Carbone Scol’ERE encourage les jeunes participants à passer à l’action en adoptant de nouvelles habitudes de vie écoresponsables.� CRÉDIT : COURTOISIE

Programme éducatif sur les habitudes de vie écoresponsables et leurs impacts sur les changements climatiques pour les jeunes de 9 à 12 ans, Carbone Scol’ERE fête ses dix ans. Depuis sa création, plus de 18 500 élèves au Québec ont participé aux ateliers créés par la Coop FA à Lévis.

Lancé en 2010-2011 dans cinq écoles primaires de la Chaudière-Appalaches, Carbone Scol’ERE se déploie aujourd’hui dans 15 régions administratives de la province. 

En dix ans, le nombre de classes participantes est passé de 15 à 858 classes au total. L’an passé, elles étaient 350 inscrites au projet. 

Ce sont plus de 18 500 élèves qui ont suivi ce programme éducatif et ont pris avec leur famille 75 000 nouvelles habitudes de vie écoresponsables. 

C’est en effet à l’action que Carbone Scol’ERE veut encourager les jeunes participants. Lors d’ateliers ludiques en classe, les élèves découvrent les enjeux environnementaux actuels qui se posent face aux changements climatiques en cours. 

Être acteur de changement

 «Le programme consiste en cinq ateliers de deux heures chacun, répartis sur trois à cinq mois. C’est très concret. On parle de ce qu’on consomme, de transport, d’énergie, des matières résiduels. Les jeunes vont jouer avec ça, ce sont des ateliers très ludiques», explique Charles-Hugo Maziade, directeur général de la Coop FA et éducateur spécialisé en éducation relative à l’environnement (ERE).

Les élèves peuvent ainsi comprendre l’impact des activités humaines et des habitudes de vie sur les changements climatiques. «Qu’est-ce qu’ils peuvent faire à leur échelle pour devenir des acteurs de changement? Ils créent des solutions écoresponsables et passent à l’action», ajoute-t-il.

En plus des rencontres en classe, Carbone Scol’ERE se poursuit sur une plateforme Web qui accompagne les jeunes à la maison. Les participants peuvent l’utiliser avec leur famille pour mener des enquêtes et identifier leurs actions écoresponsables, apprendre à les valoriser et en découvrir de nouvelles.

Compenser les émissions carbones

«Les jeunes deviennent plus vigilants, développent leur esprit critique et sont des acteurs de changement dans leur milieu. Grâce à cette plateforme, on est là pour accompagner les jeunes à distance, on peut répondre à leurs questions. Il y a un blogue, des jeux, des quiz. Notre méthodologie, c’est comprendre, créer, agir», souligne Charles-Hugo Maziade.

À ce volet éducatif, vient s’ajouter celui de la compensation carbone qui s’adresse aux citoyens, aux organisations et aux entreprises.

«Chacun peut venir compenser ses émissions en achetant les tonnes de gaz à effet de serre évitées par le programme éducatif. Ainsi, les gens qui viennent compenser avec nous leurs émissions carbones financent un programme éducatif dans les écoles du Québec qui va réduire les émissions carbones.»

Grandir au Canada et à l’international

 «On est vraiment content d’avoir réussi à mobiliser et d’avoir fait la démonstration qu’un programme éducatif peut être déployé dans l’ensemble des milieux scolaires. On l’adapte selon la couleur du milieu, mais ce sont les mêmes jeux, les mêmes outils», se réjouit le cofondateur du projet.

La Coop FA entend continuer le déploiement de Carbone Scol’ERE à l’échelle québécoise et vise les 500 classes d’ici 2023 au Québec. Le programme se développe aussi en France et devrait être disponible dans d’autres provinces canadiennes d’ici 2025, voir à l’international.

Conçu pour les 9 à 12 ans, Carbone Scol’ERE pourrait finalement avoir une suite et s’adresser aux plus grands. 

Les plus lus

COVID-19 : l’état de la situation en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données compilées au cours des dernières 24 heures concernant la COVID-19, 96 nouveaux cas infectés ont été découverts en Chaudière-Appalaches, ce 28 décembre. Depuis le 24 décembre, ce sont 343 nouveaux cas et 10 décès reliés à la maladie qui ont été constatés sur le territoire.

COVID-19 : la nouvelle variante détectée au Québec

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 109 nouveaux cas et 3 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre. Une première personne au Québec a été infectée par la nouvelle souche de la COVID-19,

Rétrospective de mars

Avant que la pandémie de COVID-19 bouleverse le quotidien de tous les habitants du Québec, plusieurs nouvelles ont retenu l’attention des Lévisiens lors de la première moitié de mars.

COVID-19 : mise à jour de la situation après deux jours de relâche

En raison des jours fériés du temps des Fêtes, Québec a fait relâche de ses bilans quotidiens de la situation de la COVID-19 dans la province les 25 et 26 décembre. Ce sont 6 783 nouveaux cas qui ont été découverts entre le 24 et le 26 décembre derniers.

Chronique historique - Un couple lévisien qui passe à l’histoire

Alfred Leclerc (1853-1914) et son épouse, Camille Guay (1852-1912), ont laissé peu de traces dans l’histoire officielle de Lévis, mais une pierre tombale au cimetière du Mont-Marie est discrètement chargée d’histoire.

Rétrospective de juin

Un parc canin tant attendu, le renouvellement du contrat de l’entraîneur des Chevaliers, un plan d’action pour le communautaire, la feuille de route de la Ville pour l’achat local et l’arrivée d’un nouveau joueur politique à Lévis auront marqué le mois de juin.

Quelques précisions sur le couvre-feu

La vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a apporté des précisions sur le couvre-feu qui sera en vigueur dès 20h, ce samedi, à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 7 janvier.

COVID-19 : 101 nouveaux cas et 2 décès en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 101 nouveaux cas et 2 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre.

COVID-19 : 134 nouveaux cas découverts et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données dévoilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, 134 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus. De plus, la maladie a dernièrement emporté une autre personne demeurant dans la région.

COVID-19 : 8 autres résidents de la région emportés par la maladie

Selon les plus récentes données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, huit autres résidents de la Chaudière-Appalaches ont succombé des suites d'une infection au nouveau coronavirus au cours des trois derniers jours.