CRÉDIT : AUDE MALARET - ARCHIVES

La pandémie de COVID-19 continue de faire du surplace en Chaudière-Appalaches. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des dernières heures, comme lors des six journées précédentes.

Ainsi, le nombre de personnes qui ont contracté la maladie en Chaudière-Appalaches depuis le début de la crise sanitaire demeure à 521.

Comparativement à hier, une autre personne, un Lévisien, s'est remis de la COVID-19, faisant passer le total de cas inactifs à 509.

En excluant les huit personnes qui sont décédées à la suite de l'infection depuis le début de la crise, il n'y a désormais que quatre cas actifs en Chaudière-Appalaches, tous à Lévis. Parmi ces cas actifs, aucune personne n'est hospitalisée.

Répartition des cas et des personnes rétablies (entre parenthèses) par MRC de la Chaudière-Appalaches - En date du 8 juillet

- Lévis : 300 (288) 

- Nouvelle-Beauce : 54 (54) 

- Appalaches : 45 (45) 

- Robert-Cliche : 29 (29) 

- Lotbinière : 32 (32) 

- Beauce-Sartigan : 24 (24) 

- Bellechasse : 19 (19) 

- Montmagny : 7 (7) 

- Les Etchemins : 7 (7) 

- L’Islet : moins de 5 (moins de 5) 

Plus de 80 nouveaux cas ailleurs au Québec

À l'échelle de la province, les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19 font état de 82 nouveaux cas dans les 24 dernières heures, ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 56 079.

Durant cette même période, 6 nouveaux décès ont été enregistrés, auxquels s'ajoutent 7 décès survenus avant le 30 juin, pour un total de 5 603.

Le nombre d'hospitalisations a diminué de 16 pour atteindre un cumul de 331. Parmi celles-ci, 27 se trouvent aux soins intensifs, une augmentation de 1. Les prélèvements réalisés le 6 juillet s'élèvent à 7 576, pour un total de 921 440.

Notons que le tableau synthèse de l'évolution des données produit chaque jour par le gouvernement du Québec est disponible ci-dessous.

Application mobile : Québec consultera

Le gouvernement du Québec a lancé, le 8 juillet, une consultation publique portant sur l'utilisation potentielle d'une application mobile de notification d'exposition au coronavirus. La démarche s'effectuera en ligne jusqu'au 2 août prochain. 

Québec estime qu'une telle application, jumelée aux mesures existantes, pourrait contribuer à freiner la propagation de la COVID-19, «tout en préservant l'anonymat et la vie privée de chaque personne».

«Cette consultation que lance, aujourd'hui, le gouvernement du Québec, un des premiers États à sonder l'opinion de sa population préalablement à l'implantation d'une telle application, apparaissait essentielle. Il est important pour notre gouvernement de donner la parole aux Québécoises et Québécois et de leur permettre de s'exprimer librement. J'invite donc ceux-ci à participer en grand nombre à cette consultation. Par ailleurs, je souligne la tenue, en août, d'une commission parlementaire qui nous permettra d'entendre différents experts et individus concernés par le sujet», a expliqué Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale.

Important rappel

Également, le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec a tenu à rappeler aux personnes qui reçoivent une aide financière de sa part qu'elles doivent déclarer les sommes reçues, dans le contexte de la crise sanitaire liée à la COVID-19, du gouvernement fédéral.

«Par souci d'équité envers tous les citoyens et citoyennes», les prestations ou subventions reçues dans le cadre des mesures temporaires fédérales seront prises en compte pour établir le montant des prestations et des subventions versées par le ministère.

Les clientèles suivantes du Ministère qui bénéficient ou comptent bénéficier d'une des mesures temporaires du gouvernement fédéral sont invitées à contacter leur agent :

- les individus qui reçoivent une aide financière de dernier recours;

- les individus qui participent à une mesure des services publics d'emploi;

- les entreprises adaptées, les entreprises d'insertion et les ressources externes qui bénéficient d'une aide financière du ministère.

Les mesures temporaires du gouvernement fédéral visées par ce rappel sont les suivantes :

- Pour les individus :

   - la Prestation canadienne d'urgence (PCU),

   - la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE);

- Pour les entreprises adaptées, les entreprises d'insertion et les ressources externes :

   - les subventions salariales fédérales (subvention salariale temporaire de 10 % et subvention salariale d'urgence du Canada de 75 %).

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...