Plusieurs bénévoles sortiront dans les rues et les commerces de Lévis afin d’amasser des dons pour le CPSL, les 14 et 15 décembre prochains. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

La 10e édition de la Guignolée du Dr Julien pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) est lancée depuis le 1er décembre dernier et se déroulera jusqu’au 15 janvier. Comme à l’habitude, différents acteurs et bénévoles de la ville se mobiliseront dans les commerces et les rues de Lévis pour le week-end du 14 et 15 décembre prochains.

Tout comme l’année dernière, Maxime Laviolette, directeur général chez Dessercom, sera le président d’honneur de cette édition accompagné de toute son équipe. La somme amassée lors de la 9e édition avait été un record puisque Dessercom avait ajouté un don de 100 000 $ à la somme de 104 850 $ qui avait été amassée.

«Cette année, l’objectif qu’on souhaite, c’est le même montant que nous avons ramassé l’année dernière, excluant le 100 000$ de Dessercom. On reste conservateur sur ce montant puisqu’on a l’aspect météo qu’on ne contrôle pas pour la grosse fin de semaine du 14 et 15 décembre», présente Maude Julien, directrice générale du CPSL.

Somme toute, la Guignolée du Dr Julien touche et mobilise une région entière, selon Mme Julien. «La Guignolée représente un petit peu moins que le tiers du budget annuel du CPSL. C’est primordial pour nous de récolter ces dons et la campagne de financement demeure essentielle au point de vue financier. Au-delà de ça, ça conscientise toute une population aux besoins qui se trouvent sur notre territoire», affirme la directrice générale.

Au cours de la campagne, ce sont bénévoles, restaurateurs, commerces et organismes qui récoltent des dons de décembre à janvier pour le CPSL.

Un week-end à sortir dans les rues

Comme chaque année, il sera possible de voir les quelque 350 bénévoles qui sortiront dans les rues, aux portes des commerces de la ville et aux locaux du CPSL afin de récolter un maximum de dons les 14 et 15 décembre prochains.

L’organisation est d’ailleurs toujours à la recherche de bénévoles pour ces deux journées où adultes et enfants peuvent s’impliquer. La participation des enfants est encouragée et grandissante, mentionne Mme Julien.

«Il y a de plus en plus d’enfants qui s’impliquent. Je pense que l’implication bénévole est de plus en plus populaire et valorisée dans les écoles. Ça les conscientise aussi à aider les autres et constater que certains sont gâtés et qu’ils ne s’en rendent pas compte. On crée la relève de la philanthropie en impliquant nos jeunes», constate Maude Julien.

L’équipe de paramédics de Dessercom se mobilisera à la sortie de l’autoroute 20 sur la route du Président-Kennedy et du boulevard Alphonse-Desjardins lors de ce week-end. Ils remettront une peluche à l’effigie de leur mascotte à ceux qui feront un don de 10 $ et plus.

Plusieurs bénévoles feront aussi de l’emballage dans les épiceries, d’autres seront à l’entrée de différents commerces et aux coins des différents axes routiers de la ville pour récolter les dons.

De plus, les gens seront invités à manger une soupe habituellement servie au Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 14 décembre de 11h à 14h au CPSL, étant donné que la nouvelle formule du Marché de Noël ne s’y prêtait plus.

Une tonne de façons de donner

En plus de ce grand week-end de collecte de dons, il est possible de donner tout au long de la campagne, et ce, de différentes façons. Nouveauté cette année, les dons par messages textes seront acceptés, il suffit d’envoyer le mot CPSL au 20222.

Les gens pourront également offrir leurs dons aux bureaux du CPSL, dans les commerces où une tirelire à l’effigie du CPSL sera disposée ou en ligne. Certains restaurateurs offriront un montant à la Guignolée à l’achat de certains plats sur leur menu.

Pour plus d’information sur la Guignolée, les points de collectes, comment s’impliquer comme bénévole ou pour faire un don : www.pediatriesocialelevis.com.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.