Avant même le déclenchement officielle de la campagne électorale, des affiches de candidats pouvaient être vues dans le centre-ville de Lévis. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

À la suite d’une longue précampagne, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a demandé ce matin à la gouverneure générale, Julie Payette, de déclencher les élections fédérales 2019. Le 21 octobre prochain, les Canadiens choisiront donc les 338 députés, dont 78 au Québec, qui les représenteront à la Chambre des communes. Dans la région, plusieurs candidats sont déjà prêts à tenter leur chance lors de cette campagne qui durera 40 jours. Voici un portrait des luttes qui marqueront les prochaines semaines dans les circonscriptions de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière.

Dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, député du comté depuis 2006, tentera d’obtenir un cinquième mandat pour représenter les citoyens de la circonscription qui inclut notamment les quartiers de Lévis et Saint-Romuald. Il défendra une nouvelle fois les couleurs du Parti conservateur du Canada (PCC).

Lors des dernières élections fédérales en 2015, le politicien lévisien avait signé une victoire écrasante. Il avait battu son plus proche rival, le libéral Jacques Turgeon, avec près de 19 000 voix de majorité et en obtenant près de 51 % des suffrages. 

Lors de la campagne actuelle, Steven Blaney fera face à de nouveaux adversaires. Du côté du Parti libéral du Canada (PLC), c’est Laurence Harvey, une Lévisienne qui a œuvré dans le cabinet de Justin Trudeau, qui tentera de ravir le comté aux conservateurs.

En ce qui a trait au Bloc québécois (BQ), c’est Sébastien Bouchard-Théberge qui représentera cette formation politique dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Le représentant de la formation indépendantiste n’en est pas à sa première expérience politique puisqu’il avait tenté de se faire élire comme conseiller municipal à la Ville de Lévis en 2017, à titre de candidat pour le défunt parti Renouveau Lévis.

Un autre visage bien connu de la politique municipale lévisienne défendra les couleurs du Parti vert du Canada (PVC) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis : André Voyer. Ce dernier avait notamment été le candidat indépendant défait à la mairie de Lévis en 2017. Le Parti populaire du Canada (PPC), le nouveau parti fédéral du politicien beauceron Maxime Bernier, présentera un candidat dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Il s’agit de Marc Johnston.

Du côté du Nouveau parti démocratique (NPD), le nom du candidat du parti n’avait toujours pas été dévoilé au moment d’écrire ces lignes. Le Parti Rhinocéros, ce parti politique canadien humoristique, aura un candidat dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Il s’agit de Jude Soucy-Rousseau, alias JudahRhino. Enfin, Yvon Gilbert représentera le Parti de l'héritage chrétien du Canada dans ce comté.

Portrait moins clair dans Lévis-Lotbinière

Pour ce qui est de la situation dans Lévis-Lotbinière, seuls les noms des candidats du PCC et du BQ sont présentement connus. Député sortant élu sans interruption depuis 2006, Jacques Gourde tentera d’obtenir, le 21 octobre prochain, un cinquième mandat à titre de représentant de Lévis-Lotbinière, une circonscription qui inclut notamment les quartiers lévisiens de Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Jean-Chrysostome, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur.

Comme Steven Blaney, il avait signé une victoire écrasante lors des dernières élections fédérales en 2015. Le politicien de Saint-Narcisse-de-Beaurivage avait alors battu son plus proche rival, le libéral Claude Boucher, avec près de 18 000 voix de majorité. Jacques Gourde avait obtenu un peu plus de 50 % des suffrages exprimés.

Chez les bloquistes, c’est François-Noël Brault, un ancien étudiant en relations industrielles qui milite au BQ et au Parti québécois depuis près de 18 ans, qui tentera de ravir aux conservateurs la circonscription. Quant au PPC, le choix s’est porté sur Marc Fontaine.

Du côté des libéraux, tout indique que c’est l’ancien maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, qui représentera l’équipe de Justin Trudeau dans Lévis-Lotbinière. La date de l’assemblée d’investiture devrait bientôt être fixée.

Au moment d'écrire ces lignes, le nom du candidat néodémocrate dans Lévis-Lotbinière n’avait pas été dévoilé. Même situation pour le PVC qui doit bientôt dévoiler le nom de la personne qui le représentera dans le comté. Rappelons qu’à la mi-août, le premier candidat vert choisi pour le comté, Luc St-Hilaire, avait dû renoncer à briguer les suffrages en raison d’une controverse sur les médias sociaux en raison de publications, jugées «islamophobes» par certains, qu’il avait partagées sur Facebook.

Soulignons finalement que la période de candidature se termine le lundi 30 septembre.

Avec la collaboration spéciale de Mélanie Labrecque

Les plus lus

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Un nouveau salon consacré au mieux-être à Lévis

Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le marché immobilier grouille à Lévis

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

Le maire de Lévis exige des excuses d'Alexandre Turgeon

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a demandé, le 11 septembre, que le directeur général et vice-président exécutif du Conseil régional de l'environnement (CRE) de la Capitale-Nationale, Alexandre Turgeon, présente des excuses officielles à la population lévisienne pour des propos qu'il a tenus dans un article du Journal de Québec.

Nouveaux retards dans la collecte des déchets : la Ville met en place une série de mesures

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 6 septembre, qu'elle mettait en place des «mesures concrètes» afin d'aider les citoyens qui font face à de nouveaux retards pour la collecte des déchets.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

9 M$ investis pour le logement abordable à Lévis

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.