Une demande d’appel de la décision du 3 juillet du comité de démolition, autorisant la démolition de la bâtisse située au 6410, sur la rue Saint-Laurent, a été déposée par Jean-Marc Lafrenière le 30 juillet auprès de la Ville de Lévis.

Dans un message électronique adressé le 30 juillet au secrétaire du comité de démolition, le demandeur a fait part de son opposition à la décision prise quatre semaines plus tôt par la Ville. Il a rappelé que la Maison avait été la propriété d’un des président de la Banque nationale.

«Je m’insurge contre les promoteurs immobiliers qui achètent un bâtiment historique puis le laisse se détériorer afin de le démolir pour construire des blocs appartements», a-t-il écrit dans le courriel, dont une copie est annexée à la fiche de prise de décision du conseil municipal du 27 août.

Lors de la séance, le conseil municipal a fixé la date de l’audition de l’appel au 24 septembre, à 17h30, à l’hôtel de Ville de Lévis. Cette audition aura lieu lors d’une séance spéciale et publique du conseil municipal, consacrée uniquement à ce dossier, afin de permettre à toutes les parties d’exposer son argumentation et de préserver le droit de chacune des parties intéressées d’être entendue.

Échecs répétés et coûts prohibitifs  

Rappelons que le comité de démolition avait rendu sa décision un an et demi après le dépôt de la demande de démolition, le 28 octobre 2016, en raison du caractère «exceptionnel» du dossier et après avoir «étudié toutes les mesures possibles de sauvegarde de cet immeuble». Dans sa décision, le comité de démolition indiquait qu’«il apparaît désormais impossible d’assurer une conservation du bâtiment dans des coûts raisonnables et réalistes».

C’est à la lumière des expertises réalisées entre 2014 et 2017, de la vétusté du bâtiment, des coûts «prohibitifs» d’une restauration et des échecs répétés des projets de sauvegarde, que le comité avait pris sa décision. En 2014, une étude avait établi le pourcentage de vétusté à 85 %.

Le comité avait reconnu que la résidence est «un bâtiment patrimonial d’exception, dont les attributs architecturaux, l’histoire ainsi que sa localisation particulière et stratégique sont tout à fait remarquables». Mais que «les études confirment que l’apparence visuelle actuelle est le résultat d’une construction de très grande qualité, mais que l’appareil structural semble avoir atteint ses limites», peut-on lire dans le procès-verbal.

Réalisée en décembre 2017 par la firme Génie +, choisie par un processus d’appel d’offres, la dernière expertise structurale montraient ainsi que la détérioration de la Maison Rodolphe-Audette est «exponentielle, c’est-à-dire qu’elle accélère dans de multiples endroits à la fois». Les coûts pour réhabiliter la structure du bâtiment ont été évalués à 688 254 $ par les experts.

12 logements

Quant au projet de remplacement, il s’agirait de «la construction de deux immeubles de gabarit similaire à la maison Rodolphe-Audette, totalisant 12 logements, soit 6 logements sur chacun des lots tel qu’autorisés par la réglementation municipale».

À lire sur notre site :

La Maison Rodolphe-Audette sera finalement démolie

Maison Rodolphe-Audette : le débat est lancé

Mobilisation pour la maison Rodolphe-Audette

La maison Rodolphe-Audette risque encore la démolition

La Maison Rodolphe-Audette sauvée de la démolition

Démolition de la Maison Rodolphe-Audette : appel entendu

Les plus lus

COVID-19 : l'École de l'Auberivière est fermée jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion

Le Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) et la direction régionale de santé publique ont annoncé aux parents des élèves de l'École de l'Auberivière, située à Saint-David, que l'établissement est fermé jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion de cas de COVID-19 parmi les personnes fréquentant l'institution.

COVID-19 : le nombre de nouveaux cas explose en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données publiées par le gouvernement provincial sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, la Chaudière-Appalaches a enregistré hier une hausse marquée des nouveaux cas. En effet, 125 résidents de la région ont appris vendredi qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

LA SQDC ouvrira une deuxième succursale à Lévis

​La SQDC a signé un bail afin d’ouvrir, d’ici le printemps, une succursale qui sera située au 1855, route des Rivière, à Saint-Nicolas.

Réaménagement du boulevard Guillaume-Couture : l’administration Lehouillier présente son concept final

C’est lors d’une séance d’information virtuelle, tenue le 5 novembre, que la Ville de Lévis a présenté à une centaine de citoyens le concept final pour le réaménagement de portions du boulevard Guillaume-Couture. Le tout s’inscrit dans le projet de réseau de transport en commun structurant que la municipalité désire implanter sur cette artère.

Repensons Lévis devient un parti politique municipal

Formé à la fin du printemps dernier, le collectif citoyen Repensons Lévis a officiellement été autorisé à titre de parti politique municipal par le Directeur général des élections du Québec, le 13 novembre.

Une expérience inoubliable pour deux ambulanciers

Lors de la dernière semaine d’octobre, deux ambulanciers de Dessercom, Sylvain Cadieux et Camille Pelletier, ont vécu une intervention bien particulière. En effet, les deux paramédics sont venus à la rescousse d’une femme qui était sur le point d’accoucher. Le nouveau-né a finalement pointé le bout de son nez alors que le trio arrivait à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Québec envisage de permettre les rencontres individuelles

Le gouvernement va regarder la possibilité de permettre les rencontres individuelles entre personne, a annoncé le premier ministre québécois, ce 5 novembre en conférence de presse.

Les poules urbaines bientôt permises à Lévis?

Des citoyens de Lévis demandent à l’administration municipale d’autoriser et de réglementer les poules urbaines à Lévis. La Ville travaille justement sur cette question et regarde la possibilité de mener des projets pilotes sur le territoire.

COVID-19 : un décès de plus en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données des 24 dernières heures concernant la situation de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, 60 nouveaux cas ont été recensés et 1 nouveau décès s'est ajouté au compteur, ce 19 novembre.

Reprise des messes dans le Grand Lévis

Comme «il est impossible de savoir quand le gouvernement provincial assouplira les mesures sanitaires présentement en vigueur», les autorités pastorales de l’unité Desjardins–Chutes-Chaudière ont pris la décision de rouvrir certaines églises de l’unité et d’y reprendre la pratique régulière des messes de fin de semaine à compter des 14 et 15 novembre prochains.