Sur la 1re photo : Chaudière-Appalaches est désormais une zone jaune comme sept autres régions du Québec. Sur la 2e photo : Le Dr Horacio Arruda, François Legault et Christian Dubé. CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

Devant la flambée de nouveaux cas qui frappe le Québec depuis plusieurs jours, le gouvernement du Québec a annoncé, le 15 septembre, qu'il faisait passer le palier d'alerte de quatre régions administratives du niveau vigilance (vert) au niveau préalerte (jaune). La Chaudière-Appalaches est l'une des quatre régions qui sont désormais davantage sous surveillance par les autorités sanitaires.

En plus de la Chaudière-Appalaches, les régions de Montréal, du Bas-Saint-Laurent et de la Montérégie ont aussi vu leur niveau passer du statut vigilance à celui de préalerte. Ces régions s'ajoutent à la Capitale-Nationale, Laval, l'Outaouais et l'Estrie qui sont au palier préalerte depuis la semaine dernière.

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir que cette décision s’explique par un nombre de cas plus élevé que la normale dans la région et des éclosions plus importantes, notamment dans des résidences pour personnes âgées.

Comme dans la Capitale-Nationale, à Laval, en Outaouais et en Estrie depuis la semaine dernière, les mesures supplémentaires suivantes seront mises en place en Chaudière-Appalaches, à Montréal, en Montérégie et dans le Bas-Saint-Laurent :

- Augmentation des inspections dans les milieux de vie pour aînés et personnes vulnérables;

- Triage des visiteurs dans les milieux de vie pour aînés et personnes vulnérables afin de s’assurer qu’aucun ne présente de symptômes d’infection respiratoire;

- Accès interdit aux milieux de vie pour aînés et personnes vulnérables pour toute personne qui présente des symptômes de la COVID-19;

- Les visiteurs des milieux de vie pour aînés et personnes vulnérables devront porter un masque de procédure en tout temps pendant la visite;

- Augmentation de la surveillance des milieux de travail par des inspections pour vérifier le respect des mesures et pour apporter des correctifs au besoin. Le recours accru au télétravail, lorsque possible, est notamment encouragé;

- Maintenir une capacité de prélèvements dans l’ensemble de la région et ajouter des cliniques au besoin (une clinique de dépistage sera ajoutée dans le secteur de Lévis;

- Rappel de  l’importance de respecter les mesures de la santé publique dans la communauté, dans les milieux de vie et dans les entreprises.

Nouvel appel au respect des consignes

Après avoir annoncé ce changement de palier d'alerte dans les régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent, de Montréal et de la Montérégie, le premier ministre du Québec, François Legault, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, n'ont pas caché leur inquiétude devant l'augmentation du nombre de nouveaux cas.

Selon les dirigeants, cette hausse a été provoquée par de nombreux événements privés et le non-respect des consignes sanitaires par plusieurs Québécois, qui ont ravivé la transmission du nouveau coronavirus dans la communauté.

«Je suis très inquiet de la situation. Si le virus continue de se propager à cette vitesse, le nombre d'hospitalisations ainsi que le nombre de morts provoqués par la COVID-19 augmenteront et les hôpitaux seront engorgés. J'en appelle à la solidarité des Québécois. Il est temps de penser aux autres, de respecter scrupuleusement les consignes afin d'éviter de provoquer des impacts majeurs dans la société. Je comprends que ce n'est pas facile. Tout le monde a hâte de retourner à une certaine normalité, mais le virus est encore là. Il y a un vrai risque de deuxième vague. Nous sommes capables de baisser le nombre de cas, mais il faut agir maintenant», a notamment plaidé M. Legault.

Nouvelles mesures coercitives

Pour renverser cette tendance, le ministre de la Santé a donc annoncé deux nouvelles mesures restrictives, en plus d'attribuer le palier préalerte à huit régions administratives du Québec.

D'abord, les bars ne pourront plus vendre de nourriture après minuit. Certains établissements licenciés avaient profité de cette possibilité pour pouvoir garder leur clientèle jusqu'à 3h. Également, les résidents des résidences privées pour aînés (RPA) devront désormais porter un masque dans les aires communes et les corridors de leur milieu de vie.

Dans le même ordre d'idées, Christian Dubé a laissé entendre que certaines régions administratives sont sur le point de passer du palier préalerte (jaune) au palier alerte modérée (orange). Du même souffle, il a indiqué que le gouvernement limitera le nombre de personnes dans les rassemblements publics, qu'il fera passer le nombre de personnes permises dans les rassemblements privés de 10 à 6, qu'il empêchera les bars d'ouvrir leurs portes et qu'il exigera que les restaurants n'offrent que leurs plats au comptoir pour emporter ou en livraison dans les zones oranges.

Les plus lus

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Incendie mortel dans une résidence de Lévis

Les pompiers du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ainsi que les policiers du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) sont intervenus le 16 juillet au soir alors qu’une maison s’est enflammée sur la rue Sainte-Thérèse à Lévis. Le SPVL a confirmé que deux personnes qui étaient dans la résidence ont perdu la vie en raison du violent incendie.

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Pont Pierre-Laporte : la première phase des travaux majeurs se termine plus tôt que prévu

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé mardi matin la fin du premier blitz de travaux sur le pont Pierre-Laporte, qui devait se terminer demain.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

De Lévis à Paris

La comédienne Daphnée Côté-Hallé est présentement en France pour le tournage de la série Week-End Family de Disney+. La jeune femme, qui a passé son adolescence à Lévis, interprètera le personnage d’Emanuelle, l’une des protagonistes de l’émission.

Plus d’1 M$ pour le Défi têtes rasées de Québec et Lévis

La campagne régionale du Défi têtes rasées Leucan de Québec et Lévis s’est conclue le 29 juin dernier au Centre Vidéotron alors que les hommes d’affaires qui prenaient part au Défi des leaders inspirants se sont fait raser les cheveux pour la cause. Au total, le défi de Québec et Lévis s’est terminé avec un montant record de 1 127 345 $.

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.