(Crédit photo : Capture d’écran)

La vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a apporté des précisions sur le couvre-feu qui sera en vigueur dès 20h, ce samedi, à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 7 janvier.

Par Mélanie Labrecque – Collaboration spéciale

Une mesure qui pour toutes les personnes qui suivent assidument les règles de la santé publique ne changera pas grand-chose dans leur vie. […] Pour la minorité qui continue de vouloir se rassembler, ça va devenir beaucoup plus difficile de le faire», a-t-elle lancé d’entrée de jeu.

Ainsi, jusqu'au 8 février, chaque personne qui se trouvera à l’extérieur de son domicile entre 20h et 5h le lendemain matin aura la «responsabilité» de prouver aux forces de l’ordre qu’il est en droit de le faire. La lettre d’un employeur justifiant le déplacement de la personne (un formulaire est disponible sur le site quebec.ca) ou le reçu de caisse d’une pharmacie sont au nombre des documents qui pourront être présentés à un agent de la paix. S’ils ne sont pas obligatoires, il est fortement recommandé de l’avoir en main de faciliter le processus.

Ceux qui se trouvent à l’extérieur sans raison valable pourront recevoir une amende allant de 1 000 $ à 6 000 $. La ministre Guilbault a également appelé les policiers à faire preuve de jugement dans l’application du décret.

La vice-première ministre a également profité de l’occasion pour rappeler que le couvre-feu ne doit pas empêcher quiconque de «quitter un milieu de vie violent qui compromet votre sécurité ou celle de vos enfants.»

Exceptions permises

  • Une personne dont la présence est essentielle sur les lieux de son travail;
  • Une personne qui doit se rendre chercher les médicaments dont elle a besoin à la suite d’un rendez-vous médical;
  • Une personne qui doit se rendre à l’hôpital ou à la clinique, chez le dentiste, l’optométriste, ou en revenir;
  • Une personne qui doit se rendre au chevet d’un parent malade ou blessé;
  • Un étudiant qui doit participer à un cours du soir en présentiel ou à un laboratoire dans une école reconnue;
  • Un parent qui doit reconduire ses enfants chez l’autre parent qui en a la garde;
  • Une personne qui revient de l’étranger (en raison du travail par exemple) par un vol de nuit et doit retourner à sa résidence;
  • Une personne qui doit sortir pour que son chien puisse faire « ses besoins » dans un rayon d’un kilomètre de son domicile;
  • Une personne qui doit accompagner une autre personne incapable de conduire pour se rendre à un rendez-vous médical;
  • Un parent qui doit accompagner un enfant malade à l’hôpital;
  • Un parent qui doit aller reconduire son adolescent à son travail.

 

Les plus lus

449 marches déneigées au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Mathieu Morissette, résident de Breakeyville, s’est donné comme défi de déneiger les marches du parc des Chutes-de-la-Chaudière, une opération qu’il a étirée sur trois jours et qu’il a terminée le 11 janvier dernier. C’est par souci d’assurer la sécurité des nombreux utilisateurs du parc, fermé l’hiver, que M. Morissette a effectué sa bonne action.

Suzanne Roy, une entrepreneure que rien ne pouvait arrêter

Femme d’affaires lévisienne à la tête d’une concession automobile jusqu’en 2018, Suzanne Roy est décédée le 26 décembre dernier. En partageant le récit de sa vie et son exceptionnel parcours, ses proches rendent hommage à celle «qui aimait avec tout son cœur».

COVID-19 : la hausse des nouveaux cas continue, 6 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 77 nouveaux cas et 6 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 28 janvier. Dans la province, le bilan fait état de 1 368 nouveaux cas et 39 décès.

Le parc de la Pointe-Benson ouvrira en 2022

L’aménagement du parc de la Pointe-Benson débutera au printemps prochain. Les nouvelles installations, qui ouvriront au public en 2022, ont été redessinées depuis le dévoilement du premier projet afin de mieux s’adapter à l’environnement naturel des lieux.

COVID-19 : moins de 500 cas actifs en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 43 nouveaux cas et un décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches, ce 30 janvier. Dans la province, le bilan fait état de 1 367 nouveaux cas et 46 décès.

Le Grenier amorce le réaménagement de ses futurs locaux

C’est le 4 janvier dernier que les travaux permettant le réaménagement du sous-sol de l’église Christ-Roi en vue du déménagement du Comptoir alimentaire Le Grenier à cet endroit se sont amorcés. Le Journal de Lévis a eu droit, le 28 janvier, à une visite du chantier.

Quelques assouplissements aux mesures sanitaires en Chaudière-Appalaches

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 2 février, que certains assouplissements apportés aux mesures sanitaires entreront en vigueur partout dans la province, le 8 février prochain. Cependant, la Chaudière-Appalaches demeure une zone rouge et les résidents de la région devront encore respecter plusieurs mesures, dont le couvre-feu en vigueur de 20h à 5h.

Gilles Lehouillier réagit à la candidature de Stephan Dupont

En marge du conseil municipal du 25 janvier, le maire de Lévis a réagi à l’annonce d’un candidat indépendant dans le district de Pintendre. Gilles Lehouillier a également commenté la situation pandémique actuelle sur le territoire lévisien.

Rapport d’enquête du Manoir Liverpool rendu public «sous peu»

À la suite de son enquête interne concernant les manquements du Manoir Liverpool de Lévis lors du printemps 2020, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 3 février dernier, que son rapport sera rendu public «sous peu». Également, les exploitants de la résidence privée pour aînés (RPA) sont en processus de vente de l’établissement.

Le «coup de main» des policiers et des pompiers

Le 31 décembre, le Fonds Nancy Nadeau remettait à une jeune fille affectée par la perte d’un proche emporté par la maladie, une tablette afin de lui permettre de vivre sa passion pour le dessin. Cette initiative des pompiers et policiers lévisiens apporte depuis 2015 du réconfort à des personnes du territoire qui vivent des situations difficiles.