Les élèves étaient séparés dans plusieurs groupes dispersés dans les classes. CRÉDIT : COURTOISIE

Plus de 90 élèves de la région de Québec se sont réunis à l’École secondaire les Etchemins (ESLE), le mardi 9 avril, afin de participer à des activités de leadership sur l’entrepreneuriat social organisé par le programme UNIS en partenariat avec la Banque RBC.

Par Nicolas Jean

Durant toute la journée, les jeunes âgés de 13 à 17 ans se sont glissés dans la peau d’un entrepreneur qui tente de percer dans le domaine. L’objectif de l’événement était de faire découvrir l’industrie aux adolescents tout en les incitant à se lancer en affaires.

«On veut leur apprendre quelque chose de nouveau. Même s’ils ne se créent pas une entreprise sociale, ils vont pouvoir utiliser de nouvelles compétences dans la vie quotidienne», affirme Annie Ethier, directrice régionale pour l’est du Canada pour le programme UNIS.

Dès 9h, les élèves étaient divisés en groupe pour leur première conférence pour découvrir ce qu’est l’entrepreneuriat social. Le but de l’entrepreneuriat n’est pas de faire des profits, mais un moyen de réaliser des objectifs plus larges, dont les priorités sont sociales, sociétales et environnementales.

Plusieurs activités ont suivi par exemple : identifier les problématiques dans un organisme, comment prendre de bonnes décisions financières et comment vendre son entreprise à des commanditaires.

«En faisant ce genre d’activités, les jeunes découvrent des aptitudes en eux et en développent qui sont déjà acquises», témoigne l’animateur et conférencier du programme UNIS, Tristan Jones.

Avec l’aide de banquiers, les étudiants devaient soumettre leur plan d’affaires et présenter leur projet devant leurs camarades de classe. Les meilleurs se voyaient récompensés par les organisateurs où ils auront droit à une semaine d’incubation pour mettre sur pied leur projet réellement.

«Dans tout ce que nous faisons, on donne la théorie et la pratique, mais on veut par-dessus tout que les jeunes prennent action. On veut qu’ils développent leur projet», mentionne Annie Ethier.

Un projet qui a pris forme

Des étudiants de l’ESLE ont créé, il y a quelques mois, leur propre projet. Avec la crise environnementale qui fait jaser, les jeunes ont décidé de faire des bouteilles réutilisables pour l’école. Ayuda est reconnu partout dans l’école et compte s’installer un peu partout dans les prochaines années pour éviter les bouteilles d’eau en plastique.

La Commission scolaire des Navigateurs accueillait à cette conférence cinq écoles de son territoire, soit l’École de l’Envol, l’École secondaire Beaurivage, l’École secondaire Champagnat, Guillaume-Couture et l’École secondaire Pamphile-Le May.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Une exception qui vire au cauchemar

Charlotte (nom fictif) est l’une des Québécoises qui peut profiter de l’exemption de porter le masque dans les lieux publics, en raison de sa condition médicale. Depuis juillet 2020, ce droit s’est transformé en chemin de croix pour la Lévisienne qui fait face à plusieurs refus dans des commerces de la région.

Beaumont fêtera en grand en 2022

C’est en présence de plusieurs partenaires et d’élus de la région que le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont a dévoilé, le 3 novembre, la programmation et le logo des festivités qui se dérouleront l’an prochain dans la municipalité bellechassoise.

Noyade à Breakeyville : un homme retrouvé dans sa piscine

Un homme de 54 ans à mobilité réduite a été retrouvé inanimé au fond de sa piscine samedi en fin d’après-midi, à Breakeyville.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

Le Lab22 s’impliquera à l’École Marcelle-Mallet

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action jeunesse, le gouvernement du Québec annonçait que le Secrétariat de la jeunesse du Québec investira 3 M$ sur trois ans pour soutenir la démarche du Lab22 qui vise à accompagner et soutenir les écoles dans leur transition écologique, le 22 octobre dernier. 19 écoles du Québec, dont l’École Marcelle-Mallet, ont été sélectionnées pour participer à ce...

Une première pelletée de terre pour le pavillon d’enseignement préclinique de la Chaudière-Appalaches

Les travaux de construction du nouveau pavillon d’enseignement préclinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur le site de l’Hôtel-Dieu de Lévis ont été inaugurés, le 4 novembre dernier. Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Danielle McCann, min...

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.