La Ville de Lévis, la Société de transport de Lévis et le Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière ont annoncé la création du programme Accès-transport Lévis le 4 décembre.

À partir du 1er avril, les Lévisiens moins bien nantis pourront bénéficier d’une tarification sociale pour accéder au transport en commun. 58 320 passages vont être offerts gratuitement ou à faible coût pendant un an.

4 110 cartes de 12 passages seront proposées à un tarif réduit de 16 $ au lieu de 38 $, soit une réduction de 58 %. Les résidents de Lévis dont le revenu est faible pourront en bénéficier, soit environ 9 000 personnes.

De plus, 2 250 cartes de 4 passages seront remises gratuitement, au lieu du coût habituel de 13 $, aux bénéficiaires ciblés qui rencontrent davantage de difficultés.

Accès-transport Lévis est un nouveau programme lancé par la Ville de Lévis et financé par la Société de transport de Lévis (STLévis). Chapeauté par le Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière, ce projet pilote, qui se déroulera du 1er avril 2020 au 31 mars 2021, coûtera 185 430 $.

«Nous fixons le coût des services collectifs payants en fonction du revenu des usagers ou sur la base de situations exceptionnelles pouvant rendre une personne vulnérable économiquement», a présenté le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

En facilitant l’accès au transport, des personnes les plus défavorisées, la Ville veut lutter contre l’isolement, favoriser l’accès au marché de l’emploi, accroître l’autonomie des personnes plus vulnérables dans leurs déplacements et favoriser l’intégration des nouveaux arrivants.

«Si on veut que les gens se sortent de leurs problèmes et participent à la communauté, il faut qu’ils puissent y avoir accès et ça passe, entre autres, par la mobilité», a souligné Pierre Métivier, président du Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière. Lorsque les personnes n’ont pas les moyens de se déplacer, «elles se privent de services et s’isolent», a-t-il ajouté.

Les organismes à la mise en œuvre

La distribution des titres de transport sera assurée par des organismes communautaires du territoire qui œuvrent auprès des personnes vulnérables dans les différents quartiers. Les cartes seront remises au cas par cas en fonction des besoins. Une même personne pourra recevoir des titres plusieurs fois.

«Une service d’entraide, par exemple, connaît déjà bien les besoins de sa clientèle», a souligné le maire. À partir de critères définis, ces organismes détermineront les personnes pouvant bénéficier du programme.

La Ville a déjà identifié 25 partenaires potentiels au projet. Ces organismes interviennent auprès des personnes aînées, des personnes immigrantes, des femmes, des personnes ayant un handicap ou une problématique de santé mentale, des personnes à la recherche d’un emploi et des jeunes. 

Le programme Accès-transport Lévis sera évalué afin de déterminer les besoins réels, qui ne sont pas encore connus, et de réajuster le nombre de titres. «Le Centre d’action bénévole va devoir nous faire un rapport pour qu’on négocie ensuite un partenariat avec la STLévis», a précisé Gilles Lehouillier. La société a pour l'instant transféré une partie de son budget pour la promotion de ses services vers ce nouveau programme.

Les modalités connues en 2020

Les critères d’admissibilité au programme Accès-transport Lévis seront déterminés par le comité en charge de son implantation, composé de partenaires et de représentants de la Ville.

Ces critères d’admissibilité ainsi que la liste des organismes distributeurs seront rendus publics en mars 2020 sur le site du Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.