Catherine I. souhaite amasser 300 sacs lors de la collecte de Bagage pour la vie en Chaudière-Appalaches, le 21 novembre prochain. CRÉDIT : COURTOISIE

La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches procédera à la collecte de dons sous forme de sacs et de bagages aidant ainsi les jeunes dans le besoin à transporter leurs effets personnels convenablement, le 21 novembre prochain. La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches s’est fixée l’objectif d’amasser 300 sacs neufs ou usagés en excellente condition.

Cette initiative vient d’un projet personnel porté par Catherine I., qui a sollicité personnellement les fondations qui viennent en aide aux jeunes des quatre coins du Québec à y prendre part. Pour le moment, huit régions participent à cette œuvre de charité, dont la Chaudière-Appalaches, la Capitale-Nationale, Laval, les Laurentides, Lanaudière, la Côte-Nord, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et l’Outaouais.

«La clientèle jeunesse est mise de côté trop souvent. Je trouve que c’est une clientèle un peu oubliée. Quand j’ai su que certains jeunes se promenaient avec un sac-poubelle en guise de bagage, pour moi, ça allait de soi d’aller de l’avant avec ce projet-là», explique-t-elle. 

En effet, ces sacs seront acheminés aux jeunes sous les services de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) qui n’ont pas de bagages appropriés pour transporter leurs effets personnels.

Cette dernière invite les entreprises et les citoyens à prendre part à son projet en venant offrir des bagages à ces jeunes dans le besoin. Déjà, un engouement certain se fait sentir dans les différentes régions qui y participent et on le ressent aussi dans la Chaudière-Appalaches, selon l’instigatrice du projet. 

Dans les régions de la Capitale-Nationale, des Laurentides et de Lanaudière, 426 sacs ont été ramassés par les fondations responsables de leur région.

Catherine I. avait besoin d’un projet personnel parce qu’elle sentait qu’elle avait envie de faire une différence d’une certaine façon auprès d’une cause qui lui tenait à cœur. De voir autant de mobilisation pour son projet, elle se dit «mission accomplie».

«Si ce n’est que les fondations ont de l’intérêt, c’est une chose, mais ce qui me fait triper, c’est de voir que la population est vraiment présente. Les gens sont super emballés par l’initiative et veulent beaucoup contribuer», relate Catherine I.

Une initiative accueillie à bras ouverts

Pour ce qui est de la collecte en tant que telle, chacune des fondations participantes mobilisera ses bénévoles lors de leur journée de collecte où les gens seront invités à venir donner.

En Chaudière-Appalaches, la collecte se fera dans les bureaux de la Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches situés au 100, rue Monseigneur-Bourget à Lévis, entre 13h et 20h le 21 novembre. 

Pour plus d’information, consultez la page Facebook Bagage de vie. Des services de covoiturage pour la journée de la collecte y sont également proposés.

Les plus lus

COVID-19 : Lévis est la région la plus touchée de la Chaudière-Appalaches

Puisque le ministère de la Santé a donné son autorisation pour dévoiler cette donnée, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) peut maintenant dévoiler le nombre de cas confirmés par MRC. Selon le dernier bilan du CISSS-CA, avec 82 cas confirmés, Lévis est la région de la Chaudière-Appalaches la plus touchée par la pandémie.

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif à la COVID-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

Lévis et la grippe espagnole en octobre 1918

La ville de Lévis fut durement éprouvée par l’épidémie de grippe espagnole en 1918. Un parcours rapide des incontournables Dates Lévisiennes de Pierre-Georges Roy nous permet de mesurer l’ampleur du drame.

COVID-19 : l'état de la situation dans la région à 20h

Aucun nouveau cas confirmé n’a été comptabilisé en Chaudière-Appalaches, ce 17 mars. Dans la région, quatre personnes sont atteintes du Coronavirus. Le gouvernement du Québec a annoncé des mesures financières. À Lévis, de nouvelles consignes ont été données aux utilisateurs du transport en commun et par plusieurs organisations.

Coronavirus : c'est quoi l'isolement volontaire?

Le gouvernement du Québec recommande fortement à tous les voyageurs revenant dans la province de se placer en isolement volontaire de 14 jours pour éviter la propagation de la COVID-19. Mais qu'est-ce qu'on entend par isolement volontaire? Voici ce que les autorités provinciales et fédérales demandent concrètement aux voyageurs.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 à Charny

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a ouvert, ce matin, une clinique de dépistage à l'auto de la COVID-19 au Centre Paul-Gilbert, à Charny.

Des employés du CRDITSA inquiets

Des employés oeuvrant au siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme (CRDITSA) du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), situé dans le complexe du Collège de Lévis, vivent dans l'inquiétude depuis quelques jours en raison d'un cas de contamination à la COVID-19.

Réaménagement de l'échangeur Kennedy : Québec ira de l'avant

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 9 mars, qu'il investira plus de 354 M$ en 2020-2022 pour améliorer les infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires de la Chaudière-Appalaches. À cette occasion, Québec a notamment confirmé que les premières étapes du projet de réaménagement de l'échangeur Kennedy (sortie 325) et de construction d'un pont d'étagement au-dessus ...

Coronavirus : la situation dans la région à 20h

L'annonce plus tôt aujourd'hui de la mise en place de certaines restrictions par le gouvernement du Québec, dont l'interdiction de tenir des événements à l'intérieur réunissant plus de 250 personnes, en lien avec la crise du coronavirus a provoqué plusieurs bouleversements dans la région. Voici un résumé de ce que vous devez savoir.