CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Pour une dernière fois avant les vacances estivales, les échevins de Lévis se sont virtuellement réunis, le 6 juillet, pour une séance ordinaire du conseil municipal. Voici un résumé des points qui ont retenu l’attention lors de la réunion.

Port du masque : des inspecteurs du STLévis sur le terrain

Lors de la séance, les conseillers ont approuvé une résolution pour mettre à jour la liste des inspecteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), en vue de faire respecter le port obligatoire du masque en transport en commun décrété par le gouvernement provincial. Une équipe de 17 inspecteurs sera déployée pour s’assurer que les usagers de la STLévis portent un couvre-visage.

Une majorité d’entre eux seront présents aux stations les plus achalandées du réseau tandis que les autres seront mobiles. Concrètement, ces derniers précéderont de trois à quatre arrêts les autobus de parcours prédéterminés. Lors de leurs interactions avec les clients de la STLévis, ils rappelleront aux usagers qu’ils doivent porter un masque s’ils veulent monter à bord. 

Si le client n’obtempère pas, il se verra refuser l’accès. Si une situation à une station ou dans un autobus dégénère, un superviseur sera appelé sur les lieux pour dénouer l’impasse. Si le conflit persiste, les employés de la STLévis appelleront les policiers en renfort. Notons que la Ville envisage, en petite quantité, de donner des masques aux usagers qui auraient oublié leur couvre-visage à la maison.

Des sous pour de nouvelles pistes cyclables

Le conseil municipal a également autorisé le versement d’une somme de 864 200 $ pour compléter le montage financier en vue de l’aménagement de la piste cyclable Pierre-Beaumont (Saint-Jean-Chrysostome) et le prolongement vers l’ouest du Parcours des Anses (Saint-Romuald).

Un financement de 510 800 $ avait déjà été autorisé par les élus afin de réaliser ces projets, d’une valeur totale de 1,375 M$. Du côté du Parcours des Anses, la municipalité entend préparer en 2020 les plans et devis avant que les travaux s’amorcent l’an prochain.

Pour la piste cyclable Pierre-Beaumont, qui permettra de relier le quartier Saint-Jean-Chrysostome à la piste cyclable de l’Éco-parc de la Chaudière (Breakeyville), la Ville veut obtenir cette année la demande d’autorisation du ministère de l’Environnement, acquérir une parcelle de terrain, compenser les milieux humides, obtenir l’autorisation de la Commission de la protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour une portion de 400 mètres de piste cyclable et ébuter les travaux de construction de la piste cyclable.

Lors de la séance du 6 juillet,, les échevins ont d’ailleurs adopté une résolution pour demander à la CPTAQ  une autorisation pour utiliser à des fins autres qu’agricoles une emprise de chemin de fer qui accueillera la piste cyclable Pierre-Beaumont.

Nouveaux toponymes

Les échevins ont aussi approuvé des suggestions du comité consultatif de toponyme afin d’attribuer des toponymes à certaines rues et à une salle communautaire. La rue qui permet d’accéder aux chalets sur le bord du fleuve Saint-Laurent à partir de la rue de la Grève-Labonté, à Lauzon, s’appellera désormais le chemin Jean-Carrier, afin de rendre hommage au premier Carrier venu s’établir en Nouvelle-France.

Pour sa part, la rue qui relie la rue de la Concorde à la rue de Courchevel, à Saint-Romuald, s’appellera la rue de Chambéry. Cette voie s’insère dans une thématique odonymique en lien avec la région du parc national de la Vanoise et des Hautes-Alpes, dans l’est de la France. Toujours à Saint-Romuald, l’ancien segment de la rue Saint-Victor, qui a été divisée en deux à la suite de travaux municipaux, sera désormais connue comme l’Impasse Toussaint. L’odonyme rappelle l’ancienne avenue Toussaint, qui desservait les résidences à cet endroit.

Enfin, la salle communautaire de l’édifice municipal de Charny (ancienne caisse Desjardins) s’appellera maintenant la salle communautaire Pierre-Germain. Ce Lévisien s’est activement impliqué dans le domaine communautaire, notamment auprès du réseau des Maisons des Jeunes. Avant son décès en 2017 à l’âge de 51 ans, il était le coordonnateur des Maisons des jeunes Saint-Jean-Chrysostome de Charny et du point de service de Breakeyville.

Retour des assemblées publiques

En marge du conseil, le conseil municipal a annoncé qu’il tiendra à nouveau ses séances en présence des citoyens au retour de la période estivale, soit à compter du lundi 24 août à 18h. La séance du 6 juillet s’est tenue comme celles des dernières semaines, soit à huis clos et par visioconférence.

Rappelons que le 4 juillet, la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a autorisé les municipalités à tenir à nouveau les séances du conseil ainsi que toute forme d'assemblée publique en présence du public.

La Ville de Lévis aménagera la salle du conseil de l’hôtel de ville afin qu’elle puisse recevoir le public pour sa séance ordinaire du 24 août prochain, en respectant les mesures de sécurité émises par la Santé publique. Comme permis par le ministère des Affaires municipales, la Ville pourra toutefois limiter l'accès au public, ou à une partie de celui-ci, afin d'assurer le respect de la consigne de distanciation sociale de deux mètres entre les personnes.

Inscription obligatoire pour avoir accès aux piscines extérieures

La Ville de Lévis a également rappelé, le 6 juillet, que les citoyens doivent réserver une plage horaire afin de pouvoir accéder aux piscines publiques extérieures. Cette mesure a été mise en place en raison des capacités d’accueil des différentes installations aquatiques qui ont été revues à la baisse afin de répondre aux exigences gouvernementales en lien avec la COVID-19.

Les citoyens désirant utiliser l’une des piscines extérieures doivent effectuer une réservation en ligne sur le site Web de la Ville, dans la section Piscines extérieures et jeux d’eau, ou par téléphone au 418 839-2002. Les inscriptions peuvent être effectuées jusqu’à trois jours à l’avance. Toutefois, toute réservation sera annulée après 15 minutes de retard.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...