Le président de l'AFCDC, Pierre Drapeau. CRÉDIT : ARCHIVES

La subvention accordée par le gouvernement provincial à la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA) pour lui permettre de construire un nouveau navire, aide n’exigeant qu’un minimum de 30 % de contenu québécois sur le bateau, soulève la grogne de l’Association des fournisseurs du Chantier Davie Canada (AFCDC). L’organisme estime que cette clause ne permettra pas au chantier lévisien d’avoir une chance d’obtenir le contrat, alors que l’entreprise tourne au ralenti.

«Ce que le premier ministre dit à CTMA, c’est que pourvu que vous ayez 30 % de contenu québécois, on va payer le navire en question. Ce que ça veut dire carrément, c’est qu’il ne sera pas construit ici. Déjà, BRS, une firme française sous contrat avec CTMA, est en train de recenser des constructeurs à l’international», a déploré Pierre Drapeau, le président de l’AFCDC.

Rappelons que le 12 mai dernier, le gouvernement a annoncé qu’il soutiendra financièrement la CTMA dans son projet de faire construire un nouveau navire pour effectuer le transport des marchandises et des personnes ainsi que des croisières entre les Îles-de-la-Madeleine et plusieurs destinations québécoises. Par le fait même, Québec a demandé à la coopérative de procéder à un appel d’offres international, exigeant un contenu québécois d’au moins 30 %.

Pour le président de l’AFCDC, la clause inscrite dans la subvention accordée à la CTMA favorise les chantiers navals étrangers, dont plusieurs proposent des prix inférieurs aux chantiers québécois grâce notamment à «l’exploitation de la main-d’œuvre étrangère et peu coûteuse».

Un paradoxe selon Pierre Drapeau puisque le gouvernement provincial a inscrit dans sa stratégie maritime qu’il continuera à soutenir les chantiers maritimes québécois et que Québec a exigé, comme plusieurs intervenants de la province, que le Chantier Davie reçoive sa juste part de contrats maritimes fédéraux. 

«On fait une marche avec Philippe Couillard, en décembre dernier, et on fait le maximum pour que les travailleurs et les fournisseurs de Davie ainsi que le chantier soient entendus et considérés auprès d’Ottawa, mais à la première occasion qu’on a dans le cadre de la Stratégie maritime québécoise, on se tourne vers l’étranger. C’est ridicule», s’est offusqué M. Drapeau.

Changement demandé «immédiatement»

Fort d’un sondage effectué auprès des fournisseurs où ils estiment notamment que cette décision est mauvaise pour l’économie du Québec, le président de l’AFCDC demande que le gouvernement accroît le contenu québécois d’au moins 50 % de contenu québécois. Si les libéraux ne font pas marche arrière, Pierre Drapeau et des fournisseurs entendent faire de cette situation un enjeu électoral.

« Si le minimum est fixé à 50 % ou 60 %, tu t’assures que la coque est faite ici. En faisant cela, les chantiers nationaux ont la possibilité de choisir des fournisseurs d’ici. En Pologne ou en Italie, ce ne serait pas le cas (seulement le minimum). […] Les fournisseurs de Davie ne comprennent pas que notre propre gouvernement prenne ce genre de décision. Partout au Québec, ils sont prêts à se manifester pour la dénoncer. Cette décision est d’une absurdité économique et politique», a conclu M. Drapeau.

Les plus lus

Incendie mortel à Lévis

Un aîné de 88 ans est décédé à la suite d'un incendie survenu dans une maison du quartier Lévis, en fin de journée mercredi.

Vivre la magie de Noël à Pintendre

Bien connu dans la région pour ses sapins et ses décorations de Noël disponibles dans les quincailleries, Sapins Goupil bonifie cette année sa gamme de services en vue du temps des Fêtes. Grâce à son nouveau village de Noël, les gens de la région pourront s’imprégner de l’ambiance de la fête familiale tout en pouvant aller couper eux-mêmes leur sapin chez le producteur établi à Pintendre.

Des vestiges lévisiens à Sainte-Claire

Depuis près de 70 ans, une partie de l’histoire de Lévis se retrouve dans un édifice commercial de Sainte-Claire, dans Bellechasse. Depuis les années 50, des anciennes pièces du pont Garneau, qui permettait d’enjamber la rivière Chaudière près de la marina de Saint-Romuald, font partie de la structure du bâtiment qui abrite les activités d’Isolation Morin et Jos Morin.

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches

C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional.

Vers un débrayage à la STLévis

N’étant pas régis par la Loi sur les services essentiels et sans convention collective depuis quelques mois, les quelque 110 chauffeurs de la Société de transport de Lévis (STLévis) prévoient mener une grève de 24 heures, le lundi 14 novembre prochain.

Loïc Mathieu travaille de nouveau à faire une différence

Pour une troisième année, Loïc Mathieu, un adolescent lévisien, poursuit sa quête de contenants consignés afin de faire un beau cadeau au Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la Guignolée du Dr Julien. Jusqu’à maintenant, il a pu réunir environ 5 000 $ pour l’organisme grâce à sa collecte et il n’entend pas s’arrêter d’ici décembre.�

Problèmes d’eau au Domaine Val-des-Bois : les résidents devront quitter d’ici la fin 2024

En raison de problématiques reliées aux infrastructures d’eaux potable et usée, les 14 maisons mobiles du Domaine Val-des-Bois devront être expropriées d’ici la fin 2024. À bout de solutions, la Ville de Lévis a présenté cette «difficile» décision aux résidents du parc de maisons mobiles lévisiens et s’engage à acquérir les terrains ainsi que fournir de l’aide financière et psychologique à ces fam...

Opération Nez rouge : le satellite de Lévis reprend du collier

Le satellite lévisien de l’Opération Nez rouge reprendra ses activités à la fin du mois de novembre a annoncé Alliance-Jeunesse, l’organisme qui a pris en charge l’organisation du service cette année, accompagné de Pierre Boulanger, administrateur à la Caisse Desjardins de la Chaudière, Stéphanie Caron, porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Geneviève Guillemette, coordonna...

Sortie de route sur la route des Rivières

Les policiers du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont été dépêchés sur la route des Rivières dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon après qu’un véhicule utilitaire sport (VUS) aurait effectué une sortie de route, ce 8 novembre au matin.

Bâtir l’histoire du milieu communautaire lévisien

Dans le cadre des 30 ans de la Corporation de développement communautaire (CDC) de Lévis et de la Semaine nationale de l’action communautaire, la CDC de Lévis en a profité pour dévoiler un long travail qui lui a permis de retracer l’histoire du milieu communautaire lévisien ainsi que de reconnaître les efforts de ses bâtisseurs, lors d’une soirée tenue le 20 octobre dernier.