planète. Il est important de récompenser leurs initiatives écoresponsables en leur offrant des activités originales! », a déclaré Gilles Lehouillier.


Les plus lus

COVID-19 : Chaudière-Appalaches touchée inégalement par la 3e vague

La troisième vague de la pandémie de COVID-19 frappe bel et bien Chaudière-Appalaches, a confirmé la directrice régionale de santé publique de la Chaudière-Appalaches, la Dre Liliana Romero, lors d’une entrevue avec le Journal ce 31 mars. La région est toutefois divisée en deux zones, l’une sous contrôle, l’autre dans une situation critique.

Un laboratoire pharmaceutique de Lévis développe un remède contre la COVID-19

Angany, pharmaceutique franco-canadienne qui possède un laboratoire à Lévis, travaille présentement à l’élaboration d’un médicament qui permettrait de guérir et de prévenir la COVID-19. Complémentaire au vaccin, ce remède pourrait s’avérer très efficace pour lutter contre les variants.

Lévis resserrera sa réglementation sur les animaux

L’administration Lehouillier a présenté les détails de sa nouvelle réglementation sur les animaux de la Ville de Lévis qu’elle déposera lundi prochain. Entrant en vigueur le 19 avril prochain, l’ensemble de règles permettra la mise en place de plusieurs mesures afin «d’assurer davantage la sécurité des Lévisiens et le bien-être des animaux».

Mesures spéciales d'urgence : déception et colère au sein de la communauté lévisienne

La décision du gouvernement provincial d'imposer un reconfinement strict à Lévis afin d'endiguer la troisième vague de la pandémie de COVID-19 a été accueillie avec des sentiments mitigés par plusieurs intervenants lévisiens.

COVID-19 : importante hausse du nombre de cas en Chaudière-Appalaches

Le nombre journalier de cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 33 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

COVID-19 : autre bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 142 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. Il s'agit de la quatrième journée consécutive où plus de 100 nouveaux cas sont enregistrés en Chaudière-Appalaches.

En classe avec de jeunes entrepreneurs

Les sept élèves de la classe de langage du deuxième cycle du pavillon Maria-Dominique de l’École Notre-Dame-d’Etchemin se sont lancés en affaires au mois de novembre passé. Accompagnés de leur enseignante, Marie-Joëlle Vézina, et de l’éducatrice spécialisée de la classe, Marilyn Huppé-Gagné, les élèves de l’école primaire de Saint-Romuald ont créé la Jouet-Thèque.

COVID-19 : 136 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

La troisième vague de la pandémie continue de prendre de l'ampleur dans la région. Selon les données publiées dimanche par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS), 136 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. De plus, un nouveau décès lié à la COVID-19 a été enregistré dans la région.

COVID-19 : important bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La pandémie semble prendre de nouveau de l'ampleur en Chaudière-Appalaches, alors que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 découverts dans la région a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 67 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le corona...

COVID-19 : légère augmentation des nouveaux cas et un nouveau décès dans la région

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 51 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, un résident de la région a récemment succombé des suites d'une infection au coronavirus, une première depuis p...