L’Hôtel-Dieu de Lévis a reçu la somme de 22 390 $.

Les hôpitaux de Lévis et de Montmagny, les centres de réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme ainsi qu’en en déficience physique se sont partagés 48 970 $. Un montant de 2 580 $ provenant du Fonds Josée Lavigueur a également été remis à l’organisme Société Grand Village.

«Si on veut faire notre travail au meilleur de nos connaissances et offrir des services de soin de qualité à nos patients, on a besoin d’avoir des équipements à la fine pointe de la technologie», souligne Geneviève Taylor, pédiatre et chef de service du département de pédiatrie à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

L’Hôtel-Dieu de Lévis a reçu la somme de 22 390 $, l’Hôpital de Montmagny 20 000 $, le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme 4 230 $ et le Centre de réadaptation en déficience physique 2 350 $. À ce jour, 4 041 373 $ ont été versés dans la région par Opération Enfant Soleil et 1 838 339 $ à l’établissement de santé lévisien depuis 1997.  

Des appareils à Lévis pour soigner les patients à proximité

«C’est grâce à la générosité, d’Opération Enfant Soleil et de ses partenaires qu’on est capable d’acquérir ces outils qui nous permettent de prendre soin des enfants et de leur offrir des soins à proximité de leur lieu de résidence», remercie-t-elle.

Le montant reçu par l’Hôtel-Dieu de Lévis lui permettra d’acheter six ensembles otoscope/ophtalmoscope pédiatriques et un chariot de réanimation néonatal permettant des interventions plus rapides et plus efficaces auprès des bébés lors de situations critiques.

Cet octroi servira à l’achat d’un moniteur cardiaque permettant d’assurer une surveillance continue des paramètres vitaux des enfants, de deux sphygmomanomètres, appareils permettant de prendre la pression artérielle, et d’un appareil à succion pour les nouveau-nés.

1 000 enfants hospitalisés chaque année

En plus de disposer des équipements adéquats pour soigner ses petits patients, la pédiatre reconnait l’importance de créer des liens avec les enfants.

«Si on veut leur donner des soins de qualité, il faut être capable d’entrer en relation avec eux, par le jeu, par les sourires, à travers des blagues, partage-t-elle. Ça prend des gens autour d’eux, une équipe dévouée qui est à l’écoute et rassurante. Il faut faire équipe avec tout l’entourage. On traite des enfants, mais aussi toute une famille.»

Chaque année, l’Hôtel-Dieu de Lévis accueille en moyenne 1 900 nouveau-nés, 1 000 enfants sont hospitalisés en pédiatrie et 360 bébés sont hospitalisés en néonatalogie. En médecine et chirurgie de jour, ce sont quelque 1 000 enfants qui sont vus et 5 500 sont évalués en clinique ambulatoire de pédiatrie.

«Le plus grand trésor qu’on a dans une vie ce sont nos enfants. Quand ils sont malades, ça nous touche directement au cœur. C’est important de le considérer dans nos soins. Il faut rassurer les parents et prendre soin de l’enfant.»

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...