CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Lors de la séance du conseil municipal de Lévis du 27 avril, les échevins lévisiens ont adopté deux résolutions afin d’enclencher le projet de construction d’une nouvelle centrale de police. L’une d’elles a notamment permis l’acquisition par expropriation du site où sera construit le nouvel édifice municipal. Il s’agit du terrain vacant situé au coin du chemin du Sault et du boulevard Guillaume-Couture à Saint-Romuald, à côté du poste actuel du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) sur le chemin du Sault.

Ainsi, la Ville ne construira pas sa nouvelle centrale sur le site qu’elle avait identifié il y a quelques années, soit dans le parc industriel de Saint-Romuald à proximité de l’avenue Taniata et de l’autoroute 20.

«Nous avons analysé quatre à cinq scénarios et ce site présentait trop de contraintes. Le site que nous avons choisi est près des grands axes routiers de la ville, il est facilement accessible par le transport en commun et il permettra une grande visibilité auprès de la population grâce à son emplacement», ont expliqué Gilles Lehouillier, maire de Lévis, et Christian Tanguay, directeur général adjoint à la Ville de Lévis qui est responsable du dossier.

Pour s’assurer de mettre la main sur le site de 26 466 mètres carrés qui accueillera le nouvel édifice municipal, le conseil municipal a adopté, le 27 avril, une résolution afin d’acquérir par expropriation le lot 2 154 027 et des parties des lots 2 159 407, 2 159 408 et 3 202 391 du cadastre du Québec ainsi que d’acquérir une servitude réelle et temporaire de cercle de virage sur une partie du lot 3 202 391 du cadastre du Québec.

Soutenant que les négociations avec le propriétaire du site, Cominar, vont bien, la Ville a utilisé cette procédure pour que l’échéancier de construction de la nouvelle centrale soit respecté, et même accéléré. Rappelons que la municipalité a identifié ce projet parmi ceux qu’elle veut prioriser afin de relancer l’économie lévisienne, durement touchée par la crise de la COVID-19.

«Nous avons utilisé cette mesure pour plusieurs raisons. D’abord, elle nous permet de devenir propriétaires du site plus rapidement avant qu’on se soit entendu sur le prix à payer, dans les 90 jours qui suivent l’avis d’expropriation. Ensuite, le vérificateur général de la Ville nous avait indiqué dans son dernier rapport que la Ville n’utilisait pas assez rapidement les pouvoirs d’expropriation à sa disposition», a affirmé M. Tanguay.

Du même souffle, les dirigeants de la municipalité ont indiqué que les négociations se poursuivent avec Cominar. Dans la fiche de prise de décision accompagnant l’autre résolution adoptée par les échevins le 27 avril, permettant le dépôt du projet de règlement décrétant les travaux de construction et l’acquisition de terrains requis à cette fin ainsi qu’un emprunt et décret d’acte désigné comme prioritaire, on peut lire que les fonctionnaires municipaux ont prévu une somme de 2,135 M$ pour l’acquisition du terrain.

Le projet et l’échéancier

 Évalué à près de 53 M$, le projet permettra l’érection sur le terrain actuellement vacant de la nouvelle centrale de police. Les agents du SPVL des postes de Saint-Romuald et de Lévis y seront regroupés. Le nouvel édifice accueillera également la cour municipale de Lévis ainsi que la direction des affaires juridiques de la Ville.

Grâce au site choisi, la municipalité pourra démolir le poste actuel de Saint-Romuald afin d’y aménager un stationnement pour les employés et les visiteurs du nouveau bâtiment municipal qui sera érigé juste à côté. «Pendant que la nouvelle centrale sera construite, les policiers du poste de Saint-Romuald pourront toujours travailler dans le poste actuel. Nous n’aurons pas besoin de relocaliser ces agents dans un autre bâtiment pendant les travaux», a ajouté M. Lehouillier.

Si tout va comme l’entend la Ville, les travaux débuteront l’an prochain. Le nouvel édifice municipal serait inauguré en 2023-2024.

Répartition prévue des coûts pour le projet

Centrale de police : 30,9 M$

Direction des affaires juridiques : 7,1 M$

Frais connexes : 1,7 M$

Honoraires professionnels : 3,6 M$

Ameublements et équipements : 3 M$

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

Le SPVL arrête l'athlète international Thierry Pellerin

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 3 juillet, qu'il a procédé le 2 juillet à l'arrestation de Thierry Pellerin, un Lévisien de 22 ans plutôt connu pour ses exploits sur la scène internationale de la gymnastique, pour quatre infractions d’ordre sexuel sur plusieurs victimes d’âge mineur.

Des temps difficiles pour le Boule-O-Drome

Dans l’obligation de fermer ses portes en raison de la pandémie depuis le 15 mars, Claire Nolet, propriétaire de l’établissement, attend impatiemment que le gouvernement du Québec la laisse ouvrir son salon de quilles.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

Lévis présente son plan de match pour favoriser l’achat local

C’est notamment en compagnie de Philippe Meurant, le directeur du développement économique et de la promotion de la municipalité, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 11 juin le plan de match de la Ville pour favoriser l’achat local au cours des prochains mois. Avec entre autres la mise en place d’un nouveau portail territorial transactionnel, Lévis veut inciter ses citoyens à ...

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

Un incendie ravage une usine de Saint-Nicolas

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) a déclenché une cinquième alarme (alerte générale), samedi en début de soirée, afin de combattre un incendie qui a fait rage chez Palettes Pal Bois, une entreprise située sur le chemin Industriel à Saint-Nicolas.