CRÉDIT : SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE DU CANADA

Que deviendra la ferme Chapais? L’immense site de 40 hectares situé en plein cœur de Lévis attise bien des convoitises. Alors que la Ville a déjà exprimé sa volonté d’en devenir propriétaire, c’était au tour des citoyens de faire part de leurs idées.

Près de 350 citoyens et membres d’organismes lévisiens ont participé à deux consultations publiques sur l’avenir de la ferme Chapais organisées par la Société immobilière du Canada (SIC), mandatée par Agriculture et Agroalimentaire Canada, l’actuel propriétaire, qui veut s’en départir.

La SCI mène présentement un processus d’évaluation, dont les consultations publiques sont la première étape. La Société va à la rencontre de la communauté afin de «comprendre quels sont ses besoins et ses attentes» avant la requalification du site. «On en est au tout début du processus de réflexion», a souligné la SCI qui analysera ensuite les perspectives de mise en valeur.

Le 13 novembre à Lévis, la Société a donc recueilli les commentaires et les propositions des participants qui étaient invités à réfléchir au potentiel du site, avant sa vente à un acquéreur ou une éventuelle acquisition par la Société elle-même. Une possibilité que n’a pas exclu sa représentante.

Pas de projet sur la table 

 Aucun projet n’est sur la table aujourd’hui. Rien ne dit non plus que c’est l’option de l’acquisition par la SIC qui sera retenue. Mais, à titre d’exemple, la SIC exploite une vingtaine d’infrastructures partout au Canada. Un des mandats de cette société d’État est en effet d’acheter «tout ce qui est excédentaire des ministères pour le valoriser, le qualifier et lui redonner une autre vie».

«On n’a pas encore acheté le site. Mais avant de l’acquérir, il faut voir ce que vous voulez en faire. On va étudier et analyser les scénarios, a-t-elle répondu à la question d’un citoyen. À partir de là, c’est Agriculture Canada qui va décider s’il va nous vendre le site, s’il va nous le donner. Ce qu’il va faire avec, ça lui appartient. On n’a pas encore de projet.»

Interrogée ensuite sur la valeur foncière de la ferme Chapais, la représentante de la SIC a expliqué qu’aucune évaluation n’a encore été faite puisque la valeur d’un site est dépend de sa fonction. Le site d’un parc a une valeur différente d’un site industriel, a-t-elle illustré.

Un zonage conservation

Depuis la relocalisation des activités de la ferme Chapais en 2014 à Saint-Augustin, «Agriculture et Agroalimentaire Canada n’a pas les moyens de gérer un tel site.» C’est pourquoi le ministère qui ne possède pas l’expertise pour réaliser ce projet, l’a confié à la SCI.

Si certains participants à la consultation ont soulevé la comparaison avec les terres des Sœurs de la Charité à Québec, l’architecte et designer urbain, Érick Rivard, a expliqué qu’elle s’arrête au fait que les terres ont, dans les deux cas, été cultivées.

«Les terres des Sœurs de la Charité sont à l’extérieur d’un périmètre d’urbanisation, zonées agricoles et protégées par la Commission de protection du territoire agricole du Québec. Ici, c’est à l’intérieur du périmètre d’urbanisation et il n’y a pas de zonage agricole sur le site. C’est un zonage de conservation et de récréation, qui permet par exemple un parc.» C’est même «à peu près» la seule utilisation actuellement autorisée, a-t-il estimé.

Une perspective qui séduit bon nombre de citoyens qui voient aussi diverses utilisations récréatives ou communautaires du site. Lors de la soirée de consultation, ils été nombreux à mettre de l’avant la valeur naturelle et patrimoniale de la ferme Chapais. Beaucoup ont demandé que la faune et la flore ainsi que la quiétude des lieux soient protégées dans les projets à venir. «C’est beau et il faut que ça reste beau», a lancé un citoyen. Avant qu’un autre participant illustre cette volonté populaire : «c’est un diamant brut, à vous de le sertir correctement».

Les plus lus

Lévis en vedette au gala télévisé Célébration

Deux Lévisiens, Jacques Mathault et Cédric Bilodeau, participeront au gala Célébration 2020 de Loto-Québec, télédiffusé le dimanche 12 janvier à compter de 20h30 sur les ondes de TVA. La troupe de danse lévisienne DM Nation font aussi partie des artistes en vedette lors du gala. ·

Conquérants des glaces : la passion du risque

Le 10 janvier prochain débutera la série de huit épisodes Conquérants des glaces sur les ondes de Historia. Cette série documentaire, qui met en lumière le sport du canot à glace, offrira les images de sept courses de canot à glace, dont celle du Carnaval de Québec et du Grand Défi, qui se déroulent sur le fleuve Saint-Laurent entre Québec et Lévis.

Un groupe de travailleurs gagnent 9 M$ au tirage du Lotto 6/49

45 collègues du domaine de l’arboriculture qui proviennent des régions de la Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale et du Bas-Saint-Laurent ont remporté un gros lot de 9 M$ au tirage du Lotto 6/49, le 14 décembre. Parmi ceux-ci, 25 sont résidents de la région.

Un Lévisien jouera pour Équipe Canada

Le joyau du programme de football des Corsaires de Pointe-Lévy, Dylan Djeté, peut maintenant ajouter un nouvel exploit à son CV déjà bien garni. Il s’envolera avec l’équipe nationale vers le Texas le 9 janvier prochain afin de participer à l’International Bowl, un match les opposants aux meilleurs joueurs de moins de 18 ans américains, dans le mythique AT&T Stadium, stade des Cowboys de Dallas (NF...

Un camarade à quatre pattes à l’École de Taniata

Les élèves de l’établissement d’enseignement primaire de Saint-Jean-Chrysostome accueillent dans leur classe depuis quelques semaines le chien Mira Padmé. Le compagnon poilu apporte une présence rassurante et apaisante aux jeunes.

Le Complexe aquatique multifonctionnel enfin inauguré

Après plus d’une trentaine d’années de discussions, d’attente et d’élaboration, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, accompagné des représentants des gouvernements provincial et fédéral ainsi que des conseillers municipaux, a procédé à l’inauguration de cette infrastructure située dans le secteur Saint-Nicolas dont la conception représente un investissement de 35,5 M$.

Stratégie nationale de construction navale : le Bloc déçu des mois d'attente pour la Davie

Si le Bloc québécois salue que Chantier Davie a été présélectionné avant les Fêtes pour devenir le troisième chantier partenaire dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), le parti a déploré, le 7 janvier, les mois d'attente provoqués par l'étape de demande de propositions et d’évaluation avant que l'entreprise lévisienne obtienne des contrats dans le cadre de ce progra...

Prevost décroche le plus gros contrat de son histoire

Le constructeur d’autocars fabriquera au moins 307 autocars entre 2020 et 2022 pour l’agence de transport public l’état de New York, auxquels pourront s’ajouter 23 véhicules supplémentaires.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 31 décembre

Cette semaine, je poursuis mes souhaits aux personnalités de la région. Je profite de l’occasion pour vous souhaiter, mes chers lecteurs, une bonne année 2020!

Le sapin de Léna

Comme chaque année, l'auteure lévisienne Brigitte Allard nous propose un conte de Noël de sa création. Bonne lecture!