CRÉDIT : COURTOISIE

Conférencière, formatrice et thérapeute, la Lévisienne Chantale Belzile a lancé, le 4 novembre dernier à la bibliothèque Lauréat-Vallière, son deuxième livre. Avec Maman j’arrive, j’ai besoin d’amour…, la résidente de Saint-Nicolas livre une nouvelle fois un vibrant plaidoyer sur l’importance de l’amour, cette fois dans les relations parent-enfant.

Maman j’arrive, j’ai besoin d’amour… se veut la suite logique du premier ouvrage de croissance personnelle créé par Chantale Belzile, Libérez la déesse en vous!. Dans ce livre, l’auteure lévisienne traitait «des démons de nos ancêtres» qui habitent les femmes et de la manière de s’en libérer pour laisser place à la puissance du «potentiel féminin».

«Dans mon premier livre, j’expliquais d’où partait nos déséquilibres émotionnels, nos souffrances ainsi que les peurs qu’on portait et que souvent on ne se reconnaît pas là-dedans parce que c’est des peurs qui sont transmises de génération en génération au niveau émotionnel. Dans le deuxième livre, c’est comme si j’apporte un peu les solutions», explique Mme Belzile.

Pour ce faire, l’œuvre, produite grâce à une démarche d’écriture automatique, invite toute personne impliquée auprès des enfants à s’ouvrir au monde de «l’amour de l’âme», dans le but d’embellir et d’alléger les relations avec les enfants.

«Je veux faire en sorte que les blessures émotionnelles s’arrêtent. Ça part beaucoup de la conception. Je veux informer les parents sur comment développer l’amour de soi à l’intérieur de soi pour accueillir l’enfant dans sa vibration la plus pure en partant. C’est dans le but de ne pas transmettre à l’enfant nos peurs, nos déséquilibres émotionnels. […] Ça passe tout par l’amour. Arrêtons d’aimer de façon polluée et retournons à l’essence vraie de l’amour», précise celle qui a également pu se baser sur ses expériences avec ses trois enfants.

Toujours l’amour

 Désirant enseigner le vrai amour et transformer le négatif en positif, Chantale Belzile prévoit créer une nouvelle œuvre qui traitera de ses objectifs à titre de thérapeute. 

«L’amour, c’est l’énergie qui solutionne tout. Je veux amener les gens à voir qu’à travers les expériences négatives, il y a toujours une récompense au niveau de la force d’amour qui est là pour passer à travers les choses. L’être humain a été programmé à voir le négatif lorsqu’il se passe quelque chose. Moi, lors d’une expérience, je vois plutôt que cet événement veut faire jaillir une force ou un potentiel», conclut l’auteure lévisienne.


Les plus lus

Déferlante de bombes pour Sean Paul au Festivent

L’heure était aux retrouvailles vendredi soir, au Festivent, alors que le rappeur jamaïcain Sean Paul débarquait en ville pour une deuxième fois en cinq ans sur la scène Loto-Québec, après son spectacle en 2014. Le chanteur n’a pas lésiné pour rendre cette soirée mémorable.

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Le Festivent s’agrandit pour accueillir plus de monde

Le Festivent a dévoilé une nouvelle scénographie pour sa scène principale. Sur le deuxième site, la superficie d’accueil a été doublée. Le festival lévisien se tiendra du 31 juillet au 4 août.

Se payer un rêve de jeunesse pour une bonne cause

Le Pro-Am Gagné-Bergeron est cette joute de hockey où une vingtaine de joueurs amateurs auront l’opportunité de partager la glace avec une vingtaine de joueurs professionnels afin d’amasser des fonds pour Le Pignon Bleu, Leucan, la Fondation Philippe Boucher, la Fondation Maurice Tanguay et la Fondation Simple Plan. L’événement se déroulera au Centre Vidéotron, à Québec, le 8 août prochain. Joël A...

Lévis obtient le financement pour son transport collectif

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.