Sur la première photo : Ambassadeurs et présidents d’honneur, Gilles Lehouiller et René Bégin, espèrent faire de la campagne un succès.

Alors qu’il déménagera ses activités au sous-sol de l’église Christ-Roi dans un avenir rapproché, le Comptoir alimentaire Le Grenier a lancé, le 29 novembre, une campagne de financement pour réaliser ce projet. Sous la présidence d’honneur de René Bégin, président de la Caisse Desjardins de Lévis, et de Gilles Lehouillier, maire de Lévis, l’initiative vise à recueillir 1,4 M$.

«Il faut beaucoup de courage pour affronter la misère et la pauvreté lorsqu’elles nous affligent. Il faut aussi une bonne dose de volonté pour aller chercher de l’aide. Soyons généreux de notre énergie et de notre temps, comme les bénévoles qui tiennent à bout de bras plusieurs de nos organismes, ainsi que de votre argent. Répondons présents à cette demande provenant de notre communauté», a d’emblée souligné M. Bégin, lors d’une conférence de presse à la Caisse de Lévis.

En raison de la vétusté de ses locaux actuels situés sur deux étages et du manque d’espace dans l’édifice qu’il occupe présentement sur la rue Saint-Joseph à Lauzon, le Grenier a récemment accepté à bras ouverts la proposition de la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis d’occuper le sous-sol de l’église Christ-Roi. Toutefois, l’espace de près de 9 000 pieds carrés doit être réaménagé pour répondre aux besoins du comptoir alimentaire.

Estimés à 1,4 M$, les travaux devraient s’amorcer dès le début de l’année prochaine, selon le succès de la campagne de financement. Avec cette somme, le Grenier pourra aménager au sous-sol de l’église Christ-Roi une salle communautaire pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes, une cuisine de type commerciale, une épicerie incluant un espace réfrigéré, un débarcadère et une salle de tri, un espace d’entreposage, des bureaux et des postes de travail ainsi qu’une salle des employés convertible en salle de réunion.

«Ce déménagement n’est pas une lubie, mais une obligation. C’est incroyable ce que les membres de l’équipe et les bénévoles peuvent faire dans le local de la rue Saint-Joseph. C’est pénible pour eux de travailler dans des conditions ardues. Avec la hausse de la clientèle, il faut qu’on sorte de là», a expliqué Yvon Gosselin, le président du conseil d’administration de l’organisme lévisien.

Un soutien nécessaire

Toutefois, les présidents d’honneur avaient bonnes nouvelles à dévoiler lors du lancement de la campagne. 955 000 $ ont déjà été récoltés, grâce aux engagements du Grenier (400 000 $ - à même la vente d’actifs), de la Ville de Lévis (400 000 $), de la Caisse de Lévis (100 000 $), de Mallette (25 000 $) et d’un donateur anonyme (30 000 $).

Au cours des prochaines semaines, les acteurs derrière la campagne de financement poursuivront leurs efforts pour récolter les sous restants. D’ailleurs, trois ambassadeurs s’y attèleront également, soit Francis Lacasse (Groupe Honco), Cendrine Cartegnie (Synertek) et Sœur Monique Paradis (congrégation de la Charité de Saint-Louis).

De plus, les présidents d’honneur espèrent que la population sera généreuse pour cette cause. D’ailleurs, une ancienne utilisatrice des services du Grenier a livré un vibrant témoignage lors du lancement de la campagne pour illustrer l’impact concret du comptoir alimentaire dans la vie de plusieurs Lévisiens.

«Nous pouvons tous avoir besoin des services du Grenier un jour. Nous ne sommes pas à l’abri de la maladie ou de moments difficiles. Nous sommes bien accueillis au Grenier. Nous ne sortons pas de là avec la tête entre les deux jambes, mais avec de la fierté», a-t-elle lancé.

Soulignons finalement que les personnes qui désirent participer à la campagne de financement peuvent consulter le comptoirlegrenier.com. Quant à elles, les organisations qui désirent faire un don peuvent joindre André Poisson, vice-président de l’organisme, à andrejpoisson@videotron.ca.

Les plus lus

Les commerçants du Vieux-Lévis se mobilisent pour Noël

À la suite de l’annonce de l’annulation du Marché de Noël du Vieux-Lévis via la page Facebook de l’événement, le 8 novembre dernier, un mouvement initié par les commerçants se trame dans le vieux quartier de la ville.

Pas de marché de Noël dans le Vieux-Lévis cette année

Sur sa page Facebook, le Marché de Noël du Vieux-Lévis a annoncé, le 8 novembre, que l'événement n'aura pas lieu en 2019.

Cocité Lévis : un plan de 315 M$ sur la table

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

Le service d’entraide de Saint-Nicolas se relocalise

Après plusieurs mois de recherche, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a finalement réussi à trouver deux locaux pour relocaliser ses activités.

La FPMQ demande l’équité au sein des corps policiers

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FMPQ) a demandé à la ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, de mettre fin à l’iniquité dans le financement des services policiers entre les corps de police municipaux et les municipalités desservies par la Sûreté du Québec (SQ), le 27 octobre dernier.

Transit agrandira ses installations de Lauzon

L’entrepôt lévisien de Transit grouillera d’activités au cours de la prochaine année. En effet, le distributeur en gros de pièces automobiles de Lévis triplera la superficie de son centre situé dans le parc industriel de Lauzon, un projet sur trois ans estimé entre 15 et 18 M$.

Richard Turgeon tire sa révérence

En décembre, Richard Turgeon, conseiller aux projets spéciaux et thanatologue au Groupe Garneau ainsi qu’ancien propriétaire de Gilbert & Turgeon, prendra sa retraite. Ce sera la conclusion d’une carrière de 46 ans où le Lévisien a supporté de nombreuses familles du quartier Lévis dans leur processus de deuil. Portrait d’un homme de cœur qui aura marqué de son empreinte la ville, autant au niveau ...