Une demande d’appel de la décision du 3 juillet du comité de démolition, autorisant la démolition de la bâtisse située au 6410, sur la rue Saint-Laurent, a été déposée par Jean-Marc Lafrenière le 30 juillet auprès de la Ville de Lévis.

Dans un message électronique adressé le 30 juillet au secrétaire du comité de démolition, le demandeur a fait part de son opposition à la décision prise quatre semaines plus tôt par la Ville. Il a rappelé que la Maison avait été la propriété d’un des président de la Banque nationale.

«Je m’insurge contre les promoteurs immobiliers qui achètent un bâtiment historique puis le laisse se détériorer afin de le démolir pour construire des blocs appartements», a-t-il écrit dans le courriel, dont une copie est annexée à la fiche de prise de décision du conseil municipal du 27 août.

Lors de la séance, le conseil municipal a fixé la date de l’audition de l’appel au 24 septembre, à 17h30, à l’hôtel de Ville de Lévis. Cette audition aura lieu lors d’une séance spéciale et publique du conseil municipal, consacrée uniquement à ce dossier, afin de permettre à toutes les parties d’exposer son argumentation et de préserver le droit de chacune des parties intéressées d’être entendue.

Échecs répétés et coûts prohibitifs  

Rappelons que le comité de démolition avait rendu sa décision un an et demi après le dépôt de la demande de démolition, le 28 octobre 2016, en raison du caractère «exceptionnel» du dossier et après avoir «étudié toutes les mesures possibles de sauvegarde de cet immeuble». Dans sa décision, le comité de démolition indiquait qu’«il apparaît désormais impossible d’assurer une conservation du bâtiment dans des coûts raisonnables et réalistes».

C’est à la lumière des expertises réalisées entre 2014 et 2017, de la vétusté du bâtiment, des coûts «prohibitifs» d’une restauration et des échecs répétés des projets de sauvegarde, que le comité avait pris sa décision. En 2014, une étude avait établi le pourcentage de vétusté à 85 %.

Le comité avait reconnu que la résidence est «un bâtiment patrimonial d’exception, dont les attributs architecturaux, l’histoire ainsi que sa localisation particulière et stratégique sont tout à fait remarquables». Mais que «les études confirment que l’apparence visuelle actuelle est le résultat d’une construction de très grande qualité, mais que l’appareil structural semble avoir atteint ses limites», peut-on lire dans le procès-verbal.

Réalisée en décembre 2017 par la firme Génie +, choisie par un processus d’appel d’offres, la dernière expertise structurale montraient ainsi que la détérioration de la Maison Rodolphe-Audette est «exponentielle, c’est-à-dire qu’elle accélère dans de multiples endroits à la fois». Les coûts pour réhabiliter la structure du bâtiment ont été évalués à 688 254 $ par les experts.

12 logements

Quant au projet de remplacement, il s’agirait de «la construction de deux immeubles de gabarit similaire à la maison Rodolphe-Audette, totalisant 12 logements, soit 6 logements sur chacun des lots tel qu’autorisés par la réglementation municipale».

À lire sur notre site :

La Maison Rodolphe-Audette sera finalement démolie

Maison Rodolphe-Audette : le débat est lancé

Mobilisation pour la maison Rodolphe-Audette

La maison Rodolphe-Audette risque encore la démolition

La Maison Rodolphe-Audette sauvée de la démolition

Démolition de la Maison Rodolphe-Audette : appel entendu

Les plus lus

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Incendie mortel dans une résidence de Lévis

Les pompiers du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ainsi que les policiers du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) sont intervenus le 16 juillet au soir alors qu’une maison s’est enflammée sur la rue Sainte-Thérèse à Lévis. Le SPVL a confirmé que deux personnes qui étaient dans la résidence ont perdu la vie en raison du violent incendie.

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Pont Pierre-Laporte : la première phase des travaux majeurs se termine plus tôt que prévu

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé mardi matin la fin du premier blitz de travaux sur le pont Pierre-Laporte, qui devait se terminer demain.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

De Lévis à Paris

La comédienne Daphnée Côté-Hallé est présentement en France pour le tournage de la série Week-End Family de Disney+. La jeune femme, qui a passé son adolescence à Lévis, interprètera le personnage d’Emanuelle, l’une des protagonistes de l’émission.

Plus d’1 M$ pour le Défi têtes rasées de Québec et Lévis

La campagne régionale du Défi têtes rasées Leucan de Québec et Lévis s’est conclue le 29 juin dernier au Centre Vidéotron alors que les hommes d’affaires qui prenaient part au Défi des leaders inspirants se sont fait raser les cheveux pour la cause. Au total, le défi de Québec et Lévis s’est terminé avec un montant record de 1 127 345 $.

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.