L’artiste RenéeRose a réalisé une peinture murale qui symbolise l’esprit du lieu. - CRÉDIT : RENÉEROSE

C’est en extérieur, sur les murs de l’ancienne abbaye cistercienne située à Saint-Romuald, que RenéeRose a créé sa dernière œuvre visible aux yeux des promeneurs. L’artiste a réalisé deux peintures murales à l’aérosol qui symbolisent l’esprit du lieu.

L’abbaye cistercienne de Saint-Romuald est aujourd’hui en ruine. Le site est devenu un terrain de jeu pour les amateurs de planche-à-roulette, une halte pour les marcheurs, un lieu d’exposition impromptue à ciel ouvert. Déjà, sur ce qui était autrefois l’intérieur du bâtiment, des peintures ornent les murs.

Deux nouvelles œuvres murales créées par l’artiste de Lévis RenéeRose viennent s’ajouter à cette collection offerte au vent, aux intempéries et au regard de ceux qui y passent. Par ce projet, l’artiste veut contribuer à mettre en valeur différents endroits grâce à la création artistique.

«C’est un endroit qui mérite d’être valorisé. J’ai connu le monastère quand les religieuses y habitaient encore. J’ai connu une autre époque avant ce qu’on voit aujourd’hui, puisque c’est en ruine. C’est dommage», partage RenéeRose.

Et d’ajouter qu’avec «le confinement, les opportunités d’exposition sont franchement plus rares. Et le besoin d’apporter du bonheur aux gens est lui pas mal élevé.»

Sur un mur de béton extrêmement texturé, les peintures d’une hauteur de 8 pieds et de 10 pieds de long ont été imaginées selon l’esprit du lieu. De 1902 à 2002, une communauté de sœurs cloîtrées a en effet habité le monastère. Dans les années soixante, elles étaient près de 90 à y vivre.

Vierge Marie ou religieuse, c’est une femme en posture d’introspection, marquant un temps d’arrêt ou de prière, qui accueille le visiteur. «En haut de la côte, c’est ce que les gens découvrent en arrivant, à l’entrée du monastère. On peut y voir un moment où le temps s’arrête ici, on peut se déposer avant de poursuivre notre randonnée», souligne l’artiste.

«Je trouvais qu’une figure religieuse, c’est pertinent. Je me suis dit que j’allais essayer de faire un portrait de la Vierge, car les religieuses la vénéraient beaucoup. La texture était tellement difficile, qu’au final, ça a donné un portrait à mi-chemin. Certains vont voir une religieuse, d’autres la Sainte Vierge. Il y a de la place pour l’interprétation», poursuit-elle.

Sur un autre mur, à mi-chemin entre le monde extérieur et intérieur dans lequel les religieuses vivaient isolées du reste de la société, RenéeRose a dessiné une rose et des oiseaux, dont la symbolique rattache l’œuvre au lieu.

«J’ai représenté les oiseaux de la forêt, qui font partie du monde extérieur, et qui sont aussi très paisibles. La rose est en lien avec la pureté du lieu et la quête spirituelle», explique-t-elle.

La réalisation de ces deux murales a demandé plusieurs jours de travail à l’artiste. «J’essaie de le faire de façon continue pour pouvoir offrir une continuité aux gens qui passent et qui voit l’œuvre se déployer sous leurs yeux. Aussi, pour pouvoir prendre des photos de l’œuvre finale avant qu’elle soit altérée, car c’est tout le temps le risque à l’extérieur.»

L’artiste aimerait maintenant «proposer d’autres projets au niveau de la Ville de Lévis pour revaloriser d’autres endroits qui ont besoin d’une touche positive et créative» ainsi que «trouver un support financier pour poursuivre ce projet, une autre facette du défi artistique». Un processus long et souvent vain pour les artistes. RenéeRose aimerait aussi poursuivre son aventure artistique dans l’écrin qu’est l’ancienne abbaye. «C’est lieu qui a besoin d’amour» et l’art met du baume au cœur, croit l’artiste.

Les plus lus

Chocolats Favoris quittera temporairement le Vieux-Lévis

Les clients de la succursale du Vieux-Lévis de Chocolats Favoris devront changer leurs habitudes au cours des prochains mois. Comme des travaux majeurs devront être effectués dans le bâtiment qui accueille le commerce au 32, avenue Bégin, la chaîne a décidé de déplacer temporairement ses activités du Vieux-Lévis au quartier Miscéo.

Le Joffre fête ses 100 ans

Popularisé par le soldat de Saint-Anselme, Onésime Laliberté, à son retour de la Première Guerre mondiale en 1920, le jeu de cartes du Joffre est encore très populaire dans la région. En 2020, il fêtait ses 100 ans, mais cette fête a dû être reportée en raison de la pandémie et c’est le 25 août dernier que les amateurs de la région ont célébré son 100e anniversaire.

Chronique historique - Lévis, «gare» de Québec

Certains lecteurs se souviennent peut-être de l’immense installation de trains miniatures jadis située au deuxième étage de l’ancienne gare de Lévis. Cette curiosité fascinante s’inscrivait dans le riche passé ferroviaire de notre territoire.

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Équiterre rend publique une analyse contre le troisième lien

Équiterre, un organisme prônant une «société écologique et juste» basé à Montréal, a publié, le 14 septembre, une analyse sur le troisième lien, menée par son experte en mobilité en collaboration avec le Pôle intégré de recherche - environnement, santé et société (PIRESS). Selon cette étude, le projet désiré par le gouvernement caquiste sortant échoue lamentablement le «test climat» qui a servi de...

Le Programme de soutien aux initiatives citoyennes lancé

La Ville de Lévis et la Corporation de développement communautaire (CDC) de Lévis ont officiellement lancé leur Programme de soutien aux initiatives citoyennes annoncé en février dernier, le 1er septembre dernier. Ainsi, la CDC de Lévis pilotera le projet qui permettra de soutenir les projets citoyens jusqu’à hauteur de 10 000 $.

Les Chevaliers prêts pour un nouveau défi

Les Chevaliers de Lévis, équipe évoluant dans la Ligue de développement du hockey M18 AAA du Québec (LHM18AAAQ), ont tenu un point de presse au restaurant La Cage à Lévis, le 31 août. Les dirigeants ont alors dévoilé leur effectif et leurs objectifs pour la prochaine saison.

Vieux-Lévis : la fermeture temporaire de la succursale de Chocolats Favoris devancée

Chocolats Favoris a annoncé, le 20 septembre, qu'elle devance la fermeture temporaire de sa succursale de l'avenue Bégin, de façon préventive et qui est effective depuis hier.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 7 septembre 2022

Le Groupe Maurice a un nouveau président et chef de la direction : Alain Champagne (1re photo).