L’Hôtel-Dieu de Lévis a reçu la somme de 22 390 $.

Les hôpitaux de Lévis et de Montmagny, les centres de réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme ainsi qu’en en déficience physique se sont partagés 48 970 $. Un montant de 2 580 $ provenant du Fonds Josée Lavigueur a également été remis à l’organisme Société Grand Village.

«Si on veut faire notre travail au meilleur de nos connaissances et offrir des services de soin de qualité à nos patients, on a besoin d’avoir des équipements à la fine pointe de la technologie», souligne Geneviève Taylor, pédiatre et chef de service du département de pédiatrie à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

L’Hôtel-Dieu de Lévis a reçu la somme de 22 390 $, l’Hôpital de Montmagny 20 000 $, le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme 4 230 $ et le Centre de réadaptation en déficience physique 2 350 $. À ce jour, 4 041 373 $ ont été versés dans la région par Opération Enfant Soleil et 1 838 339 $ à l’établissement de santé lévisien depuis 1997.  

Des appareils à Lévis pour soigner les patients à proximité

«C’est grâce à la générosité, d’Opération Enfant Soleil et de ses partenaires qu’on est capable d’acquérir ces outils qui nous permettent de prendre soin des enfants et de leur offrir des soins à proximité de leur lieu de résidence», remercie-t-elle.

Le montant reçu par l’Hôtel-Dieu de Lévis lui permettra d’acheter six ensembles otoscope/ophtalmoscope pédiatriques et un chariot de réanimation néonatal permettant des interventions plus rapides et plus efficaces auprès des bébés lors de situations critiques.

Cet octroi servira à l’achat d’un moniteur cardiaque permettant d’assurer une surveillance continue des paramètres vitaux des enfants, de deux sphygmomanomètres, appareils permettant de prendre la pression artérielle, et d’un appareil à succion pour les nouveau-nés.

1 000 enfants hospitalisés chaque année

En plus de disposer des équipements adéquats pour soigner ses petits patients, la pédiatre reconnait l’importance de créer des liens avec les enfants.

«Si on veut leur donner des soins de qualité, il faut être capable d’entrer en relation avec eux, par le jeu, par les sourires, à travers des blagues, partage-t-elle. Ça prend des gens autour d’eux, une équipe dévouée qui est à l’écoute et rassurante. Il faut faire équipe avec tout l’entourage. On traite des enfants, mais aussi toute une famille.»

Chaque année, l’Hôtel-Dieu de Lévis accueille en moyenne 1 900 nouveau-nés, 1 000 enfants sont hospitalisés en pédiatrie et 360 bébés sont hospitalisés en néonatalogie. En médecine et chirurgie de jour, ce sont quelque 1 000 enfants qui sont vus et 5 500 sont évalués en clinique ambulatoire de pédiatrie.

«Le plus grand trésor qu’on a dans une vie ce sont nos enfants. Quand ils sont malades, ça nous touche directement au cœur. C’est important de le considérer dans nos soins. Il faut rassurer les parents et prendre soin de l’enfant.»

Les plus lus

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif à la COVID-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

Lévis et la grippe espagnole en octobre 1918

La ville de Lévis fut durement éprouvée par l’épidémie de grippe espagnole en 1918. Un parcours rapide des incontournables Dates Lévisiennes de Pierre-Georges Roy nous permet de mesurer l’ampleur du drame.

COVID-19 : l'état de la situation dans la région à 20h

Aucun nouveau cas confirmé n’a été comptabilisé en Chaudière-Appalaches, ce 17 mars. Dans la région, quatre personnes sont atteintes du Coronavirus. Le gouvernement du Québec a annoncé des mesures financières. À Lévis, de nouvelles consignes ont été données aux utilisateurs du transport en commun et par plusieurs organisations.

Coronavirus : c'est quoi l'isolement volontaire?

Le gouvernement du Québec recommande fortement à tous les voyageurs revenant dans la province de se placer en isolement volontaire de 14 jours pour éviter la propagation de la COVID-19. Mais qu'est-ce qu'on entend par isolement volontaire? Voici ce que les autorités provinciales et fédérales demandent concrètement aux voyageurs.

Quoi faire à Lévis pendant la relâche?

En plein cœur de la semaine de la relâche scolaire qui se déroule jusqu’au 8 mars prochain, une foule d’activités sont organisées sur le territoire lévisien. Voici quelques activités préparées pour les enfants et la famille au cours de cette semaine sans cours.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 à Charny

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a ouvert, ce matin, une clinique de dépistage à l'auto de la COVID-19 au Centre Paul-Gilbert, à Charny.

Des employés du CRDITSA inquiets

Des employés oeuvrant au siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme (CRDITSA) du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), situé dans le complexe du Collège de Lévis, vivent dans l'inquiétude depuis quelques jours en raison d'un cas de contamination à la COVID-19.

Réaménagement de l'échangeur Kennedy : Québec ira de l'avant

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 9 mars, qu'il investira plus de 354 M$ en 2020-2022 pour améliorer les infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires de la Chaudière-Appalaches. À cette occasion, Québec a notamment confirmé que les premières étapes du projet de réaménagement de l'échangeur Kennedy (sortie 325) et de construction d'un pont d'étagement au-dessus ...

Coronavirus : la situation dans la région à 20h

L'annonce plus tôt aujourd'hui de la mise en place de certaines restrictions par le gouvernement du Québec, dont l'interdiction de tenir des événements à l'intérieur réunissant plus de 250 personnes, en lien avec la crise du coronavirus a provoqué plusieurs bouleversements dans la région. Voici un résumé de ce que vous devez savoir.