Jamin Chtouki préfère l’humour aux «trucs sérieux», parce que dans la vie de tous les jours «on a déjà assez de tracas.» CRÉDIT : AUDE MALARET

Une comédie drôle et émouvante débarque sur la scène du Vieux Bureau de Poste (VBP), le 7 septembre. Présentée par les productions du Rire, la pièce de Alil Vardar, 10 ans de Mariage, est interprétée par les comédiens de la Comédie de Montréal, Audrée Southière et Jamin Chtouki.

Lisa et Alec fêtent leurs dix ans de mariage. Elle a tout prévu et organisé une soirée surprise avec souper et cadeaux. Lui a complètement oublié. Pire, il a choisi cette date pour demander le divorce. En dix tableaux, la pièce entraîne les spectateurs à travers le passé des deux personnages. De quiproquo en situation inattendue, l’histoire donne à voir des tranches de vie, faisant passer le public du rire aux larmes. 

Avec 10 ans de Mariage, les spectateurs retrouveront la marque du café-théâtre, un spectacle dans lequel les gens se retrouvent, autant que leurs voisins ou leur famille.

«C’est drôle, parce qu’on se reconnaît dans les personnages. Et on amuse le public par ces situations. On va susciter des rires, mais aussi des commentaires. Souvent même! La femme qui va dire : ‘‘Oui, c’est ça’’. Ou l’homme qui va taper le coude», raconte le comédien d’origine belge et installé à Montréal, Jamin Chtouki, de passage à Lévis. 

La pièce évoque aussi la rencontre du couple. «Ça nous ramène à nos propres rencontres de jeunesse avec nos amoureux ou nos amoureuses. Une petite dispute. Le premier enfant. On se retrouve dans toutes ces scènes de vie. De manière humoristique et drôle, on rend compte de tous les travers de ces situations. On les tourne en dérision.» 

Et la mise en scène mise sur la sincérité. «C’est important car, quand on parle de comédie, on pense souvent à faire le clown. Or, le clown n’est intéressant et efficace que s’il est juste», remarque le comédien. Avec peu de décor, deux cubes dans une boîte noire définie par des rideaux, la scénographie parvient, grâce à l’éclairage et au jeu des comédiens, à faire entrer le spectateur dans leur univers. 

«C’est une grande performance, assure Jamin Chtouki. Ce sont dix scènes, dans dix endroits différents, avec toujours les mêmes personnages, mais sans décor. Donc, il faut qu’en quelques secondes, les gens aient compris où ils sont et ce qu’il se passe, scène après scène.»

Et si le comédien a eu envie de jouer cette pièce, c’est pour la fin toute spéciale, qu’il ne dévoilera d’ailleurs pas au Journal. «Comment l’auteur a tourné la fin, c’est ce qui m’a fait dire : ‘‘Wow, je veux faire ce show’’. Je veux amener les gens scène par scène à cette fin à laquelle ils ne s’attendent pas.» 

Le genre du café-théâtre, il le pratique depuis plus de 25 ans. Après s’être produit en France et en Belgique, il a posé ses valises à Montréal. Jamin Chtouki est à la tête d’une salle de 200 places, la Comédie de Montréal, qui propose à l’année des comédies. Une dizaine de spectacles a été créée depuis l’ouverture en mai 2016. 

S’il aime autant l’humour, c’est parce qu’il est belge, dit-il. «Les trucs sérieux, j’ai essayé et ça ne marche pas. Je trouve qu’on a déjà assez de tracas dans la vie de tous les jours.»

Jamin Chtouki reviendra au VBP accompagné  de la comédienne Émilie Lajoie, le 14 octobre, avec une autre comédie. Réservation au vieuxbureaudeposte.com, dans la rubrique Spectacles, puis Spectacles en location.

Les plus lus

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Un nouveau salon consacré au mieux-être à Lévis

Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le marché immobilier grouille à Lévis

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

Le maire de Lévis exige des excuses d'Alexandre Turgeon

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a demandé, le 11 septembre, que le directeur général et vice-président exécutif du Conseil régional de l'environnement (CRE) de la Capitale-Nationale, Alexandre Turgeon, présente des excuses officielles à la population lévisienne pour des propos qu'il a tenus dans un article du Journal de Québec.

Nouveaux retards dans la collecte des déchets : la Ville met en place une série de mesures

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 6 septembre, qu'elle mettait en place des «mesures concrètes» afin d'aider les citoyens qui font face à de nouveaux retards pour la collecte des déchets.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

9 M$ investis pour le logement abordable à Lévis

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.