CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES ET VILLE DE LÉVIS

Lors d’une conférence de presse virtuelle le 30 novembre, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et le président du comité des finances et conseiller municipal du district Saint-Nicolas, Clément Genest, ont présenté le programme triennal d’immobilisations (PTI) de la Ville de Lévis pour les années 2021, 2022 et 2023. Avec des investissements prévus de 431,6 M$ lors des trois prochaines années, le plan adopté un peu plus tard par le conseil municipal le 30 novembre permettra de préserver «la grande qualité de vie des Lévisiens», selon l’administration Lehouillier.

L’année prochaine, Lévis prévoit des investissements de 165,3 M$. Lors des deux années suivantes, la municipalité entend dépenser 134,7 M$ en 2022 et 131,6 M$ en 2023 afin d’assurer la pérennité de ses infrastructures, maintenir la croissance de la municipalité et apporter des améliorations à ses services, assurer le développement économique de la ville et améliorer la qualité de vie des Lévisiens (répartition par année disponible sur la deuxième photo).

Lors de la première année du nouveau PTI, l’administration Lehouillier investira davantage, soit un peu plus de 30 M$, qu’en 2022 et en 2023. Si d’autres raisons ont pu provoquer le report de projets prévus en 2020 à 2021, la crise sanitaire et ses conséquences sur la chaîne d’approvisionnement ont provoqué plusieurs retards dans des travaux d’infrastructures ou pour l’achat d’équipements, entre autres en ce qui a trait à a construction de jeux d’eau ou l’achat d’équipements motorisés.

«On investit 30 M$ de plus en 2021 pour rattraper les retards provoqués, entre autres, par la COVID. Des projets prévus en 2020 ont été basculés à 2021 parce que nous avons également fait face à la rareté d’équipements ou de matériaux. Cela permettra également de respecter les engagements pris par le conseil au cours des dernières années», a expliqué Dominic Deslauriers, directeur général adjoint au développement durable à la Ville de Lévis.

De gros projets dans la ligne de mire

Plus précisément, au cours des trois prochaines années, l’administration Lehouillier prévoit investir 170 M$ pour assurer la croissance de Lévis et l’amélioration des services municipaux. De cette somme, 44,1 M$ sont réservés au cours de cette période pour le projet de construction de la nouvelle centrale de police. 

Ce projet d’une valeur totale de 53 M$, qui sera concrétisé en 2024, permettra la construction d’un nouvel édifice à l’intersection du boulevard Guillaume-Couture et du chemin du Sault à Saint-Romuald. Il accueillera tous les policiers lévisiens, la cour municipale et les services juridiques de la municipalité. Parmi les autres projets majeurs prévus à ce chapitre, Lévis veut investir 11 M$ pour l’aménagement d’un égout pluvial sur la rue Saint-Omer entre le fleuve et la rue Champagnat, 4,8 M$ pour le réaménagement de la rue de Bernières près du viaduc de Saint-Rédempteur et 3 M$ pour l’acquisition d’un terrain pour un nouveau garage municipal central.

En 2021, 2022 et 2023, 159 M$ sont réservés pour assurer la pérennité des infrastructures. Au cours des trois prochaines années, Lévis consacrera notamment 46,2 M$ pour l’asphaltage et la réfection des rues, trottoirs et bordures de rue, 15,7 M$ pour l’entretien et la rénovation d’édifices municipaux et 14,6 M$ pour l’acquisition et le remplacement de machinerie et de véhicules.

En ce qui a trait au volet qualité de vie, l’administration Lehouillier s’engage à ce que 54,4 M$ soient investis dans divers projets reliés à cette préoccupation lors des trois prochaines années. Parmi les projets majeurs, notons que la Ville veut investir 18,2 M$ pour l’ajout d’une nouvelle glace à l’Aréna de Lévis (NDLR : la municipalité devrait recevoir une réponse du gouvernement provincial au début de l’année 2021 pour sa demande de subvention), 2,9 M$ pour la construction d’un chalet de service au parc de la Rivière-Etchemin à Saint-Romuald et 2 M$ pour la construction d’un chalet de service et l’aménagement de jeux d’eau au parc Jean-Dumets de Saint-Nicolas. 

