Avant leur sortie du 23 juin, les membres du Club de course Lévis ont remis un chèque de 1 000 $ à la directrice du Service d’entraide de Pintendre, Édith Lachance. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Si la pandémie a bouleversé le coup de pouce que donne annuellement le Club de course Lévis au Service d’entraide de Pintendre, le groupe réunissant des passionnés de la course à pied a trouvé un moyen d’aider l’organisme lévisien. En effet, le Club de course Lévis a remis un chèque de 1 000 $ au Service d’entraide de Pintendre, avant l’un de leurs entraînements le 23 juin dernier.

Rappelons  d’emblée que sous l’impulsion de Chantal Vézina, la vice-présidente des conseils d’administration du Club de course Lévis et du Service d’entraide de Pintendre, le groupe sportif lévisien participe depuis deux ans à l’organisation du Grand défi Entraide, une activité de financement au profit du Service d’entraide de Pintendre où la course et le vélo sont à l’honneur.

Coronavirus oblige, l’événement a été annulé cette année et le Service d’entraide envisage la tenue d’une collecte de fonds virtuelle afin de la remplacer. Toutefois, les quelque 65 membres du Club de course Lévis ont décidé de remplacer leur contribution logistique en une contribution monétaire afin de soutenir l’organisme qui vient en aide à plusieurs résidents de Pintendre.

«Nous trouvions important de nous impliquer encore une fois pour le Service d’entraide de Pintendre. Comme le Grand défi Entraide n’aura pas lieu cette année, nous avons décidé de lui remettre 1 000 $ puisque sa cause nous tient à cœur. En plus de permettre à des gens partageant la passion de la course et de la forme physique de se réunir dans une ambiance amicale, le Club de course Lévis veut faire une différence dans sa communauté», a expliqué Sébastien Tremblay, ancien président de l’organisation fondée il y a près de 25 ans qui est désormais l’un de ses administrateurs.

Le don a été accepté avec joie par les dirigeantes du Service d’entraide de Pintendre, un organisme qui offre des services essentiels pendant cette crise sans précédent.

«Depuis le début de la pandémie, nous avons vu les demandes pour notre service d’aide alimentaire doubler, ce qui a occasionné des frais supplémentaires. Aussi, nos services de popote roulante et de transport sont toujours offerts, ce qui a provoqué aussi des défis supplémentaires puisque nous avons dû revoir leur fonctionnement afin de respecter les directives de la Santé publique. Un autre défi a été celui de refaire des équipes de bénévoles, en raison du confinement obligatoire des personnes âgées de 70 ans et plus. Certains services qui nous amenaient des petits revenus, comme les cuisines collectives, ont dû être arrêtés. Si nous avons pu obtenir une aide financière du gouvernement provincial, tout don nous permet de poursuivre notre mission», ont souligné Édith Lachance, directrice du Service d’entraide de Pintendre, et Chantal Vézina.

D’ailleurs, il est possible en tout temps d’effectuer un don au Service d’entraide de Pintendre en consultant le entraidepintendre.org. Pour en savoir plus sur les activités du Club de course Lévis, vous pouvez également consulter le www.clubdecourselevis.com.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...