Les aménagements du parc de la Pointe-Benson ont été redessinés. CRÉDIT : VILLE DE LÉVIS

L’aménagement du parc de la Pointe-Benson débutera au printemps prochain. Les nouvelles installations, qui ouvriront au public en 2022, ont été redessinées depuis le dévoilement du premier projet afin de mieux s’adapter à l’environnement naturel des lieux.

Le parc de la Pointe-Benson devrait être terminé à l’été ou à l’automne 2022 après plus d’un an de travaux. Ce projet représente un investissement de 9 M$, dont 7 M$ sont financés par le gouvernement du Québec et 2 M$ par la Ville de Lévis.

En plus du calendrier, c’est un nouveau projet qui a été présenté. Annoncés en 2019, les aménagements ont été repensés pour mieux s’intégrer au site qui se trouve en partie dans une zone inondable. Ces modifications expliquent d’ailleurs le délai d’un an supplémentaire à l’échéancier initial.

En bordure de fleuve, les promeneurs pourront emprunter une passerelle de 500 mètres qui surplombera un espace de végétation naturelle.

Une terrasse aménagée de 60 mètres de long viendra compléter l’ensemble. On y trouvera aussi une fontaine, dont les jets d’eau se déverseront dans une rivière artificielle et termineront leur parcours dans une cascade, plus bas sur le site.

Une structure surélevée, de style pergola, permettra de profiter de la vue sur les ponts.

Le parc de la Pointe-Benson sera dédié à la contemplation ainsi qu’à la découverte et à l’interprétation de l’histoire de ce site et de sa valeur archéologique et patrimoniale.

Circulation modifiée sur le chemin du Fleuve

Sur le tronçon du chemin du Fleuve longeant le parc, seule la circulation des piétons, des vélos et des véhicules de secours sera permise. Les véhicules devront ainsi s’arrêter d’un côté ou de l’autre du nouvel aménagement, soit au parc de l’Anse-Benson ou à l’intersection de la rue du Fleuve avec la rue Lambert. Environ 65 cases de stationnement seront disponibles.

La circulation sera déviée sur les autres artères à proximité. Des mesures d’atténuation ont ainsi été annoncées par la Ville afin de faciliter la circulation aux alentours du futur parc de la Pointe-Benson. Ces mesures, présentées lors de trois rencontres d’information en décembre dernier, comportent une signalisation distinctive, l’ajout de textures et motifs sur la chaussée, la réduction de la largeur de certaines rues et la diminution de la vitesse de circulation. D’autres séances de consultation des riverains sont prévues.

La transformation d’une portion du chemin du Fleuve en lien cyclopédestre vise finalement à réunir dans un grand parc urbain les trois secteurs qui composeront le site : le futur parc de la Pointe-Benson, l’actuel parc de l’Anse-Benson et le secteur du manoir Wade où un sentier pédestre sera aménagé.

«La situation stratégique de ce parc, à mi-chemin entre le parc des Chutes-de-la-Chaudière et le parc de la Rivière-Etchemin, marque un point tournant dans la requalification du chemin du Fleuve pour en faire un milieu apaisé à échelle humaine. Ce chemin deviendra une voie multifonctionnelle plus conviviale, sécuritaire et partagée», fait valoir la Ville.

Par la suite, le maire entend poursuivre le développement de ce réseau pour permettre les déplacements par des modes de transport alternatifs d’un parc de la Ville à l’autre.

Les plus lus

COVID-19 : Chaudière-Appalaches touchée inégalement par la 3e vague

La troisième vague de la pandémie de COVID-19 frappe bel et bien Chaudière-Appalaches, a confirmé la directrice régionale de santé publique de la Chaudière-Appalaches, la Dre Liliana Romero, lors d’une entrevue avec le Journal ce 31 mars. La région est toutefois divisée en deux zones, l’une sous contrôle, l’autre dans une situation critique.

Un laboratoire pharmaceutique de Lévis développe un remède contre la COVID-19

Angany, pharmaceutique franco-canadienne qui possède un laboratoire à Lévis, travaille présentement à l’élaboration d’un médicament qui permettrait de guérir et de prévenir la COVID-19. Complémentaire au vaccin, ce remède pourrait s’avérer très efficace pour lutter contre les variants.

Lévis resserrera sa réglementation sur les animaux

L’administration Lehouillier a présenté les détails de sa nouvelle réglementation sur les animaux de la Ville de Lévis qu’elle déposera lundi prochain. Entrant en vigueur le 19 avril prochain, l’ensemble de règles permettra la mise en place de plusieurs mesures afin «d’assurer davantage la sécurité des Lévisiens et le bien-être des animaux».

Mesures spéciales d'urgence : déception et colère au sein de la communauté lévisienne

La décision du gouvernement provincial d'imposer un reconfinement strict à Lévis afin d'endiguer la troisième vague de la pandémie de COVID-19 a été accueillie avec des sentiments mitigés par plusieurs intervenants lévisiens.

COVID-19 : importante hausse du nombre de cas en Chaudière-Appalaches

Le nombre journalier de cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 33 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

En classe avec de jeunes entrepreneurs

Les sept élèves de la classe de langage du deuxième cycle du pavillon Maria-Dominique de l’École Notre-Dame-d’Etchemin se sont lancés en affaires au mois de novembre passé. Accompagnés de leur enseignante, Marie-Joëlle Vézina, et de l’éducatrice spécialisée de la classe, Marilyn Huppé-Gagné, les élèves de l’école primaire de Saint-Romuald ont créé la Jouet-Thèque.

COVID-19 : important bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La pandémie semble prendre de nouveau de l'ampleur en Chaudière-Appalaches, alors que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 découverts dans la région a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 67 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le corona...

COVID-19 : 136 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

La troisième vague de la pandémie continue de prendre de l'ampleur dans la région. Selon les données publiées dimanche par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS), 136 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. De plus, un nouveau décès lié à la COVID-19 a été enregistré dans la région.

COVID-19 : autre bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 142 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. Il s'agit de la quatrième journée consécutive où plus de 100 nouveaux cas sont enregistrés en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : légère augmentation des nouveaux cas et un nouveau décès dans la région

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 51 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, un résident de la région a récemment succombé des suites d'une infection au coronavirus, une première depuis p...