Le Canada octroie 27,3 M$ et le Québec 50 M$.

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.

Le coût global du projet est estimé à 87,9 M$. Le gouvernement du Canada investira 27,3 M$ pour sa réalisation. Pour sa part, le gouvernement du Québec prévoit d'octroyer un montant estimé à 50 M$ et la Société de transport de Lévis complétera le financement avec un montant d'environ 10,6 millions de dollars.

Le ministre canadien de l'Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, et la ministre déléguée au Développement économique régional et responsable des régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, en ont fait l’annonce le 7 août, dans un bâtiment de la Société de transport de Lévis (STLévis).

L’apport provincial est finalement moindre que celui annoncé en 2018. Le précédent gouvernement du Québec avait en effet inscrit un montant de 79 M$ (86,5 M$ avec les budgets alloués aux études) au Plan québécois d’investissement (PQI) 2018-2028 pour l’aménagement des voies réservés sur le boulevard Guillaume-Couture, plutôt que les 50 M$ octroyés aujourd’hui. Déjà, il était prévu que le projet sur la route des Rivières soit exclu de cet investissement.

Interrogé à ce sujet, la ministre n’a pas pu donner d’explication sur l’écart entre la somme inscrite au PQI pour ce projet et le montant effectivement octroyé.

Début des travaux en 2021

«Nous serons prêt à débuter la première phase des travaux dès 2021», a déclaré le maire de Lévis. Avec ce projet présenté par la Ville en 2017 qui va «enfin» voir le jour, Gilles Lehouillier estime que ce transport en commun structurant permettra d’«aller chercher de la rapidité» et compte bien «inciter les gens à prendre le transport en commun».

Les travaux devraient être terminés en 2025 ou 2026, a ajouté le maire.

4,5 km de voies réservées

Deux nouvelles voies réservées seront aménagées, soit 4,5 km au total, sur les deux tronçons les plus achalandés du boulevard Guillaume-Couture, les pôles Desjardins et Chutes-de-la-Chaudière-Est.

La chaussée sera élargie, certains trottoirs seront restructurés, des aires d'attente aménagées et les feux de circulation modifiés. Des abribus adaptés seront également ajoutés et de nouvelles pistes cyclables créées.

Des deux options déjà envisagées par la Ville de Lévis, des voies sur les côtés du boulevard ou au centre, l’aménagement qui sera retenu n’a pas encore été choisi. Des études sont présentement en cours. «On devrait statuer au mois d’août sur le type de voie qu’on va retenir» selon des critères de coût et de sécurité, a précisé Gilles Lehouillier.

Quid de la route des Rivières ?

Dans le Plan de transport structurant dessiné par la Ville de Lévis et présenté en 2017, la route des Rivières (116) devait faire partie du tracé, puisqu’un projet datant de 2011 avait alors été présenté par le ministère des transports et fait l’objet d’une évaluation. Mais, l’axe, qui doit être transformé en boulevard urbain, reste exclu pour l’instant du projet et du financement annoncé.

Cet autre projet avance toutefois puisqu’«en ce moment, on en est à l’étape des consultations», a indiqué Marie-Eve Proulx.

Ces consultations sur l’aménagement de la route des Rivières se tiennent conjointement entre a Ville et le gouvernement, qui se sont entendus sur «une même stratégie», «pour s’assurer que le projet réponde aux réels besoins de la population».

Les plus lus

Les commerçants du Vieux-Lévis se mobilisent pour Noël

À la suite de l’annonce de l’annulation du Marché de Noël du Vieux-Lévis via la page Facebook de l’événement, le 8 novembre dernier, un mouvement initié par les commerçants se trame dans le vieux quartier de la ville.

Cocité Lévis : un plan de 315 M$ sur la table

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

Le service d’entraide de Saint-Nicolas se relocalise

Après plusieurs mois de recherche, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a finalement réussi à trouver deux locaux pour relocaliser ses activités.

Transit agrandira ses installations de Lauzon

L’entrepôt lévisien de Transit grouillera d’activités au cours de la prochaine année. En effet, le distributeur en gros de pièces automobiles de Lévis triplera la superficie de son centre situé dans le parc industriel de Lauzon, un projet sur trois ans estimé entre 15 et 18 M$.

Richard Turgeon tire sa révérence

En décembre, Richard Turgeon, conseiller aux projets spéciaux et thanatologue au Groupe Garneau ainsi qu’ancien propriétaire de Gilbert & Turgeon, prendra sa retraite. Ce sera la conclusion d’une carrière de 46 ans où le Lévisien a supporté de nombreuses familles du quartier Lévis dans leur processus de deuil. Portrait d’un homme de cœur qui aura marqué de son empreinte la ville, autant au niveau ...

Bagage de vie pour les jeunes dans le besoin

La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches procédera à la collecte de dons sous forme de sacs et de bagages aidant ainsi les jeunes dans le besoin à transporter leurs effets personnels convenablement, le 21 novembre prochain. La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches s’est fixée l’objectif d’amasser 300 sacs neufs ou usagés en excellente condition.

Ferme Chapais : comment lui donner une nouvelle vie?

Que deviendra la ferme Chapais? L’immense site de 40 hectares situé en plein cœur de Lévis attise bien des convoitises. Alors que la Ville a déjà exprimé sa volonté d’en devenir propriétaire, c’était au tour des citoyens de faire part de leurs idées.