Les jeunes étaient très concentrés durant le concours. CRÉDIT : NICOLAS JEAN

À l’école secondaire Marcelle-Mallet, 32 élèves ont créé leur propre bande dessinée à l’occasion de la première édition du Mallet BD Fest, le vendredi 3 mai.

Par Nicolas Jean

À l’instar des bédéistes qui participent aux 24h de la BD de Québec, les jeunes avaient sept heures pour créer une page couverture et trois planches. Les élèves, séparés en groupe de deux ou trois, ont été informés du sujet de leur BD la veille du concours. Le lendemain, de 9h à 16h, les apprentis bédéistes devaient gérer leur horaire et établir les étapes à suivre pour concevoir leur bande dessinée.

Ces derniers attendaient impatiemment devant la porte de la bibliothèque plusieurs minutes avant le début du défi.

«Tout le monde était excité, mais encore plus les jeunes. Certains ont même tenté de rentrer dans la bibliothèque pour débuter leur bande dessinée et ne pas perdre de temps», a mentionné la professeure de français et initiatrice du projet, Julie Roger.

Les inscriptions pour la première édition du Mallet BD Fest ont débuté en janvier dernier. À la surprise des professeurs, le nombre de garçons était supérieur aux filles. Au total, 21 gars et 11 filles ont participé à l’événement.

«La plupart du temps, les filles ont un esprit créatif plus présent. C’est tout le contraire aujourd’hui. Les garçons sont vraiment intéressés et sortent vraiment de l’ordinaire avec des idées surréalistes. Les gars ne sont pas à prendre à la légère», a indiqué le bédéiste professionnel, Anthony Charbonneau Grenier.

Ce dernier a accompagné les jeunes pendant toute la journée pour les soutenir dans leur création. Il a fait deux formations aux élèves pour les introduire aux différents styles de BD, mais aussi pour les informer concernant les méthodes de création.

«Tu ne peux pas lancer des adolescents dans le vide comme ça. Les formations étaient nécessaires pour les aider à comprendre et à apprivoiser les bandes dessinées. J’ai vu la majorité utiliser mes trucs durant le concours», a confirmé M. Charbonneau Grenier.

De secondaire 1 à secondaire 5

Le niveau scolaire variait dans la bibliothèque. Il y avait autant d’élèves de secondaire 2 que de secondaire 5. «On voulait vraiment faire le concours parce qu’on avait aimé le concept présenté en classe sur les bandes dessinées. On savait ce qu’il fallait faire pour arriver à un projet final. En ce moment, on aime vraiment ça», ont partagé avec le sourire aux lèvres, deux élèves de secondaire 2.

Pour les professeurs, le résultat est très positif pour l’instant. L’implication des jeunes était frappante et a donné un beau résultat, selon la professeure de français et responsable des communications de l’établissement scolaire, Geneviève Grondin.

«C’est beaucoup de préparation et de logistique, mais quand tu vois le visage tellement souriant des jeunes, ça en vaut la peine. On est très heureux du projet», a souligné Mme Grondin.

À la fin de la journée, les jeunes ont remis leur BD et l’organisation a choisi les vainqueurs en fonction de quatre critères de sélection : l’originalité, la cohérence du scénario, la qualité de la langue et l’esthétisme de la BD. Les gagnants ont remporté des BD et des cartes-cadeaux.

Notons finalement qu’au moment d’écrire ces lignes, les organisateurs de l’événement ne savaient s’il y allait avoir une seconde édition l’an prochain.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 janvier 2023

Que cette nouvelle année qui vient d’ouvrir ses portes vous apporte le bonheur, la joie et la bonne santé et que chacun des jours de cette nouvelle année soit pour vous comme un beau cadeau et que tous vos vœux de 2023 se réalisent et que cette année, soit en tous points exquise. Et merci de continuer de supporter le Journal de Lévis. Bonne année!

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...

Un doublé pour les Chevaliers

Malgré le départ de plusieurs joueurs clés de l’alignement en raison de leur promotion dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Chevaliers de Lévis n’ont pas été ralentis au cours de la dernière semaine d’activités et ont remporté leurs deux affrontements de la semaine face aux Élites de Jonquière et aux Estacades de Trois-Rivières, les 11 et 15 janvier derniers. La formation lévisienn...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 11 janvier 2023

Je souhaite à notre députée des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron (1re photo), beaucoup de voyages à l’étranger pour nous faire rayonner et du succès dans tous vos divers dossiers.

Chronique historique - La Coopérative d’habitation de Lévis

La chronique historique d’octobre 2022 qui portait sur la Société de construction permanente de Lévis et de l’éphémère Société de construction mutuelle de Lévis nous permet de nous souvenir d’une expérience plus récente, soit celle de la Coopérative d’habitation de Lévis aux débuts des années 1950. Projet qui fera sortir de terre un quartier complet sur les hauteurs de Lévis.

Deux feux prennent naissance dans des garages

Les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ont connu un matin occupé ce 27 janvier. Ils ont été appelés à intervenir à deux reprises alors qu’un feu a pris naissance dans un garage attaché à une maison de Charny ainsi qu’un autre également dans un garage attaché à une maison de Saint-Nicolas.

Effectif infirmier en hausse en Chaudière-Appalaches

Au 31 mars 2022, Chaudière-Appalaches comptait 3 % plus d’infirmiers et d’infirmières en emploi par rapport à la même période l’an dernier. C’est le double du taux pour l’ensemble du Québec (1,5 %). C’est l’une des informations qui ressort du plus récent portrait statistique présenté le 22 novembre par l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ).