CRÉDIT : COURTOISIE - SPVL

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 3 juillet, qu'il a procédé le 2 juillet à l'arrestation de Thierry Pellerin, un Lévisien de 22 ans plutôt connu pour ses exploits sur la scène internationale de la gymnastique, pour quatre infractions d’ordre sexuel sur plusieurs victimes d’âge mineur.

Le SPVL a amorcé son enquête sur Pellerin en juin, après qu'une situation de leurre d'enfant lui a été signalée.

Dans son communiqué, le corps de police lévisien a rappelé que le suspect «était souvent en contact avec des sportifs d’âge mineur».

C’est par l’entremise des réseaux sociaux que Thierry Pellerin aurait commis les infractions criminelles qui lui sont reprochées.

À la suite de l’émission d’un mandat de perquisition et d’un mandat d’arrestation, le Lévisien de 22 ans a été appréhendé à son domicile. Lors de la perquisition, le Module technologique de la Sûreté du Québec (SQ) a assisté les enquêteurs du SPVL. Cette unité analysera également le matériel électronique saisi. 

Thierry Pellerin devrait comparaître au palais de justice de Québec aujourd’hui pour répondre à quatre chefs d’accusation, soit leurre d’une personne de moins de 18 ans, incitation à des contacts sexuels, production de pornographie juvénile et transmettre du matériel sexuellement explicite à une personne d’âge mineur.

Toujours dans le document transmis aux médias, le SPVL a indiqué qu'il craignait que Pellerin ait fait d’autres présumées victimes. Si vous détenez des informations en lien avec ce dossier, vous pouvez joindre les enquêteurs du SPVL au 418 832-2911 ou sur la ligne confidentielle TEL-LIEN au 418 835-5436.

Gymnamic réagit

Par voie de communiqué, le club de gymnastique lévisien Gymnamic, où s’entraînait Thierry Pellerin et où il œuvrait à titre d’entraîneur, a réagi à la nouvelle, le 3 juillet.

Devant «les accusations extrêmement graves» auxquelles fait face le gymnaste de 22 ans, le club lévisien a pris différentes mesures. Ainsi, le père de Thierry Pellerin, Jacques, a démissionné de la présidence du conseil d’administration de Gymnamic. L’intérim à cette position sera assurée par Bruno Martin, qui était vice-président du conseil d’administration avant que l’affaire éclate. De plus, Thierry Pellerin s’est vu interdire l’accès aux installations de Gymnamic jusqu’à la fin des procédures judiciaires qui sont intentées contre lui.

Dans le document publié sur sa page Facebook, Gymnamic a tenu à faire savoir qu’il «est en contact étroit» avec les fédérations québécoise et canadienne de gymnastique ainsi qu’avec la Ville de Lévis et se tient à la disposition des autorités policières. Le club lévisien a tenu à rappeler qu’une vérification des antécédents judiciaires de tous les entraîneurs majeurs à l’emploi du club Gymnamic, incluant Thierry Pellerin, est toujours effectuée comme le demande la Ville de Lévis et les fédérations de gymnastique provinciale et fédérale.

«Nous encourageons toute personne ayant des informations pertinentes à l’enquête à communiquer avec le SPVL. Afin d’affronter cette terrible situation, l’organisme Sport’Aide met à la disposition des athlètes, parents et entraîneurs une ligne de soutien psychologique gratuite et confidentielle. Si vous sentez que vous ou votre enfant a besoin de support pour traverser cette situation, n’hésitez pas. Sport’Aide est un organisme reconnu et spécialisé dans l’aide aux victimes d’abus dans les sports. Le gouvernement du Québec offre également le service Info-Social 811 permettant d’entrer en contact avec des ressources psychologiques spécialisées. Au nom du personnel administratif, des entraîneurs et du conseil d’administration du club Gymnamic, je tiens à vous témoigner notre solidarité en cette terrible épreuve. Le développement, le bien-être et la sécurité des enfants qui nous sont confiés a toujours été notre plus haute priorité et c’est avec cet esprit que nous traitons cette situation», a conclu  Bruno Martin.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...