L’Hôtel-Dieu de Lévis a reçu la somme de 22 390 $.

Les hôpitaux de Lévis et de Montmagny, les centres de réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme ainsi qu’en en déficience physique se sont partagés 48 970 $. Un montant de 2 580 $ provenant du Fonds Josée Lavigueur a également été remis à l’organisme Société Grand Village.

«Si on veut faire notre travail au meilleur de nos connaissances et offrir des services de soin de qualité à nos patients, on a besoin d’avoir des équipements à la fine pointe de la technologie», souligne Geneviève Taylor, pédiatre et chef de service du département de pédiatrie à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

L’Hôtel-Dieu de Lévis a reçu la somme de 22 390 $, l’Hôpital de Montmagny 20 000 $, le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme 4 230 $ et le Centre de réadaptation en déficience physique 2 350 $. À ce jour, 4 041 373 $ ont été versés dans la région par Opération Enfant Soleil et 1 838 339 $ à l’établissement de santé lévisien depuis 1997.  

Des appareils à Lévis pour soigner les patients à proximité

«C’est grâce à la générosité, d’Opération Enfant Soleil et de ses partenaires qu’on est capable d’acquérir ces outils qui nous permettent de prendre soin des enfants et de leur offrir des soins à proximité de leur lieu de résidence», remercie-t-elle.

Le montant reçu par l’Hôtel-Dieu de Lévis lui permettra d’acheter six ensembles otoscope/ophtalmoscope pédiatriques et un chariot de réanimation néonatal permettant des interventions plus rapides et plus efficaces auprès des bébés lors de situations critiques.

Cet octroi servira à l’achat d’un moniteur cardiaque permettant d’assurer une surveillance continue des paramètres vitaux des enfants, de deux sphygmomanomètres, appareils permettant de prendre la pression artérielle, et d’un appareil à succion pour les nouveau-nés.

1 000 enfants hospitalisés chaque année

En plus de disposer des équipements adéquats pour soigner ses petits patients, la pédiatre reconnait l’importance de créer des liens avec les enfants.

«Si on veut leur donner des soins de qualité, il faut être capable d’entrer en relation avec eux, par le jeu, par les sourires, à travers des blagues, partage-t-elle. Ça prend des gens autour d’eux, une équipe dévouée qui est à l’écoute et rassurante. Il faut faire équipe avec tout l’entourage. On traite des enfants, mais aussi toute une famille.»

Chaque année, l’Hôtel-Dieu de Lévis accueille en moyenne 1 900 nouveau-nés, 1 000 enfants sont hospitalisés en pédiatrie et 360 bébés sont hospitalisés en néonatalogie. En médecine et chirurgie de jour, ce sont quelque 1 000 enfants qui sont vus et 5 500 sont évalués en clinique ambulatoire de pédiatrie.

«Le plus grand trésor qu’on a dans une vie ce sont nos enfants. Quand ils sont malades, ça nous touche directement au cœur. C’est important de le considérer dans nos soins. Il faut rassurer les parents et prendre soin de l’enfant.»

Les plus lus

Incendie mortel dans une résidence de Lévis

Les pompiers du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ainsi que les policiers du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) sont intervenus le 16 juillet au soir alors qu’une maison s’est enflammée sur la rue Sainte-Thérèse à Lévis. Le SPVL a confirmé que deux personnes qui étaient dans la résidence ont perdu la vie en raison du violent incendie.

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Pont Pierre-Laporte : la première phase des travaux majeurs se termine plus tôt que prévu

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé mardi matin la fin du premier blitz de travaux sur le pont Pierre-Laporte, qui devait se terminer demain.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

De Lévis à Paris

La comédienne Daphnée Côté-Hallé est présentement en France pour le tournage de la série Week-End Family de Disney+. La jeune femme, qui a passé son adolescence à Lévis, interprètera le personnage d’Emanuelle, l’une des protagonistes de l’émission.

Plus d’1 M$ pour le Défi têtes rasées de Québec et Lévis

La campagne régionale du Défi têtes rasées Leucan de Québec et Lévis s’est conclue le 29 juin dernier au Centre Vidéotron alors que les hommes d’affaires qui prenaient part au Défi des leaders inspirants se sont fait raser les cheveux pour la cause. Au total, le défi de Québec et Lévis s’est terminé avec un montant record de 1 127 345 $.

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.