Le Bunker de la science offre une expérience hors du commun pour les individus de tous les âges. CRÉDIT : JOËL LEBLANC

Situé à Lévis, tout près de la traverse Québec-Lévis, le Bunker de la science a pignon sur rue depuis juillet 2017. Le Bunker est une initiative des entrepreneurs Joël Leblanc et David Bertrand qui ont comme mission de rehausser la culture scientifique auprès des Québécois. Cette entreprise offre des immersions scientifiques pour les plus petits jusqu’aux plus grands.

Soudainement, on se retrouve dans un univers post-apocalyptique. La Terre a été dévastée par une Troisième Guerre mondiale expéditive et quasi inexplicable. Il ne reste que quelques humains sur la planète et les ressources sont de plus en plus limitées. On découvre le Bunker dans lequel des laboratoires de chimie et de physique clandestins se trouvent.

Et on doit s’assurer de développer des solutions pour survivre dans cet environnement hostile et désert avec les connaissances scientifiques que l’on possède. C’est cette expérience qui nous attend entre les murs du Bunker.

Joël Leblanc, cofondateur du Bunker, souhaitait aborder la science d’un œil différent.

«J’ai pour mon dire que l’enseignement des sciences se fait à l’école. Donc, ce n’est pas vraiment ce qu’on propose. C’est avant tout une aventure. Il y a suffisamment d’endroits où la science est plate, nous on a décidé de jouer la carte de la rendre trippante», a expliqué M. Leblanc.

Située sur la rue Saint-Laurent à Lévis, l’entreprise offre des services adaptés à toute sa clientèle, c’est-à-dire des scénarios pour les écoles primaires, d’autres pour les élèves du secondaire et la famille, des fêtes d’enfants, des soirées animées et même de la consolidation d’équipe.

Un concept unique

Ce concept difficilement comparable comprend deux scénarios permanents : le laboratoire de chimie et le laboratoire de physique. Les participants peuvent aussi prendre part à certaines missions spéciales offertes de façon temporaire. Si plusieurs ont tenté d’expliquer l’expérience qu’ils ont vécue là-bas, peu sont capables de comparer le concept.

«Les gens souvent tentent de nous comparer à des jeux d’évasions, on a quelques ressemblances, mais notre produit est assez unique, a affirmé le cofondateur. Le Cosmodôme à Laval est peut-être ce qui nous ressemble le plus, mais adapté à l’exploration spatiale.»

Selon l’entrepreneur, le besoin était présent et il n’était pas que «pour la région, c’était un besoin décelé dans la société». L’équipe avait des vues un peu plus petites au début du projet, mais la demande a explosé.

«D’abord, on voulait que ce soit destiné à des groupes scolaires du secondaire, mais on s’est rapidement rendu compte qu’il y avait une demande. Donc, on s’est adapté pour inviter le plus de gens possible à venir vivre l’expérience», a rappelé M. Leblanc.

À la quête d’un centre de la science

L’entreprise a des visées expansionnistes, elle souhaite établir un nouveau Bunker dans la région de Montréal dès l’année prochaine. De plus, l’équipe du Bunker voit l’entreprise continuer de croître à Lévis.

«On aimerait bien développer un bunker de la biologie ou de la biochimie d’ici l’année prochaine, on a l’espace pour le faire. Graduellement, on est en train de faire naître un centre de la science, c’est un peu ça notre rêve» a conclu l’entrepreneur.

Les plus lus

Mort «suspecte» à Saint-Étienne-de-Lauzon

La dépouille d’un homme, qui présentait des blessures à l’arme blanche, a été retrouvée, le 15 septembre en soirée, à Saint-Étienne-de-Lauzon. Selon les informations du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), c’est dans un boisé de l’avenue Albert-Rousseau que l’homme âgé d’environ 70 ans a été trouvé.

Retour pour la boutique MO

Après avoir quitté la scène de la mode pour prendre sa retraite, Marie-Hélène Ouellet a décidé de rouvrir MO Mode prêt-à-porter dans le secteur Charny. Lancée officiellement depuis le 5 septembre, l’aventure ne fait que recommencer pour la fondatrice de la boutique.

Un nouveau Fab Lab à Lévis

Le Patro de Lévis lance son nouveau projet, un Fab Lab. Appelé Creatio, le laboratoire de fabrication est ouvert à tous. Les jeunes et moins jeunes pourront venir explorer ce monde technologique du 29 septembre au 1er octobre, lors de la fin de semaine de lancement de ce dernier.

Une aventure entrepreneuriale et familiale

Propriétaires du vignoble Le Nordet depuis juin 2021, Jessica Corriveau et Sébastien Boulet ont embarqué dans l’aventure de la viniculture sans savoir ce qui les attendait. Trois ans plus tard, ils travaillent toujours aussi fort à faire vivre une expérience différente aux visiteurs.

L’église Sainte-Jeanne-d’Arc à vendre

Un immeuble bien inhabituel se trouve dans la liste des édifices à vendre dans le quartier Lévis disponible sur les sites Web immobiliers. Plus tôt en septembre, la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis a donné un mandat à un courtier immobilier de la région pour vendre l’église Sainte-Jeanne-d’Arc, située sur la rue Saint-Laurent à proximité du parc de l’Anse-Tibbits (parc Saint-Laurent).

Un grand bénévole lévisien nous a quittés

La Société d'histoire de Lévis (SHL) a annoncé, dimanche, que l'un de ses membres fondateurs, Gilbert Samson, est décédé samedi soir à l'hôpital de Saint-Hyacinthe.

L’union fait la force

Afin de se «doter d’une plus grande force de frappe» afin de faire aux défis auxquels ils font face et se faire davantage connaître, 11 organismes communautaires du Grand Lévis ont décidé de se doter d’une identité de marque commune : le Sac Rose. L’initiative a officiellement été lancée le 12 septembre dernier, à Pintendre.

Partager son héritage par la lecture

L’autrice-compositrice-interprète de Saint-Lambert-de-Lauzon, Colombe Dufour, a lancé son nouveau livre jeunesse Les contes d’Épiphane : Bidule contre cœur. Celui-ci s’inscrit dans sa série présentant les aventures d’Antoine et Fanny et vise à rejoindre les plus jeunes pour les sensibiliser sur la surutilisation des écrans.

Un nouveau médium pour le cuisinier monoparental

Après avoir aidé plusieurs parents à l’heure du souper grâce à ses recettes publiées sur TikTok et Instagram, Martin Goyette, ce Lévisien derrière Guide de survie pour mono, a lancé son premier livre de cuisine, le 30 août dernier.

Garder vivant un passe-temps

Depuis quelques semaines, Huguette Simoneau prend de son temps pour aller faire la lecture à des personnes âgées en perte d’autonomie. La dame de 78 ans se rend régulièrement à la résidence privée pour aînés Quartier Sud, à Saint-Romuald, pour faire son bénévolat dans le cadre des activités l’organisme Lireatoutâge.