La région de la Chaudière-Appalaches connaîtra les mêmes défis qu’avant la pandémie lors de sa relance économique, c’est-à-dire l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre. CRÉDIT : GILLES BOUTIN

Selon les dernières prévisions de Desjardins, la reprise du niveau d’activité économique que la province connaissait avant la pandémie devrait être atteinte d’ici la mi-2022. Pour le moment, le Québec connaît un rebond économique à la suite du déconfinement des entreprises et des individus.

«On parle d’une reprise à court ou moyen terme. Certaines économies vont se redresser plus rapidement, mais pour l’ensemble des régions du Québec, on croit que c’est à la mi-2022 qu’on devrait avoir récupéré le terrain perdu», rapporte Chantal Routhier, économiste senior et auteure de cette étude.

Toutes ces prévisions sont conditionnelles à l’arrivée ou non d’une deuxième vague de la COVID-19 qui pourrait déferler sur la province ainsi qu’à son intensité. Ces données pourraient donc être revues à la baisse dans le cas d’un scénario catastrophique.

Les mesures de confinement ont plongé la province dans un déclin économique important portant le taux de chômage de l’ensemble du Québec de 4,9 % en février dernier à 13,8 % en juin, son plus haut sommet depuis la crise de la COVID-19. En Chaudière-Appalaches, le taux de chômage se situait à 3,5 % en février et a atteint son sommet en juin à 10,6 %. Selon les données du mois de juillet dernier, le taux de chômage s’est redressé dans la province passant à 11,3 % et à 6,2 % en Chaudière-Appalaches.

Également, le gouvernement provincial contribue au redressement de l’économie en faisant appel à l’ensemble des régions. «Le gouvernement du Québec a demandé à chacune des régions d’effectuer un plan de relance économique. Ces plans devaient cibler trois projets distincts dans trois secteurs et devaient pouvoir se réaliser dans les prochains 6 à 18 mois. Ce sont des projets à court terme qui sont porteurs qui vont aider à la relance», souligne, Mme Routhier.

La situation de la Chaudière-Appalaches

Plus précisément dans la région de la Chaudière-Appalaches, la relance économique va bon train puisque la région a été dans les plus épargnées économiquement parlant. Selon la Grande enquête sur les impacts économiques régionaux de la COVID-19 menée par la Fédération des Chambres de commerce du Québec en mai dernier, la Chaudière-Appalaches se situait au cinquième rang sur 16 des régions les moins impactées par la situation pandémique.

Malgré qu’elle soit identifiée comme région manufacturière, la Chaudière-Appalaches a été mesure de maintenir le cap grâce aux autres secteurs d’activités présents sur son territoire, comme les entreprises de services et financières ainsi que la bonne performance du secteur du bois qui a connu une hausse de prix importante. «On a une économie de services en parallèle qui est bien développée et qui est venue assurer une certaine stabilité par rapport à certaines de ses consœurs», illustre l’économiste.

Le secteur agricole très présent sur le territoire se tire également bien d’affaire. «Les perspectives sont favorables pour le secteur de l’agriculture, on a vu qu’il y a eu des pertes d’emplois, mais ce n’est pas un secteur qui a été des plus affectés […] les mises à pied ont été relativement limitées. La relance de l’emploi jusqu’à la fin de l’année présage des perspectives favorables. Pour 2021 et 2022, on a des perspectives favorables aussi», explique Chantal Routhier.

Selon l’économiste, les défis qui attendent la Chaudière-Appalaches restent les mêmes qu’avant la pandémie, c’est-à-dire l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre. La région avait le taux de chômage le plus bas dans la province avant la pandémie et détient toujours cette palme.

Les plus lus

COVID-19 : éclosion au Costco de Saint-Romuald

Par voie de communiqué, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 8 octobre, que 13 cas positifs de COVID-19 ont été découverts au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald.

COVID-19 : délestage à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 15 octobre, que l'Hôtel-Dieu de Lévis diminuera temporairement certains rendez-vous médicaux et opérations au bloc opératoire. La direction du CISSS-CA justifie sa décision par le fait que son personnel est fortement sollicité pour combattre des éclosions sur des unités de soi...

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.

COVID-19 : la Chaudière-Appalaches atteint un nouveau sommet quotidien pour les nouveaux cas

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet. Hier, ce sont 73 résidents de la région qui ont appris qu'ils avaient contracté la maladie.

Unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis : des adaptations nécessaires pendant la pandémie

L’Hôtel-Dieu de Lévis a réagi au texte d’une pétition qui dénonce la manière qu’a l’établissement d’appliquer les directives du ministère de la Santé au sein du service mère-enfant pour lutter contre les risques de transmission de la COVID-19 ainsi qu’aux propos tenus par la porte-parole du Regroupement Naissance-Renaissance, Sophie Mederi, qui est à l’origine de cette initiative.

COVID-19 : un nouveau décès et augmentation des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a enregistré une nouvelle baisse du nombre quotidien de nouveaux cas d'infection au coronavirus alors que 25 résidents de la région ont reçu un diagnostic positif dans la journée d'hier. Toutefois, la maladie a emporté une autre personne qui vivait dans la région et le nombre des hospitalisations a augmenté.

COVID-19 : plus de 70 nouveaux cas et 1 autre décès en Chaudière-Appalaches

Si la Chaudière-Appalaches n'a pas atteint un sommet de nouveaux cas comme lundi, 73 cas d'infection au coronavirus ont été découverts hier dans la région. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté, mercredi, qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a succombé des suites de la COVID-19.

Pas de messes dans le Grand Lévis jusqu’à la fin du mois

Par voie de communiqué, les trois paroisses couvrant les quartiers de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon, Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis, ont annoncé qu’elles ne tiendront pas de messes ni de regroupements de prière lors de la période de confinement partiel en zone rouge, en cours jusqu’au 28 octobre.

Un mois pour revivre l’histoire de Charny

Dans le cadre des Journées de la culture, la Corporation Charny Revit propose jusqu’au 25 octobre une programmation d’activités respectant les consignes de la Santé publique et mettant en valeur l’histoire de ce quartier lévisien.

Des projets de logements sociaux nécessaires

Selon ce que rapporte un tweet publié par Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, une entente de principe entre Ottawa et Québec a été officialisée afin d’octroyer 1,8 G$ sur 10 ans pour la construction de logements sociaux. Accompagnée par plusieurs Villes de la province, l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) souhaite qu’avec cette ent...