CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Selon les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers et compilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), la grande région de Québec a vu un rebond spectaculaire des ventes de propriété et une fonte des inscriptions en juin.

Au total, 924 ventes ont été enregistrées au cours du mois de juin, soit une hausse de 47 % par rapport au même mois l’an dernier.

«Le marché de la RMR de Québec a rebondi avec éclat en juin, affichant une fois encore une activité transactionnelle qui a su se maintenir à des niveaux bien supérieurs à ceux des autres RMR depuis le début de la crise sanitaire, à la fin de mars, et ce, malgré les restrictions imposées aux activités de courtage. Le marché continue sur une étonnante lancée que rien ne semble pouvoir arrêter. Depuis un an, nous n’observions pas de baisse significative des inscriptions en vigueur dans la RMR de Québec malgré la hausse des ventes, à l’exception des mois d’avril et mai, du fait de la mise en pause du marché. Juin est le premier mois auquel on peut se fier pour confirmer un resserrement appréciable des conditions de marché», a analysé Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ. 

Plus précisément, sur la Rive-Sud de Québec, dans la continuité du niveau de ventes «remarquable» qui avait été enregistré en mai malgré la reprise graduelle des activités de courtage, une augmentation de 50% des ventes a été constatée en juin dans ce secteur. Pour sa part,  la périphérie Nord de Québec a enregistré un rebond spectaculaire de 108 % de son activité. De la même façon, l’agglomération de Québec a connu une hausse de ses ventes (+ 37 %).

En termes relatifs, c’est le segment de l’unifamiliale qui a connu la remontée la plus spectaculaire en juin, affichant un niveau de transactions de 646 propriétés (+ 50 %). Au cours du mois, on dénombrait 3 341 inscriptions en vigueur, soit un niveau très inférieur à celui de juin 2019 (- 28 %).

Avec 215 transactions, les ventes de copropriétés ont aussi connu une très vive reprise (+ 52 %) par rapport à juin 2019. L’inventaire de copropriété s’est replié de 16 %, ce qui confirme un resserrement des conditions de marché plus rapide. De fait, le délai de vente moyen est resté relativement stable, à 165 jours. Dans le segment des plex de deux à cinq unités, les ventes ont crû nettement moins vite (+ 13 %), représentant 62 unités. Les inscriptions en vigueur étaient en forte baisse de 26 %, à 463 unités contre 623, un an auparavant.

Prix et nombre de propriétés à vendre

Au chapitre des prix, à l’échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales a augmenté de 2 % par rapport à juin 2019, pour s’établir à 272 000 $. Quant à lui, le prix médian des copropriétés s’est replié de 6 %, à 192 000 $, dans la RMR de Québec. 

L’essentiel des transactions (189) s’est opéré dans l’agglomération de Québec, où le prix médian atteint 198 000 $, soit une baisse de 5 % par rapport à l’année dernière. Selon l’APCIQ, cette dernière est «attribuable au fait que le marché de la copropriété demeure encore favorable aux acheteurs, malgré son resserrement». Le prix médian des plex de deux à cinq unités connaît lui aussi une légère baisse, à 292 500 $, soit ‑ 2 % par rapport à juin 2019.

En juin, on dénombrait 5 824 inscriptions résidentielles en vigueur dans la RMR de Québec, soit un niveau très inférieur (- 24 %) à celui du même mois l’année précédente. «Cela confirme une accélération de l’amélioration des conditions de marché en l’absence d’un rattrapage des nouvelles inscriptions (contrairement à toutes les autres RMR), dans tous les segments de propriétés», conclut l’association.

 

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...