De gauche à droite : Benoit Caron, directeur général de la Caisse de Lévis, Steve Dorval, conseiller municipal de Notre-Dame, Julie Malo-Sauvé, Hydro-Québec, ainsi que Geneviève Delisle-Thibeault et Charles Hugo Maziade de la Bourse du carbone Scol'ERE.

Une fin de semaine d’activités pour toute la famille fera découvrir les gestes respectueux de l’environnement au quai Paquet à Lévis, les 15 et 16 juin. Un spectacle gratuit, alliant magie, danse et science, sera présenté le samedi soir.

Pendant les 24 heures Scol’Ere, petits et grands pourront faire de l’escalade, assister à des tours de magie, devenir des champions du recyclage, profiter de l’espace lecture et essayer des voitures électriques. Les 15 et 16 juin prochain, le quai Paquet accueillera la première édition de l’événement dédié à l’écoresponsabilité, organisé par l’organisme lévisien Coop FA.

Le samedi soir, la magie, la danse et la science seront réunies sur une même scène. Le spectacle Plein la vue, plein les oreilles sera présenté en plein air. À l’affiche de cette unique représentation, le Bunker de la science, les magiciens Billy et Manu et le Studio de danse Hypnose.

«Le quai Paquet aujourd’hui, c’est un lieu qui a été revitalisé par la Ville de Lévis, c’est un lieu symbolique et une porte d’entrée de la ville. Accueillir des activités écoresponsables sur ce site, c’est extraordinaire. Évidemment les demandes fusent pour le quai Paquet et il faut choisir. Vous aviez le projet qui a rendu la Ville de Lévis enthousiaste», a souligné le conseiller municipal de Notre-Dame, Steve Dorval. La municipalité est en effet partenaire de l’événement.

125 jeunes venus de partout au Québec

Aux côtés du grand public, cette première édition des 24 heures Scol’Ere accueillera 5 classes, dont une classe de Lévis, parmi les 250 au Québec qui participent à la Bourse du Carbone Scol’Ere.

Ce programme éducatif de dix heures se compose d’ateliers réalisés en classe afin d’expliquer les changements climatiques et les gaz à effet de serre, tout en sensibilisant les participants à l’impact de leurs choix de consommation. Les jeunes et leur famille sont aussi incités à réaliser des défis écoresponsables dans leur quotidien.

«Les 24 heures Scol’Ere, c’est le grand prix qui va être offert aux classes qui participent à la Bourse du carbone Scol’Ere. On voulait que ces jeunes aient un événement pour les féliciter de leur engagement pour l’écoresponsabilité. C’est vraiment pour remercier, souligner et rendre fiers les jeunes qui passent à l’action», présente Charles-Hugo Maziade, le directeur de la Bourse du Carbone Scol’Ere.

Ce sont ainsi 125 jeunes de 9 à 12 ans qui participeront à des ateliers sur l’eau, la chimie ou encore le vélo et tenteront de remporter le Ballon carbone d’or en cumulant le plus de Ballons carbones possibles et donc le plus de points. Pour participer, les classes doivent déposer leur candidature et montrer les actions écoresponsables mises en place.  Par la suite, un tirage au sort départagera les écoles qui répondent aux critères de sélection.

«Ça fait déjà sept ans que Desjardins est associé au projet de la Bourse du carbone Scol’Ere. Ce partenariat a forte valeur coopérative s’inscrit dans notre stratégie pour faire face aux changements climatiques, diminuer notre emprunte carbone et contribuer à une économie plus verte», a souligné Benoit Caron, le directeur général de la Caisse Desjardins de Lévis qui soutient l’événement.

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Un saut dangereux au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Malgré la dangerosité de ce qu'il qualifie de «cascade», qui aurait pu entraîner de graves blessures voire la mort, un jeune homme s’est filmé en train de sauter de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) met en garde toute personne tentée de reproduire ce saut qui met la vie de son auteur en péril.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Dans son plus récent bilan sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir que trois autres Lévisiens ont été infectés par le nouveau coronavirus.