Le président d’honneur du souper-spectacle, Steven Blaney, accompagné de Serge Côté, Thomas Potvin et Maxime Laviolette, lors de l’annonce.

L’Atelier occupationnel Rive-Sud tiendra la seconde édition de son souper-spectacle et humour, le 20 septembre. L’humoriste Louis T. sera sur la scène du Centre Raymond-Blais à Lévis avec une prestation aussi réjouissante que divertissante.

Thomas Potvin, président du conseil d’administration, et Claude Vaugeois, directeur général de l’Atelier occupationnel Rive-Sud, ont lancé la vente de billets le 22 août, en présence de nombreux travailleurs de l’Atelier occupationnel, du président d’honneur de cette activité de financement au profit de l’organisme, le député fédéral Steven Blaney, ainsi que de Serge Côté, conseiller municipal, et Maxime Laviolette, directeur général de Dessercom.

«J’ai accepté l’invitation de l’Atelier occupationnel Rive-Sud parce que je crois en sa mission. L’organisme offre du soutien aux personnes qui présentent une déficience intellectuelle, physique ou un trouble de l’autisme (TSA). C’est un milieu de vie chaleureux et unique où chacun se sent respecté et valorisé, tout en facilitant l’acquisition de nouvelles habiletés pour le travail et répondant aux besoins de répit de jour des familles», a expliqué le député Steven Blaney.

S’amuser avant tout

Connu pour la qualité de ses textes et ses chroniques à l’émission Gravel le matin et sur Ici Radio-Canada notamment, ainsi que ses participations à des capsules vidéo, Louis T. se démarque par son humour engagé et collé à l’actualité.

Intéressé par ce qui l’entoure, il fait partie de cette nouvelle génération, consciente du rôle qu’un humoriste peu occuper. Avec déjà un spectacle à son actif, Objectivement parlant, Louis T. qui prépare le second, proposera au public lévisien le meilleur de ses deux prestations avec un seul objectif, s’amuser.

«J’essaie de favoriser la réflexion sur des sujets, qui parfois divisent la population. Même si j’aborde des sujets sensibles, je le fais avec doigté pour faire rire tout le monde. Et créer le sentiment qu’on peut en parler sans se chicaner», a-t-il annoncé à l’assemblée, joint par visioconférence lors de l’annonce.

Et la cause lui tient tout particulièrement à cœur. Louis T. travaille d’ailleurs à la préparation d’un documentaire pour Télé Québec sur le syndrome de l’autisme.

«J’ai appris il y a deux ans que je suis diagnostiqué dans le spectre de l’autisme. Je sais que ça ne paraît pas toujours, car ce spectre est assez large. Il y a des gens comme moi, qui sont parmi les chanceux et ont moins de symptômes que d’autres.»

Aider la société à s’adapter

 Il a salué le travail des organismes, qui aident la société à s’adapter aux personnes vivant avec une déficience, afin qu’elles développent leur indépendance. «J’encourage fortement ces gens dans les organismes et je sais à quel point ils travaillent fort.»

Créé en 1969, l’Atelier occupationnel Rive-Sud favorise l’intégration sociale des personnes qui présentent des déficiences, intellectuelle, physique ou trouble du spectre de l’autisme (TSA), tout en développant une autonomie fonctionnelle de base, des habilités de la vie quotidienne et des habitudes de travail.

Information au 418 835-1478, poste 29, ou à info@atelieroccupationnelrivesud.com.

Les plus lus

COVID-19 : Lévis est la région la plus touchée de la Chaudière-Appalaches

Puisque le ministère de la Santé a donné son autorisation pour dévoiler cette donnée, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) peut maintenant dévoiler le nombre de cas confirmés par MRC. Selon le dernier bilan du CISSS-CA, avec 82 cas confirmés, Lévis est la région de la Chaudière-Appalaches la plus touchée par la pandémie.

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif à la COVID-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

Lévis et la grippe espagnole en octobre 1918

La ville de Lévis fut durement éprouvée par l’épidémie de grippe espagnole en 1918. Un parcours rapide des incontournables Dates Lévisiennes de Pierre-Georges Roy nous permet de mesurer l’ampleur du drame.

COVID-19 : l'état de la situation dans la région à 20h

Aucun nouveau cas confirmé n’a été comptabilisé en Chaudière-Appalaches, ce 17 mars. Dans la région, quatre personnes sont atteintes du Coronavirus. Le gouvernement du Québec a annoncé des mesures financières. À Lévis, de nouvelles consignes ont été données aux utilisateurs du transport en commun et par plusieurs organisations.

Coronavirus : c'est quoi l'isolement volontaire?

Le gouvernement du Québec recommande fortement à tous les voyageurs revenant dans la province de se placer en isolement volontaire de 14 jours pour éviter la propagation de la COVID-19. Mais qu'est-ce qu'on entend par isolement volontaire? Voici ce que les autorités provinciales et fédérales demandent concrètement aux voyageurs.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 à Charny

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a ouvert, ce matin, une clinique de dépistage à l'auto de la COVID-19 au Centre Paul-Gilbert, à Charny.

Des employés du CRDITSA inquiets

Des employés oeuvrant au siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme (CRDITSA) du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), situé dans le complexe du Collège de Lévis, vivent dans l'inquiétude depuis quelques jours en raison d'un cas de contamination à la COVID-19.

Réaménagement de l'échangeur Kennedy : Québec ira de l'avant

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 9 mars, qu'il investira plus de 354 M$ en 2020-2022 pour améliorer les infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires de la Chaudière-Appalaches. À cette occasion, Québec a notamment confirmé que les premières étapes du projet de réaménagement de l'échangeur Kennedy (sortie 325) et de construction d'un pont d'étagement au-dessus ...

Coronavirus : la situation dans la région à 20h

L'annonce plus tôt aujourd'hui de la mise en place de certaines restrictions par le gouvernement du Québec, dont l'interdiction de tenir des événements à l'intérieur réunissant plus de 250 personnes, en lien avec la crise du coronavirus a provoqué plusieurs bouleversements dans la région. Voici un résumé de ce que vous devez savoir.