L’Espace Marie-Victorin de Saint-Nicolas est l’une des nouvelles coopératives d’habitation qui permettent de répondre aux besoins lévisiens en logements sociaux. CRÉDIT : COURTOISIE

En pleine période de renouvellement des baux et de recherche d’un logement, Concertation Logement Lévis proposera, pour la première fois de son existence, des séances d’information en février. L’initiative de l’instance regroupant une vingtaine d’organismes communautaires permettra de répondre aux questions des citoyens relatives à l’accès à un logement social et abordable à Lévis.

Par cette initiative, Concertation Logement Lévis veut d’abord prendre le temps de démystifier plusieurs idées reçues en ce qui a trait au logement social, notamment en expliquant les différences entre une coopérative d’habitation, un organisme à but non lucratif d’habitation ou un HLM.

«Beaucoup de gens pensent que ce n’est pas pour eux. Il y a encore beaucoup de préjugés sur le logement social. Plusieurs pensent qu’il faut être sur l’aide sociale pour y avoir accès. Évidemment, il y a certaines formes d’aide pour les personnes à très faible revenu en ce qui a trait au logement social, mais une bonne proportion des gens qui sont dans les projets de logements sociaux travaillent et ont un petit ou un moyen salaire. Il y a aussi plusieurs projets pour répondre aux besoins des aînés», a expliqué Alain Marcoux, directeur général du GRT Nouvel Habitat, organisme membre de Concertation Logement Lévis.

Ensuite, le regroupement veut une nouvelle fois faire découvrir au public sa plateforme Web Logis Lévis (www.logislevis.com). Lancé en 2017, cet outil unique au Québec permet aux personnes qui aimeraient s’établir dans un logement social ou communautaire de consulter à un seul endroit l’offre lévisienne.

«Dans la première année d’existence de Logis Lévis, ce sont 1 400 personnes qui y sont allées. Mais la nouvelle du lancement est passée sous le radar de plusieurs. Avec les séances d’information, nous voulons remettre Logis Lévis sur la map. […] Nous savons que nous n’avons pas atteint tous les Lévisiens qui pourraient profiter d’un logement social et nous voulons aller les rejoindre», a souligné M. Marcoux.

Pour cette dernière raison, Concertation Logement Lévis entend faire des séances d’information un événement récurrent. Selon un état de situation publié en juin 2016 par le regroupement, 27 % des ménages locataires de Lévis consacrent plus de 30 % de leur revenu total aux coûts d’habitation, soit environ 4 500 ménages locataires. Selon les spécialistes financiers, un ménage devrait consacrer au maximum 25 % de son revenu à son logement.

Concertation Logement Lévis présentera une séance d’information par arrondissement lévisien. Ces dernières auront lieu au Centre communautaire de Saint-Nicolas (mardi 19 février de 19h à 21h), au Centre Raymond-Blais de Lévis (samedi 23 février de 9h30 à 11h30) et à l’Édifice des Bâtisseurs de Breakeyville (lundi 25 février de 13h30 à 15h30).

Les plus lus

Déferlante de bombes pour Sean Paul au Festivent

L’heure était aux retrouvailles vendredi soir, au Festivent, alors que le rappeur jamaïcain Sean Paul débarquait en ville pour une deuxième fois en cinq ans sur la scène Loto-Québec, après son spectacle en 2014. Le chanteur n’a pas lésiné pour rendre cette soirée mémorable.

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Le Festivent s’agrandit pour accueillir plus de monde

Le Festivent a dévoilé une nouvelle scénographie pour sa scène principale. Sur le deuxième site, la superficie d’accueil a été doublée. Le festival lévisien se tiendra du 31 juillet au 4 août.

Se payer un rêve de jeunesse pour une bonne cause

Le Pro-Am Gagné-Bergeron est cette joute de hockey où une vingtaine de joueurs amateurs auront l’opportunité de partager la glace avec une vingtaine de joueurs professionnels afin d’amasser des fonds pour Le Pignon Bleu, Leucan, la Fondation Philippe Boucher, la Fondation Maurice Tanguay et la Fondation Simple Plan. L’événement se déroulera au Centre Vidéotron, à Québec, le 8 août prochain. Joël A...

Lévis obtient le financement pour son transport collectif

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.