CRÉDIT : CAPTURE D’ÉCRAN

Lors de leur conférence de presse respective ce 17 mars, les premiers ministres du Québec et du Canada, François Legault et Justin Trudeau, ont exhorté la population à rester à la maison, à ne pas se rassembler et à appliquer un principe de distanciation sociale.

«À moins que ça soit absolument nécessaire, pas de rassemblement, que ce soit 10 personnes ou 50», a demandé le premier ministre québécois François Legault, pendant le point de presse quotidien donné par son gouvernement. Et d’ajouter, «on est en train de sauver des vies».

À 15h, ce mardi, 74 cas de personnes testées positives à la COVID-19 étaient confirmés au Québec. Lors du précédant bilan à 63 cas, 5 des personnes atteintes par le virus étaient hospitalisées. Présentement, 3 500 personnes sont en attente d’un résultat au test et 3 700 personnes ont reçu un résultat négatif dans la province.

Dans les prochains jours, le nombre de test passera de quelques centaines à plusieurs milliers par jour. «On a l’équipement et les laboratoires sont prêts», a-t-il assuré.

Il y a 22 cliniques de dépistage de la COVID-19 en service dans la province et 9 autres vont être ajoutées. Une clinique de dépistage à l’auto est d’ailleurs ouverte depuis ce matin, 8h, à Charny (lire le texte ici).

Le Québec dispose de 1 000 lits en soins intensifs et de 18 000 lits d’hospitalisation dont 6 000 peuvent être libérés. Le gouvernement pourrait envisager de recourir à des installations mobiles ou d’utiliser les chambres des hôtels si des lits supplémentaires étaient nécessaires.

Passer le message aux jeunes

«Ce n’est pas le temps de faire des partys», a rappelé François Legault, qui voulait passer un message spécial aux jeunes alors que dans certains pays, plusieurs n’ont pas écouté suffisamment les consignes en se rassemblant.

«Propage l’info, pas le virus» sera le mot d’ordre de la nouvelle campagne lancée afin de rappeler les bonnes pratiques pour lutter contre la propagation du coronavirus dans la province.

Admettant qu’il est plus difficile pour un premier ministre, comme parfois les parents, de se faire entendre par les jeunes, François Legault a invité les artistes et leaders jeunes à «être créatifs» et à utiliser les médias sociaux pour accélérer la prise de conscience de toutes les générations.

Des consignes à suivre rigoureusement

«C’est inacceptable de ne pas suivre les consignes si on revient de voyage», a rappelé le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, qui espère atteindre les objectifs de ralentissement de la propagation grâce à la sensibilisation et au bon sens de chacun, plutôt que par des mesures coercitives, alors que plusieurs personnes avaient fait part de leur détresse face au non respect des mesures de précaution demandées par le gouvernement par d’autres citoyens.

Même si le directeur national de la santé publique ne souhaite pas le recours à des mesures coercitives, il a expliqué qu’un directeur régional de santé publique dispose du pouvoir légal pour intervenir et isoler une personne contagieuse dans une chambre à l’hôpital.

Rester à la maison demande Justin Trudeau

Un peu plus tôt, le premier ministre canadien avait lui aussi invité la population à respecter la distanciation sociale afin «d’alléger le fardeau des médecins et des infirmières».

«Autant que possible, restez chez vous. Ne sortez que si vous devez absolument sortir, travaillez à distance. Laissez les enfants courir dans la maison», a-t-il déclaré.

Justin Trudeau a aussi annoncé que la chambre des communes serait rappelée afin de faire adopter des mesures législatives qui permettent d’agir sur l’assurance sociale et de «livrer de l’aide directement aux Canadiens».

«Nous examinons la Loi sur les mesures d’urgence pour voir s’il serait nécessaire de l’adopter ou de l’invoquer, au s’il y a d’autres façons de poser les gestes pour protéger les gens.»

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Dans son plus récent bilan sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir que trois autres Lévisiens ont été infectés par le nouveau coronavirus.

La nouvelle centrale de police au coin du Sault/Guillaume-Couture

Lors de la séance du conseil municipal de Lévis du 27 avril, les échevins lévisiens ont adopté deux résolutions afin d’enclencher le projet de construction d’une nouvelle centrale de police. L’une d’elles a notamment permis l’acquisition par expropriation du site où sera construit le nouvel édifice municipal. Il s’agit du terrain vacant situé au coin du chemin du Sault et du boulevard Guillaume-Co...