Les professions libérales attirent les jeunes de la région, selon un sondage d’Academos. CRÉDIT : BIGSTOCK

Academos, un organisme à but non lucratif qui propose du mentorat virtuel pour connecter les jeunes à la réalité du monde du travail, a dévoilé, le 15 octobre, les résultats d’un sondage portant sur les craintes et les attentes de la génération Z face au monde du travail. Grâce à une ventilation par région administrative du Québec des données obtenues, on peut notamment découvrir que les jeunes de 14 à 26 ans de Chaudière-Appalaches désirent notamment s’épanouir dans un domaine ou une profession qui les passionne.

Selon le sondage d’Academos, 60,3 % des répondants en Chaudière-Appalaches ont identifié cet objectif comme le principal qu’ils désirent accomplir lors de leur carrière. Être reconnu comme un expert dans son domaine (10,4 %), contribuer à un changement positif dans la société (8,3 %), posséder sa propre entreprise (6,3 %) et gagner assez d’argent pour payer ses dépenses et nourrir sa famille (6,3 %) sont les autres objectifs populaires dans la région.

Ces désirs se répercutent également au niveau des préoccupations des jeunes de 14 à 26 ans de Chaudière-Appalaches selon Academos. 61,7 % des répondants de son sondage dans la région sont inquiets de ne pas trouver un emploi qu’ils aiment et 51,1 % craignent de ne pas être à la hauteur ou de ne pas savoir ce qu’ils font.

Goût pour l’entrepreneuriat

Reconnu pour la vitalité de l’entrepreneuriat, Chaudière-Appalaches pourra compter sur plusieurs futurs entrepreneurs selon l’enquête d’Academos. 63 % des répondants de la région aimeraient (33,3 %) ou aimeraient peut-être (29,7 %) posséder un jour sa propre entreprise. Au niveau provincial, 37 % des répondants désireraient réaliser ce rêve.

Bien présent dans l’économie régionale et provinciale, les petites et moyennes entreprises (PME) de la Chaudière-Appalaches pourront attirer plusieurs jeunes selon le sondage. 77,1 % des jeunes de la région ont partagé leur préférence à travailler dans une PME plutôt que dans une grande entreprise (10,4 %).

Les professions libérales attirent

Enfin, Academos a pu établir un top 10 des professions les plus populaires chez les jeunes de la région.

Dans l’ordre, les répondants de la Chaudière-Appalaches ont un intérêt pour les professions de psychologue, de médecin spécialiste, de programmeur/développeur en médias interactifs, d’enseignant au secondaire, d’entrepreneur, d’avocat, de photographe, de vétérinaire, de chimiste et d’enseignant au collégial.

Soulignons finalement que les données présentées dans le rapport d’Academos se basent sur les résultats d’un sondage auquel ont répondu 1 268 jeunes Québécois âgés de 14 à 26 ans. 4,6 % des répondants proviennent de la Chaudière-Appalaches, alors que 5,1 % de la population québécoise y vit.

Les plus lus

Les commerçants du Vieux-Lévis se mobilisent pour Noël

À la suite de l’annonce de l’annulation du Marché de Noël du Vieux-Lévis via la page Facebook de l’événement, le 8 novembre dernier, un mouvement initié par les commerçants se trame dans le vieux quartier de la ville.

Pas de marché de Noël dans le Vieux-Lévis cette année

Sur sa page Facebook, le Marché de Noël du Vieux-Lévis a annoncé, le 8 novembre, que l'événement n'aura pas lieu en 2019.

Cocité Lévis : un plan de 315 M$ sur la table

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

Le service d’entraide de Saint-Nicolas se relocalise

Après plusieurs mois de recherche, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a finalement réussi à trouver deux locaux pour relocaliser ses activités.

La FPMQ demande l’équité au sein des corps policiers

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FMPQ) a demandé à la ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, de mettre fin à l’iniquité dans le financement des services policiers entre les corps de police municipaux et les municipalités desservies par la Sûreté du Québec (SQ), le 27 octobre dernier.

Transit agrandira ses installations de Lauzon

L’entrepôt lévisien de Transit grouillera d’activités au cours de la prochaine année. En effet, le distributeur en gros de pièces automobiles de Lévis triplera la superficie de son centre situé dans le parc industriel de Lauzon, un projet sur trois ans estimé entre 15 et 18 M$.

Richard Turgeon tire sa révérence

En décembre, Richard Turgeon, conseiller aux projets spéciaux et thanatologue au Groupe Garneau ainsi qu’ancien propriétaire de Gilbert & Turgeon, prendra sa retraite. Ce sera la conclusion d’une carrière de 46 ans où le Lévisien a supporté de nombreuses familles du quartier Lévis dans leur processus de deuil. Portrait d’un homme de cœur qui aura marqué de son empreinte la ville, autant au niveau ...