CRÉDIT : COURTOISIE

À la grande surprise des maniaques de rap québécois, le célèbre collectif 83 s’est réuni au cours des derniers mois afin de produire un premier album en 15 ans. Avec Récidivistes, les cinq fiers représentants de la Rive-Sud de Québec proposent un retour aux sources aux admirateurs du groupe fort populaire au tournant des années 2000.

Toutefois, ce retour attendu par plusieurs amateurs de rap à travers le Québec a bien failli ne pas aboutir sur la création de nouvelles pièces par 2Faces (Francis Belleau), T-Mo (Frédéric Auger), B-Ice (Simon Valiquette), Onze (Jérôme Allard) et Canox (Olivier Dallaire). En effet, T-Mo envisageait plutôt au départ de lancer une tournée de spectacles du collectif en 2021 afin de célébrer le 20e anniversaire du lancement de leur premier album, Hip-hop 101.

«On se voit quand même souvent et on fait souvent des collaborations entre Taktika (T-Mo et B-Ice) et les autres membres du collectif. Il n’y a rien qui nous empêchait de nous réunir à nouveau, mais on ne sentait pas nécessairement que c’était le bon moment. En plus, 2Faces vit maintenant à Montréal et c’était un peu plus difficile de se réunir pour la création d’un album. Cependant, nos fans n’arrêtaient pas de nous demander quand on allait se réunir. Quand 2Faces et T-Mo sont arrivés avec le projet d’album, ça nous a emballés. Mais si les fans n’avaient pas continué de nous demander de nous réunir, on ne l’aurait probablement pas fait», expliquent T-Mo et Onze.

Rappelons que c’est en 2005 que les admirateurs du 83 avaient pu mettre la main sur le dernier album original des représentants du Southside, Dernier chapitre. En plus de Hip-hop 101 en 2001, le collectif avait lancé l’opus La suite logique en 2002. Un double album regroupant les meilleurs succès du groupe et certaines créations originales de certains membres, Hip-hop 102, avait fait son apparition sur les tablettes des disquaires en 2009.

Faire plaisir aux puristes

Malgré que les cinq artistes ont évolué sur la scène du rap québécois au cours des 15 dernières années, Récidivistes reproduit toutefois la même recette qui a fait du 83 l’un des groupes de rap québécois les plus populaires au tournant des années 2000.

Lors de leur réunion, il était capital pour les membres du collectif d’avoir le même son et la même approche artistique qu’il y a 15 ans. Ainsi, samples, drums 808 et flows saccadés sont à l’honneur sur Récidivistes plutôt que l’autotune, outil à la mode désormais chez plusieurs artisans de la scène hip-hop.

«Nous voulions un album qui sonnait comme dans le temps, qui allait répondre autant aux attentes de nos plus fidèles admirateurs qu’aux maniaques du son boom bap des années 90 qui sont en sevrage depuis une dizaine d’années. Comme tous les autres membres du 83, j’ai vraiment trippé de revenir aux racines du collectif. C’était comme retomber dans de vieux souliers», image T-Mo.

Déjà un succès

Et jusqu’à maintenant, Récidivistes semble bel et bien répondre à un besoin des amateurs de rap québécois. Les vidéoclips des deux premiers extraits du nouvel opus, L’assaut, pièce défendant le style unique du 83, et Carte postale, où les artistes lancent une flèche aux radios parlées de Québec et au groupe d’extrême droite La Meute ainsi que soulignent les drames de la Mosquée de Québec et la mort de Marylène Lévesque, ont respectivement été vus par 100 000 et 25 000 Internautes sur YouTube.

«On voit que le 83 a marqué son époque et que nos admirateurs attendaient un nouvel album. Par contre, on a créé un certain effet de rareté parce que personne n’était au courant qu’on allait bientôt lancer un nouvel album. Alors, nos fans ne sont pas faits d’attentes, ce qui aurait pu amener des déceptions», partage Onze.

Fort ce succès, le collectif de rap bien connu sur la Rive-Sud espère qu’il pourra présenter son nouveau matériel sur scène en 2021. Si les mesures de la Santé publique ne sont plus en vigueur, le 83 lancerait l’été prochain une tournée de spectacles.

Les plus lus

La «Grande Dame de la Barricade» s’éteint

Figure de proue et copropriétaire du légendaire Bar La Barricade, Johanne Carrier nous a malheureusement quittés à l’âge de 63 ans, le 24 avril dernier. Personnage iconique du Vieux-Lévis, la dame de la mythique institution vieille de bientôt 50 ans située sur la côte du Passage laissera une empreinte indélébile dans le cœur de tous ceux qu’elle a croisés.

Une figure économique connue candidate du PCQ à Lévis

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a dévoilé, le 19 mai, la candidate qui représentera ses couleurs dans la circonscription de Lévis à la prochaine élection provinciale prévue à l’automne prochain. Ainsi, l’ancienne conseillère municipale et femme d’affaires lévisienne, Karine Laflamme, tentera d’obtenir la confiance des Lévisiens.

Première réussie pour Country Storm

Tenue du 5 au 7 mai à Saint-Étienne-de-Lauzon, la première édition de Country Storm a été couronnée de succès.

La boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes

Nouveau projet développé par Mon Quartier de Lévis, la boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes pour la première fois. Dès le 3 juin, les visiteurs du Vieux-Lévis pourront s’arrêter au 78, côte du Passage afin de découvrir les entrepreneurs retenus qui donneront vie à ce commerce d’un nouveau genre.

Aménagement : Lévis présente un nouveau schéma «porteur d’avenir»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que le président de la commission consultative d’urbanisme et d’aménagement et conseiller municipal du district Saint-Jean, Guy Dumoulin, ont dévoilé, le 29 avril, les détails entourant le Schéma d’aménagement et de développement de Lévis révisé. Dans le projet de schéma révisé adopté par le conseil municipal le 25 avril, l’administration Lehouillier ve...

Offrir un bouquet de fleurs pour faire connaître une mission

Fleuriste McNeil a décidé cette année de se rallier derrière la cause de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) et vendra le Bouquet du Littoral à l’occasion de la fête des Mères afin d’amasser des fonds pour l’organisme qui accompagne les malades en fin de vie.

L’hypersexualisation de la femme renforcée par les codes vestimentaires?

Le code vestimentaire d’établissements scolaires favoriserait-il l’hypersexualisation de la femme? La réponse serait oui selon Marianne Tremblay et Rose Simard, deux élèves de secondaire cinq à l’École secondaire les Etchemins (ESLE) de Charny. Dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat, elles ont entamé des démarches afin de faire changer la réglementation à ce sujet.

Un homme s’extirpe des flammes à Pintendre

Une maison a été la proie des flammes sur le chemin des Sables, à Pintendre, dans la nuit de samedi à dimanche. Un homme qui se trouvait à l’intérieur a été grièvement blessé en s’échappant du domicile.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 mai 2022

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, lance ses appels de candidatures pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans la Capitale-Nationale et le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches. En décernant ces prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui au...

Chronique historique - Les anglophones de Lévis

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.