La première pelletée de terre de Cocité Lévis est prévue pour le printemps prochain. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Ce projet représentera un investissement total de 315 M$. Les promoteurs souhaitent développer un projet résidentiel de 1 000 unités, commercial, d’affaires, hôtelier de 150 chambres et une résidence pour aînés de 450 unités. Le terrain s’étend sur 600 000 pieds carrés. De cette superficie, 200 000 pieds carrés seront conservés afin d’aménager des espaces verts. Humaco Stratégies prévoit débuter la construction de son premier bâtiment au printemps prochain pour terminer ce projet d’envergure pour 2026.

En effet, la première pelletée de terre d’un édifice qui combine 88 unités de condos et un rez-de-chaussée commercial est prévue «dans les alentours de mars prochain» et sera livré en 2021, selon David Leblond, directeur associé chez Humaco Stratégies et promoteur de Cocité Lévis. Il représente un investissement de 35 M$.

Les unités d’habitation que comprendra cet édifice sont destinées à une clientèle «de moyenne à haute gamme» et se détailleraient à un coût moyen de 400 000 $ à 425 000 $.

Le deuxième bâtiment construit s’élèvera sur 21 étages et accueillera un hôtel qui devrait comprendre 150 chambres en plus d’une dizaine d’étages qui seraient occupés par des condos-bureaux pour les gens d’affaires. Cet édifice serait le plus haut du projet.

Pour le moment, aucune bannière de chaîne hôtelière n’a été retenue, mais le projet prévoit un hôtel d’au moins 4 étoiles. Sa construction est prévue en 2020 et devrait se terminer en 2022.

Plusieurs enjeux importants à considérer

Ce secteur de la ville vient avec une foule de défis importants, que ce soit avec les installations déjà présentes sur ces 600 000 pieds carrés, l’accès au fleuve et la circulation routière. 

Tout d’abord, pour ce qui est des installations qui occupaient cet espace, David Leblond assure que les négociations ont été réalisées de manière cordiale. «Même que certains commerces locaux souhaitent demeurer dans le secteur et être relocalisés dans le nouvel espace lorsque ce sera possible», a-t-il ajouté.

Pour Humaco Stratégies, Cocité Lévis établit ses fondements sur l’accès au fleuve et le transport actif et collectif. Il sera primordial pour eux que l’accès au fleuve Saint-Laurent soit discuté et permis au public, chose sur laquelle la Ville souhaite se pencher. «On veut regarder avec les promoteurs pour redonner un accès au fleuve à l’ensemble de la population. L’idée, ce serait, le long de la route Marie-Victorin, de rendre accessible le fleuve», a exposé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, présent lors dévoilement de Cocité Lévis.

Reconnue pour être très achalandée aux heures de pointe et peu sécuritaire, la route Marie-Victorin devra être repensée pour assurer le bon développement du projet Cocité Lévis.

«Il y a des enjeux importants déjà de sécurité. Dans les premières étapes du projet, on souhaite installer un feu de circulation, a élaboré le promoteur. (Malgré la congestion routière,) on mise surtout sur le transport en commun et le transport actif. On met tout en place pour favoriser cette solution-là.»

Selon David Leblond, la mise en vente des unités de condos devrait débuter dans les prochaines semaines et les premiers résidents devraient pouvoir habiter Cocité Lévis d’ici 2022.

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Conseil en bref : la Ville met fin au projet Rabaska

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 27 janvier dernier.

Finale locale de Cégeps en spectacle : Tommy Grandbois remporte le Premier Prix

Le grand gagnant de la finale locale de Cégeps en spectacle est Tommy Grandbois. L’auteur-compositeur-interprète s’est démarqué par sa prestation, qui combinait effets vidéo et musicaux avec le chant, sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon le 5 février. L’humoriste Frédéric Provençal a raflé le Deuxième Prix et le Prix du public.