Enfin, 48,2 M$ seront réservés en 2021, 2022 et 2023 pour favoriser le développement économique de Lévis. Avec ces sommes, l’administration Lehouillier veut, entre autres, acquérir des terrains pour le développement industriel (7,5 M$), prolonger la rue des Carrières dans le parc industriel de Bernières (7,4 M$) ainsi que prolonger la rue des Cordiers et déplacer la rue des Riveurs dans le parc industriel de Lauzon (7 M$). 

Miser davantage sur le paiement comptant

 Lors de leur présentation du PTI 2021-2022-2023, le maire de Lévis, le président du comité des finances et le directeur général de la municipalité, Simon Rousseau, ont souligné à de nombreuses reprises que 45,5 M$ des investissements prévus dans le plan triennal seront payés comptants (13,6 M$ en 2021, 14,7 M$ en 2022 et 17,2 M$ en 2023. En plus d’éviter que la dette de la Ville de Lévis bondisse, ce choix permet de donner une marge de manœuvre qui permet la réalisation de projets favorisant la qualité de vie, selon l’administration Lehouillier.

«C’est une grande fierté pour moi de présenter ce PTI qui est l’un des plus marquants depuis la fusion. Il marque un changement de cap alors que nous payons davantage comptant nos investissements. Avec la marge de manœuvre qui est dégagée grâce à ce choix, nous pouvons aller au-delà des investissements dans les infrastructures. On peut investir dans des projets pour améliorer la qualité de vie. Si nous n’avions pas cette marge de manœuvre, ce sont souvent les projets que l’on doit couper du PTI», a illustré Gilles Lehouillier.

Soulignons finalement que le premier citoyen de Lévis a dévoilé que le budget 2021 de la Ville de Lévis sera présenté le 14 décembre prochain.

 

Les plus lus

COVID-19 : l’état de la situation en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données compilées au cours des dernières 24 heures concernant la COVID-19, 96 nouveaux cas infectés ont été découverts en Chaudière-Appalaches, ce 28 décembre. Depuis le 24 décembre, ce sont 343 nouveaux cas et 10 décès reliés à la maladie qui ont été constatés sur le territoire.

Rétrospective de mars

Avant que la pandémie de COVID-19 bouleverse le quotidien de tous les habitants du Québec, plusieurs nouvelles ont retenu l’attention des Lévisiens lors de la première moitié de mars.

COVID-19 : la nouvelle variante détectée au Québec

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 109 nouveaux cas et 3 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre. Une première personne au Québec a été infectée par la nouvelle souche de la COVID-19,

COVID-19 : mise à jour de la situation après deux jours de relâche

En raison des jours fériés du temps des Fêtes, Québec a fait relâche de ses bilans quotidiens de la situation de la COVID-19 dans la province les 25 et 26 décembre. Ce sont 6 783 nouveaux cas qui ont été découverts entre le 24 et le 26 décembre derniers.

Chronique historique - Un couple lévisien qui passe à l’histoire

Alfred Leclerc (1853-1914) et son épouse, Camille Guay (1852-1912), ont laissé peu de traces dans l’histoire officielle de Lévis, mais une pierre tombale au cimetière du Mont-Marie est discrètement chargée d’histoire.

Rétrospective de juin

Un parc canin tant attendu, le renouvellement du contrat de l’entraîneur des Chevaliers, un plan d’action pour le communautaire, la feuille de route de la Ville pour l’achat local et l’arrivée d’un nouveau joueur politique à Lévis auront marqué le mois de juin.

Quelques précisions sur le couvre-feu

La vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a apporté des précisions sur le couvre-feu qui sera en vigueur dès 20h, ce samedi, à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 7 janvier.

COVID-19 : 101 nouveaux cas et 2 décès en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 101 nouveaux cas et 2 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre.

COVID-19 : 134 nouveaux cas découverts et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données dévoilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, 134 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus. De plus, la maladie a dernièrement emporté une autre personne demeurant dans la région.

COVID-19 : 8 autres résidents de la région emportés par la maladie

Selon les plus récentes données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, huit autres résidents de la Chaudière-Appalaches ont succombé des suites d'une infection au nouveau coronavirus au cours des trois derniers jours.