De gauche à droite, les quatre zones seront les Jardins littéraires, l’espace d’accueil, le lieu de rassemblement et le stationnement. CRÉDIT : COURTOISIE

La Maison natale de Louis Fréchette se prépare à un réaménagement complet de ses espaces extérieurs. La création, de ce qui prendra le nom de Jardins littéraires, est un projet majeur en trois phases. La première partie des travaux devrait être réalisée d’ici septembre prochain.

Proche de la piste cyclable du Parcours des Anses, la Maison natale de Louis Fréchette amorcera le développement de ses espaces extérieurs par l’aménagement d’une halte pour les visiteurs, les cyclistes et les promeneurs.

«On se met au niveau de la piste cyclable. On va comme en être une partie intégrante. Quand les gens vont circuler, ils vont découvrir un lieu. On veut créer un accès, une porte d’entrée vers la maison. Ce sera aussi un lieu de détente», illustre Christine Boutin, la directrice de la Maison natale de Louis Fréchette.

Entre le chemin qui borde le fleuve et l’entrée du bâtiment historique, un nouvel espace d’accueil sera installé. Les visiteurs y trouveront une terrasse et des tables de pique-nique. Plus tard, un kiosque d’information sera ajouté ainsi que des supports à vélo, une toilette et une fontaine à eau.

L’aménagement intégrera une œuvre d’art monumentale de l’artiste montréalais Stéphane Marceau ainsi que des arbres fruitiers, des arbustes à petites baies et autres plantes comestibles, dont les fruits pourront être cueillis par les glaneurs de passage et le public. 

Ce premier investissement représente un montant de 262 000 $. «On commence officiellement la phase 1 cette année. Donc, sous toute réserve et si on suit notre échéancier, cette phase devrait être faite en septembre», annonce-t-elle.

C’est la première étape d’un projet ambitieux en trois phases, les Jardins littéraires de la Maison natale de Louis Fréchette. Si toutes les phases existent déjà sur le papier, le plan directeur étant établi, le budget total pour mettre en œuvre l’ensemble des travaux reste à boucler. Dessins, coûts et échéanciers n’attendent plus que l’appui des bailleurs de fonds et des partenaires. 

Déjà, la Ville de Lévis s’est engagée à soutenir le projet, dont le coût total estimé s’élève à 800 000 $, pour un montant de 100 000 $ ainsi que la Caisse de Lévis et la Caisse de la Chaudière qui y contribueront ensemble à hauteur de 100 000 $. Des demandes de financements seront aussi adressées aux différents ministères et au Fonds du Canada pour les espaces culturels.

Une scène et un théâtre de verdure

Par l’ajout de nouveaux équipements scéniques et le développement des espaces d’accueil, la Maison natale de Louis Fréchette espère accueillir davantage de visiteurs et des groupes, tels que les camps de jour ou des événements en location.

L’organisme prévoit également d’élargir sa programmation culturelle. Concerts, spectacles, contes, prestations littéraires et rencontres pourront être présentés sur une scène extérieure, mais couverte, avec loge, toilette et espace de rangement technique. Une centaine de spectateurs pourront s’installer dans les gradins.

La construction est prévue lors de la deuxième phase, le cœur du projet, qui s’élèvera à 477 000 $. Cette étape majeure, autant en terme de budget que de réalisation, donnera vie aux Jardins littéraires de la Maison natale de Louis Fréchette.

Six stations littéraires seront ainsi créées dans le parc réaménagé à cet effet. Comme dans une exposition à ciel ouvert, les présentations feront découvrir la littérature et l’art des mots sous toutes leurs formes aux visiteurs.

«Les stations littéraires se veulent comme des petits pop-up surprises, où les gens peuvent s’arrêter, avec l’idée de détente. Et l’autre idée sous jacente, c’est l’éducation, mais de façon ludique. On veut des stations distinctives et surprenantes», raconte Christine Boutin.

Lors de la dernière phase, près de 98 000 $, c’est un théâtre de verdure qui verra le jour autour de l’emplacement actuel du socle de l’ancienne fontaine, utilisé pour les feux extérieurs. L’étendue gazonnée sera destinée à recevoir les festivités nécessitant de grands espaces avec une jauge d’au moins 250 personnes. Finalement, le stationnement sera réaménagé.

Les plus lus

Le projet immobilier du Groupe Dallaire au centre de Lévis lancé

Par voie de communiqué, le Groupe Dallaire a annoncé, le 28 avril, le lancement de la première phase de son ensemble résidentiel entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome, le Quartier des Pionniers.

COVID-19 : la clinique de dépistage de Lévis déménage au centre-ville

La clinique de dépistage de la COVID-19 de Lévis déménagera ses pénates cette semaine. Dès mercredi, elle sera désormais située dans les anciens locaux de Bingo Rive-Sud, dans la suite 180 du 50, route du Président-Kennedy (Place Lévis).

Les résidents du quartier de l’Aquifère mécontents

Face au développement immobilier, le Quartier Élévation, à Saint-Nicolas, les résidents de la rue de l’Aquifère et des voies alentours se mobilisent pour que le projet de 6 immeubles de 6 à 14 étages soit revu afin de mieux s’intégrer à ce secteur unifamilial.

La vaccination élargie à deux nouveaux groupes prioritaires en Chaudière-Appalaches

Depuis aujourd'hui la vaccination est élargie aux travailleurs essentiels de milieux à risque important d’éclosion et à certaines personnes ayant une maladie chronique.

Personne n’est invincible face à la COVID-19

Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Sébastien Duclos et sa famille. Ils se remettent tous de la COVID-19 qu’ils auraient contractée, croit-il, au début du mois d’avril, peu avant Pâques. Après avoir vécu les «12 pires jours» de sa vie, il a lancé un cri du cœur sur les médias sociaux implorant ses proches de ne pas «baisser la garde» face au virus et de respecter les normes san...

Transformer sa mort en nouvelle vie pour d’autres personnes

Si Françoise Leblond nous a quittés en mai 2019, sa générosité continue de faire une différence dans notre société. Après avoir eu recours à l’aide médicale à mourir (AMM), l’infirmière auxiliaire lévisienne a fait don de ses poumons, de ses reins et de son foie.

Fin des mesures d’urgence à Lévis et retour au palier rouge

À partir du 10 mai, les mesures spéciales d’urgence seront levées en dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, sauf dans trois MRC : Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et des Etchemins. Toutes les écoles primaires de Chaudière-Appalaches pourront rouvrir dès cette date.

Le conseil municipal se penche sur l’avenir de l’ancien hôtel Victoria

Lors d’une séance extraordinaire de l’instance le 3 mai, les membres du conseil de municipal de Lévis ont entendu les appels déposés à la suite de la décision rendue par le comité de démolition dans le dossier de l’ancien hôtel Victoria. Deux groupes ont alors pu faire valoir leurs arguments, quelques mois après que le comité de démolition a refusé la demande de démolition déposée par le propriéta...

Chronique historique - Le méconnu Fort de Beaumont

Élément à part entière de la défense côtière de Québec lors de la Première Guerre mondiale (1914-1918), le Fort de Beaumont est, sans doute, le moins connu des six forts de la Rive-Sud de Québec.

Un projet pour connecter les personnes isolées

Pour aider les personnes vulnérables qui n’ont pas accès à un téléphone et à une connexion Internet, un regroupement d’organismes lévisiens lance le projet Wifi pour tous. Une collecte est en cours pour amasser 200 téléphones cellulaires intelligents usagés avec leur chargeur.