La première pelletée de terre de Cocité Lévis est prévue pour le printemps prochain. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Ce projet représentera un investissement total de 315 M$. Les promoteurs souhaitent développer un projet résidentiel de 1 000 unités, commercial, d’affaires, hôtelier de 150 chambres et une résidence pour aînés de 450 unités. Le terrain s’étend sur 600 000 pieds carrés. De cette superficie, 200 000 pieds carrés seront conservés afin d’aménager des espaces verts. Humaco Stratégies prévoit débuter la construction de son premier bâtiment au printemps prochain pour terminer ce projet d’envergure pour 2026.

En effet, la première pelletée de terre d’un édifice qui combine 88 unités de condos et un rez-de-chaussée commercial est prévue «dans les alentours de mars prochain» et sera livré en 2021, selon David Leblond, directeur associé chez Humaco Stratégies et promoteur de Cocité Lévis. Il représente un investissement de 35 M$.

Les unités d’habitation que comprendra cet édifice sont destinées à une clientèle «de moyenne à haute gamme» et se détailleraient à un coût moyen de 400 000 $ à 425 000 $.

Le deuxième bâtiment construit s’élèvera sur 21 étages et accueillera un hôtel qui devrait comprendre 150 chambres en plus d’une dizaine d’étages qui seraient occupés par des condos-bureaux pour les gens d’affaires. Cet édifice serait le plus haut du projet.

Pour le moment, aucune bannière de chaîne hôtelière n’a été retenue, mais le projet prévoit un hôtel d’au moins 4 étoiles. Sa construction est prévue en 2020 et devrait se terminer en 2022.

Plusieurs enjeux importants à considérer

Ce secteur de la ville vient avec une foule de défis importants, que ce soit avec les installations déjà présentes sur ces 600 000 pieds carrés, l’accès au fleuve et la circulation routière. 

Tout d’abord, pour ce qui est des installations qui occupaient cet espace, David Leblond assure que les négociations ont été réalisées de manière cordiale. «Même que certains commerces locaux souhaitent demeurer dans le secteur et être relocalisés dans le nouvel espace lorsque ce sera possible», a-t-il ajouté.

Pour Humaco Stratégies, Cocité Lévis établit ses fondements sur l’accès au fleuve et le transport actif et collectif. Il sera primordial pour eux que l’accès au fleuve Saint-Laurent soit discuté et permis au public, chose sur laquelle la Ville souhaite se pencher. «On veut regarder avec les promoteurs pour redonner un accès au fleuve à l’ensemble de la population. L’idée, ce serait, le long de la route Marie-Victorin, de rendre accessible le fleuve», a exposé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, présent lors dévoilement de Cocité Lévis.

Reconnue pour être très achalandée aux heures de pointe et peu sécuritaire, la route Marie-Victorin devra être repensée pour assurer le bon développement du projet Cocité Lévis.

«Il y a des enjeux importants déjà de sécurité. Dans les premières étapes du projet, on souhaite installer un feu de circulation, a élaboré le promoteur. (Malgré la congestion routière,) on mise surtout sur le transport en commun et le transport actif. On met tout en place pour favoriser cette solution-là.»

Selon David Leblond, la mise en vente des unités de condos devrait débuter dans les prochaines semaines et les premiers résidents devraient pouvoir habiter Cocité Lévis d’ici 2022.

Les plus lus

Les commerçants du Vieux-Lévis se mobilisent pour Noël

À la suite de l’annonce de l’annulation du Marché de Noël du Vieux-Lévis via la page Facebook de l’événement, le 8 novembre dernier, un mouvement initié par les commerçants se trame dans le vieux quartier de la ville.

Pas de marché de Noël dans le Vieux-Lévis cette année

Sur sa page Facebook, le Marché de Noël du Vieux-Lévis a annoncé, le 8 novembre, que l'événement n'aura pas lieu en 2019.

Cocité Lévis : un plan de 315 M$ sur la table

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

Le service d’entraide de Saint-Nicolas se relocalise

Après plusieurs mois de recherche, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a finalement réussi à trouver deux locaux pour relocaliser ses activités.

La FPMQ demande l’équité au sein des corps policiers

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FMPQ) a demandé à la ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, de mettre fin à l’iniquité dans le financement des services policiers entre les corps de police municipaux et les municipalités desservies par la Sûreté du Québec (SQ), le 27 octobre dernier.

Transit agrandira ses installations de Lauzon

L’entrepôt lévisien de Transit grouillera d’activités au cours de la prochaine année. En effet, le distributeur en gros de pièces automobiles de Lévis triplera la superficie de son centre situé dans le parc industriel de Lauzon, un projet sur trois ans estimé entre 15 et 18 M$.

Richard Turgeon tire sa révérence

En décembre, Richard Turgeon, conseiller aux projets spéciaux et thanatologue au Groupe Garneau ainsi qu’ancien propriétaire de Gilbert & Turgeon, prendra sa retraite. Ce sera la conclusion d’une carrière de 46 ans où le Lévisien a supporté de nombreuses familles du quartier Lévis dans leur processus de deuil. Portrait d’un homme de cœur qui aura marqué de son empreinte la ville, autant au niveau ...