Benoit Labbé a reçu le montant récolté pour la Fondation Collège de Lévis lors de la journée Generosa des mains de Jocelyne Pelletier, serveuse à la Piazzetta de Lévis et Jacques Pelletier. - CRÉDIT : COURTOISIE

Organisée finalement au dernier moment en raison des nombreux soubresauts provoqués par la pandémie, l’édition 2020 de la journée Generosa de la Piazzetta de Lévis a comblé au-delà des espérances ses organisateurs. L’activité caritative a permis de récolter environ 9 000 $ pour la Fondation Collège de Lévis.

«On ne se fixe jamais d’objectif lors de la journée Generosa, mais dans les circonstances actuelles, on n’avait pas vraiment d’attentes. Surtout du fait qu’on ne pouvait qu’accueillir que 50 personnes en salle plutôt que les 200 qui participent chaque année au souper spécial organisé dans le cadre de la Generosa.  Mais les gens ont répondu à notre invitation comme ce n’est pas possible. C’est tout simplement extraordinaire», a d’emblée partagé le propriétaire du restaurant lévisien, Jacques Pelletier.

Rappelons que tenue chaque année à la Piazzetta de Lévis, la journée Generosa permet à l’établissement de donner 10 $ par pizza Generosa vendue à un organisme de la région choisi par Jacques Pelletier.

Au total, ce sont environ 600 pizzas Generosa qui ont été livrées spécialement lors de cette journée ou qui ont été servies aux clients en salle ou au comptoir prêt-à-emporter. Cela a permis de récolter environ 6 000 $ pour la Fondation Collège de Lévis. L’autre partie de la somme finale remise à l’organisme lévisien a été obtenue grâce à des dons privés, notamment par l’entremise de Dessercom.

«La population a vraiment répondu à l’appel. Au lieu de se réunir à la Piazzetta pour manger la pizza Generosa et participer à la soirée karaoké, on dirait que les gens ont vraiment organisé de petits rassemblements pour acheter des pizzas et encourager une bonne cause. C’était une voiture après l’autre devant le restaurant. Je ne peux pas être plus satisfait que ça. Je tiens d’ailleurs à saluer mon équipe qui a réussi à faire plus qu’un miracle dans le contexte actuel pour permettre la tenue de la journée Generosa. En raison de la pandémie, plusieurs activités caritatives ont été mises à mal et je suis fier d’avoir aidé un organisme de la région», a ajouté M. Pelletier.

Un soutien inattendu et apprécié

Du côté de la Fondation Collège de Lévis, ce chèque de 9 000 $ est plus que le bienvenu dans les circonstances actuelles. Par respect pour ses donateurs, l’organisme lévisien a en effet mis sur pause sa campagne majeure de financement et toutes ses activités de financement n’ont pas lieu pour le moment en raison de la COVID-19.

«C’est quand même impressionnant, c’est au-delà de nos attentes. Dans les circonstances, la participation des gens a été exceptionnelle, tout comme le travail de l’équipe de la Piazzetta de Lévis et de nos bénévoles. Comme tous les organismes, le Collège fera face à de grands besoins au cours des prochains mois en raison de la pandémie. De notre côté, ces sous serviront autant pour le Collège que pour l’aide aux élèves», s’est réjoui Benoit Labbé, président du conseil d’administration de la Fondation Collège de Lévis.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...